L'auto - entrepreneur - questions fréquentes

1
1 117
0
http://goo.gl/JI03Oe
1 réponse
1 117 lectures
0 vote
Lien raccourci vers cette page : http://goo.gl/JI03Oe
Catégorie(s) :

Frédéric Rocci
Frédéric Rocci
Administrateur, fondateur de Compta Online
  • 74 - Haute-Savoie
Envoyer un message privé    Ajouter à mes contacts
  • 860 votes
popupBulle tail

Voir son profil Google+ Voir son compte Twitter Voir son compte Facebook Voir son compte LinkedIn Voir son site Internet

Administrateur, fondateur de Compta Online



Ecrit le: 04/05/2009 18:54
0
VOTER
Votez MoinsVotez Plus
Newsletter n°42 :: MAI 2009

Largement médiatisé par le gouvernement, le statut d'auto-entrepreneur a le vent en poupe.
Mais de quoi s'agit-il exactement et à qui s'adresse ce « statut » ?

Pour bien comprendre ce qu'est un auto-entrepreneur, il convient avant tout de distinguer l'auto-entrepreneur, de l'entrepreneur d'une micro-entreprise car à aucun moment, la loi de modernisation de l'économie (LME) ne vise l'auto-entrepreneur. La loi LME vise exclusivement la micro-entreprise.
L'auto-entrepreneur est l'entrepreneur d'une micro-entreprise qui a opté, à la fois pour le régime dit « micro-social » et pour la dispense d'immatriculation.

Il est donc possible d'être entrepreneur d'une micro-entreprise, sans être auto-entrepreneur (c'est-à-dire en étant immatriculé au RCS ou Registre des métiers), tout en bénéficiant des avantages de l'article 1er le la loi LME (micro-social et micro-fiscal).

I/ Les spécificités du « statut » d'auto-entrepreneur

La première particularité de ce « statut » d'auto-entrepreneur et non des moindres, est très certainement la dispense d'immatriculation au Registre du Commerce et des Sociétés ou au Registre des Métiers, selon la nature de l'activité exercée (commerciale ou artisanale).
Cette dispense d'immatriculation est possible, sur option, pour toutes les personnes physiques, exploitant une entreprise individuelle et ayant opté pour le régime micro social mais elle n'est pas sans conséquences, positives certes, mais aussi négatives ;

Positives :

* Parce qu'il est dispensé d'immatriculation, l'auto-entrepreneur est aussi exonéré des taxes liées à cette immatriculation (droit fixe et taxe additionnelle).
* Certaines obligations liées à l'immatriculation ne lui seront pas applicables, même s'il dépasse les seuils et se retrouve dans l'obligation de s'immatriculer par la suite : c'est le cas du stage obligatoire avant l'inscription au répertoire des métiers.

Négatives :

* L'auto-entrepreneur ne peut être ni électeur, ni éligible aux chambres consulaires
* Il ne bénéficie pas du régime protecteur des baux commerciaux.

Une autre particularité concerne le fait que l'auto-entrepreneur aura, dans bien des cas une activité principale, salariée, dont l'activité commerciale ou artisanale ne sera que le complément.
Se posera alors le problème de la concurrence déloyale faite à l'employeur, lorsque l'activité exercée sous le statut d'auto-entrepreneur est la même que celle prévue au contrat qui les lie.
L'article L123-1-1 in fine du code de commerce dispose dans ce cas, que l'autorisation de l'employeur est obligatoire. De plus, un contrat de travail pourra toujours interdire à un salarié d'exercer cette même activité, sous le statut d'auto-entrepreneur.

II/ Les options qui ne sont pas réservées à l'auto-entrepreneur

Si un auto-entrepreneur doit obligatoirement opter pour le régime micro-social, et peut opter, pour le régime micro-fiscal, ces deux régimes ne lui sont pas réservés. L'option pour l'un ou l'autre de ces deux régimes, ou les deux, est tout à fait possible pour les entrepreneurs en micro-entreprise :

* ne pouvant pas bénéficier de la dispense d'immatriculation (création d'activité antérieure au 1er janvier 2009)
* ou ne souhaitant pas en bénéficier, parce qu'ils souhaitent bénéficier d'un bail commercial.

