Modalités de préparation du DSCG

16 057
DSCG
http://goo.gl/oSdJAD
16 057 lectures
Catégorie : DSCG
Lien raccourci vers cette page : http://goo.gl/oSdJAD

Article écrit par Sandra Schmidt
Sandra Schmidt
Collaborateur comptable en cabinet
Modératrice Compta Online
  • 75 - Paris
Envoyer un message privé    Ajouter à mes contacts
  • 196 votes
popupBulle tail

Modifié le

DSCG 2014 : les derniers conseils avant le jour J !



Plusieurs solutions existent pour préparer le DSCG. Elles s'adressent, selon le cas, aux étudiants ou aux salariés. Quelle que soit l'option choisie par le candidat, l'inscription à l'examen est totalement indépendante de l'inscription dans une école.

Tout comme les candidats au DCG, les candidats au DSCG ont donc une obligation supplémentaire par rapport aux autres diplômes gradés master, celle de s'inscrire aux examens selon une procédure prédéfinie par le ministère de l'éducation nationale et publiée chaque année.

Cette particularité de la filière dite de l'expertise comptable a pour conséquence une totale liberté dans le choix des matières étudiées. De ce fait, si les écoles guident leurs étudiants en leur imposant les matières à étudier chaque année, il est tout à fait possible de rajouter des matières lors de l'inscription à l'examen et de les tenter en les travaillant simplement avec les ouvrages disponibles dans le commerce.

Du fait de cette liberté, chaque candidat devra être conscient de la charge de travail attachée à chacune de ces unités d'enseignements et limiter leur nombre en fonction de ses propres capacités. Un candidat sans facilités particulières, se limitera généralement à trois ou quatre unités d'enseignements par année d'étude.

La formation initiale ou continue

Il s'agit de la possibilité donnée aux étudiants de suivre des cours dits « présentiels », généralement dans une école privée ou université car contrairement au DCG, les écoles publiques sont très rares. La préparation en cours du soir et du samedi semble plus fréquente qu'en DCG.

Dans les écoles privées ou les universités (les IAE ou instituts d'administration des entreprises qui dépendent des universités), l'ordre des matières à étudier sera généralement imposé puisque chacun de ces établissements est libre d'organiser son enseignement. Les frais de scolarité sont en principe plus élevé qu'en DCG puisqu'il s'agit d'un diplôme de niveau master.

La formation en alternance

Il s'agit ici de passer une partie de son temps dans une école proposant la formation en alternance, et de travailler le reste du temps dans une entreprise ou un cabinet (vacances scolaires comprises). Le rythme de l'alternance peut varier en fonction du type de contrat (professionnalisation ou apprentissage). Certains étudiants passeront des semaines entières respectivement en cours et en entreprise alors que pour d'autres, il s'agira d'alterner quelques jours de cours avec quelques jours de présence en entreprise au cours de la même semaine.

L'étudiant touche alors une rémunération calculée selon un pourcentage du SMIC ou du minimum conventionnel et variant en fonction de son âge et du contrat conclu.

De nombreux sujets abordent les avantages et inconvénients de ce mode de formation sur le forum et nous vous invitons à faire une recherche avec les mots alternance et apprentissage. Pour plus d'informations sur l'alternance, vous pouvez vous adresser :

Le portail de l'alternance recense les offres d'emploi en contrat d'apprentissage ou de professionnalisation, disponibles sur internet (Accès au moteur de recherche).

La préparation par correspondance ou en e-learning

Plusieurs écoles payantes permettent la préparation par correspondance, soit par le biais de cours envoyés à l'étudiant, avec ou sans vidéos de cours préenregistrées et consultables à tout moment. Les plus connues sont l'Intec, Comptalia. Là encore, une petite recherche sur le forum avec ces mots-clés, vous donnera les informations nécessaires.

La préparation en candidat libre

Chaque année, un certain nombre de candidats s'inscrivent aux examens sans aucune formation préalable. Beaucoup tentent donc leur chance à cet examen avec pour seul support, les nombreux ouvrages que l'on trouve dans le commerce, en choisissant leurs unités d'enseignements en fonction de leur profil et de leurs affinités avec les différentes matières.

Rappelons simplement qu'il est particulièrement important dans ce cas, de disposer d'un ouvrage à jour (de préférence la dernière édition puisque le programme de DSCG a fait l'objet de modifications plus importantes que celui de DCG). De plus, en cas de difficultés de compréhension, il peut parfois être nécessaire d'investir dans un second manuel afin de mieux comprendre les notions évoquées (deux formulations différentes d'une même notion permettent souvent de mieux comprendre).

La validation des acquis

La validation des acquis de l'expérience est une procédure un peu particulière, qui permet d'obtenir tout ou partie du DSCG sans passer les épreuves correspondantes. Cette procédure est relativement exigeante et on estime généralement que le temps à accorder à une telle procédure, correspond au minimum au temps nécessaire pour la préparation d'une unité d'enseignement.

Cette validation des acquis est ouverte à tout candidat justifiant d'un minimum de trois années d'expérience professionnelle, continue ou non (dans le domaine concerné), au jour du dépôt de la demande de VAE.

Sa mise en place pour le cursus est prévue par une circulaire du 30 décembre 2009 et devient effective à compter de la session 2011. Une procédure d'inscription particulière est désormais prévue en cas de demande de validation des acquis.

Pour plus d'informations, nous vous invitons à vous reporter à la page intitulée « mise en place de la VAE en DCG et DSCG » et à consulter les modalités d'inscriptions au DSCG (pages suivantes).


Menu : Modalités de préparation du DSCG