Ces deux options sont ouvertes à condition d'exploiter une micro-entreprise et donc de ne pas dépasser :

* 80 000 euros de Chiffre d'affaires pour les ventes et fournitures de logement
* 32 000 euros pour les prestations de services

En cas de dépassement, le maintien est possible pendant 2 ans pour les non redevables de la TVA et pour les redevables ne dépassant pas :

* 88 000 euros pour les ventes et fournitures de logement
* 34 000 euros pour les prestations de services.

Lorsque ces deux derniers seuils sont dépassés, le régime cesse de plein droit, le premier jour du mois du dépassement.

A/ Les modalités de l'option pour le régime micro-social

Qui peut exercer l'option ?
Les travailleurs indépendants relevant du RSI et de la CIPAV, pas pour les professions réglementées.

Où et quand exercer l'option ?
L'option s'exerce auprès de la caisse du régime social ou du CFE, avant le 31 décembre de l'année précédente ou au plus tard, avant le dernier jour du troisième mois suivant la création, en cas de création d'entreprise.

Conséquences de l'option
Le régime micro-social permet, non seulement le versement libératoire des cotisations sociales, mensuellement ou trimestriellement au choix de l'entrepreneur mais supprime également le décalage habituel entre le calcul des cotisations sociales et la perception des revenus. Le calcul est proportionnel aux recettes encaissées et l'absence de revenus entraine l'absence de versement des cotisations sociales.

Le taux du prélèvement :

* 12% pour les ventes et fournitures de logement
* 21.3% pour les prestations de services
* 18.3% pour les professions libérales non réglementées

Dénonciation ou sortie du régime :
L'option est exercée pour un an. Si la dénonciation de l'option est possible, à tout moment, elle ne prendra effet que dans les mêmes conditions que la perte du bénéfice du régime des micro-entreprises, c'est-à-dire au 31 décembre de l'année en cours.

B/ Les modalités de l'option pour le régime micro-fiscal (151-0 du CGI)

Qui peut en bénéficier ?
Trois conditions cumulatives doivent être remplies pour pouvoir opter pour ce régime :

* Relever du régime des micro-entreprises (BIC ou BNC)
* Avoir exercé l'option pour le micro-social
* Le revenu fiscal de référence (1 part) ne doit pas dépasser la troisième tranche de l'impôt sur le revenu soit 25 195 euros pour 2009.

Comment opter ?
L'option s'effectue auprès du Service des impôts des entreprises ou en ligne.

Conséquences de l'option ?
1. Comme pour le régime micro-social, un prélèvement libéraltoire de l'impôt sur le revenu est organisé, dans les mêmes conditions que pour le régime micro-social. Une déclaration unique est souscrite en ligne ou adressée aux caisses de retraite.

Le taux de ce prélèvement libératoire concerne uniquement les revenus de l'activité professionnelle :

* 1.6% pour les ventes et fournitures de logement
* 1.7% pour les prestations de services
* 2.2% pour les activités libérales non réglementées

2. L'exonération de taxe professionnelle de deux ans qui s'ajoute à celle de l'année de création (droit commun) est liée au régime micro-fiscal. Un entrepreneur ou un auto-entrepreneur qui n'opte pas (ou ne peut pas opter) pour ce régime, ne bénéficiera pas de cette exonération.

Le régime micro-fiscal ne s'applique plus :

* Lorsque les seuils sont dépassés (micro-entreprise)
* En cas de perte du bénéfice du régime micro-social
* Lorsque le plafond des revenus est dépassé




1
1 117
0


La revue de presse

Ordre des experts-comptables
Financement des entreprises : une formation pour experts-comptables
Posté le 22/05/2015 09:23 par Icovellauna
Afin de permettre un meilleur accompagnement des petites entreprises par les experts-comptables sur le thème du financement, l'Ordre des experts-comptables de Paris IDF signe un partenariat avec l'Association Française des Investisseurs pour la Croissance...
Recrutement / emploi
Les trois critères pour obtenir une augmentation de salaires
Posté le 22/05/2015 09:23 par Icovellauna
Selon une étude commanditée par Robert Half, trois critères permettraient d'augmenter ses chances d'obtenir une augmentation de salaires. Car les augmentations de salaires sont importantes pour permettre de retenir les meilleurs collaborateurs. Ces critères...
Droit social
La fin du CV anonyme !
Posté le 21/05/2015 08:59 par Icovellauna
Le CV anonyme a été introduit par une loi de 2006 mais les décrets d'application de la mesure n'ont jamais été publiés. Il n'est donc jamais entré en vigueur. Plus récemment, le Conseil d'Etat, dans une décision de juillet 2014, laissait un délai de...
Transmission d'entreprise
Les conseils du réseau Transmettre et Reprendre
Posté le 21/05/2015 08:59 par Icovellauna
Le réseau Transmettre et reprendre a été créé pour aider à la fois les entrepreneurs qui souhaitent céder leur entreprise et les repreneurs. Il donne un certain nombre de conseils dans une vidéo. Préparer, anticiper la cession de son entreprise est le...
Comptabilité - Gestion - Audit
Conférences : IFRS, arrêté semestriels, mise en équivalence
Posté le 20/05/2015 11:05 par Icovellauna
L'institut of management accountant France (IMA France) organise régulièrement des conférences sur le thème de la comptabilité, des normes IFRS et de l'audit. Ces conférences sont payantes (98€ HT) mais sont ouvertes à tous. Les prochaines conférences...
Actualité des cabinets
Laboratoire d'innovation : greenhouse de Deloitte
Posté le 20/05/2015 10:53 par Icovellauna
Un laboratoire d'innovation  conçu pour favoriser l'imagination et inventer, réaliser, penser une stratégie, réfléchir à des modèles alternatifs. C'est ce que vient de lancer Deloitte à Neuilly-sur-Seine, le 6 mai dernier. L'objectif est de...
Le monde des entrepreneurs
Les 12 travaux de l'entrepreneur : un livre blanc à télécharger
Posté le 19/05/2015 10:00 par Icovellauna
Les 12 travaux de l'entrepreneur est le titre d'un livre blanc, destiné aux entrepreneurs et téléchargeable gratuitement. En 100 pages de conseils pratiques et astuces, l'objectif est d'apporter, par un contenu simple à comprendre et concret :
  • toutes...
Ordre des experts-comptables
La nuit qui compte en Rhône-Alpes : le 25 juin 2015 à 19h30
Posté le 19/05/2015 09:47 par Icovellauna
Le Conseil régional de l'Ordre des experts-comptables Rhône-Alpes (CROECRA), en partenariat avec la Compagnie régionale des commissaires aux comptes (CRCC) et Sage, organise la 6ème édition de la nuit qui compte en Rhône-Alpes, le 25 juin 2015, à 19h30....
Droit fiscal - Droit des sociétés
Fichier des écritures comptables : qu'est-ce que çà change ?
Posté le 18/05/2015 15:11 par Icovellauna
Bonjour, Le fichier des écritures comptables concerne uniquement la comptabilité générale et donc les écritures comptables.  Il ne concerne pas les pièces justificatives telles que les factures reçues ou émises. Le logiciel utilisé pour la facturation...
Comptabilité - Gestion - Audit
La comptabilité informatisée, une obligation fiscale !
Posté le 18/05/2015 13:12 par Mawbou
A compter du 1er janvier 2014, les sociétés doivent obligatoirement transmettre à l'administration fiscale un fichier dématérialisé des écritures comptables. Le but de l'administration fiscale est d'obtenir...
DEC / stage / mémoire
DEC : s'organiser pour la réussite
Posté le 18/05/2015 09:24 par Icovellauna
Obtenir le diplôme d'expertise comptable malgré un travail à temps plein et des périodes particulièrement difficiles est loin d'être simple. Et c'est encore plus difficile pour ceux qui ont du mal à rédiger. Le diplôme d'expertise comptable nécessite...
Droit fiscal - Droit des sociétés
Financement public : 7 webinar pour les experts-comptables
Posté le 18/05/2015 08:39 par Icovellauna
"Crédit d'impôt recherche & innovation : que se passe-t-il après la déclaration ? " est le titre du premier webinar destiné aux experts-comptables.  Au total, ce sont 7 webinar de 30 minutes chacun qui seront organisés, au rythme d'un par mois,...
Système d'information, internet et logiciels
Truffle 100 : le classement des éditeurs de logiciels
Posté le 13/05/2015 10:48 par Icovellauna
Les éditeurs de logiciels français se portent bien. C'est ce qui ressort du 11è palmarès de l'édition logicielle hexagonale, dit Truffle 100. Avec une croissance globale de 6%, positive pour la 7ème année consécutive, le secteur se porte bien. Ce...
Recrutement / emploi
Comptable et responsable paie dans le baromètre expectra
Posté le 13/05/2015 09:39 par Icovellauna
Le comptable et le responsable paie font partie des métiers en tensions. De nombreuses entreprises déclarent ainsi avoir des difficultés à recruter ces profils alors que l'expérience demandée se situe majoritairement entre deux et cinq ans. Plusieurs...
Droit social
Le nouveau contrat de sécurisation professionnelle (CSP)
Posté le 12/05/2015 10:25 par Icovellauna
Le nouveau contrat de sécurisation professionnelle (CSP), issu de l'accord national interprofessionnel du 16 janvier 2015 s'applique depuis le 1er février 2015. Il concerne les salariés qui font l'objet d'une procédure de licenciement économique. Un...


S'abonner à la revue de presse (44626 inscrits)
 

Publicité


Légende

  • Lectures
  • Réponses
  • Votes





À la Une

Les derniers articles
L'expertise comptable et l'audit
Le projet de Loi Macron : focus sur le volet « entreprises en difficulté »
Le 20/05/2015 09:39 par Francis Lefebvre Formation
Le projet de loi pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques, autrement appelé « Projet de Loi Macron », comprend des dispositions aux sujets très divers. Un des volets est consacré aux procédures collectives. Ce dernier...
L'expertise comptable et l'audit
Exercice illégal de la profession d'expert comptable : les avocats de l'Ordre veillent
Le 19/05/2015 07:23 par CROEC Paris Ile-de-France
Maîtres Bernard Sansot et Vanessa Bousardo, vous êtes les avocats du Conseil régional de Paris Île-de-France pour les affaires d'exercice illégal de la profession d'expert-comptable Quelle est votre mission ? Elle est plurielle. Avocats pénalistes,...
L'expertise comptable et l'audit
5 pistes pour engager les clients du cabinet d'expertise comptable
Le 18/05/2015 07:23 par Editions Législatives
Approche marketing, l'engagement client permet aux entreprises de s'impliquer dans la stratégie du cabinet d'expertise comptable. Voici 5 pistes pour engager vos clients. Les journalistes d'actuEL-expert-comptable.fr font le point dans un article...
L'emploi et le recrutement
Embaucher gratuitement un apprenti mineur pendant un an ?
Le 06/05/2015 09:23 par Sandra Schmidt
Permettre l'embauche d'apprentis supplémentaires d'ici 2017 fait partie des objectifs actuels du gouvernement. Le but est d'atteindre le seuil de 500 000 apprentis à cette date, soit 70 000 nouvelles embauches. De nombreuses annonces sont donc faites...
L'expertise comptable et l'audit
L'expert-comptable dans la loi Macron après vote du Sénat
Le 20/04/2015 15:52 par Sandra Schmidt
La loi Macron est en cours d'examen devant le Sénat qui doit voter l'ensemble du texte, le 12 mai 2015 (au lieu du 6 mai prévu initialement). Comme devant l'assemblée nationale, de nombreux amendements ont été déposés. Le Gouvernement a mise en oeuvre...


Publicité

Avertissement : Ce site permet aux internautes de dialoguer librement sur le thème de la comptabilité.
Les réponses des Internautes et des membres du forum n'engagent en aucun cas la responsabilité de Compta Online.
Tout élément se trouvant sur ce site est la propriété exclusive de Compta Online, sous réserve de droits appartenant à des tiers.
Toute copie, toute reprise ou tout usage des photographies, illustrations et graphismes, ainsi que toute reprise de la mise en page figurant sur ce site, ainsi que toute copie ou reprise en tout ou partie des textes cités sur ce site sont strictement interdits, sous réserve de l'autorisation express écrite de l'ayant droit.

Toute reprise ou tout usage, à quelque titre que ce soit, des marques textuelles, graphiques ou combinées (comme notamment les logos) sont également interdits, sous réserve de l'autorisation express écrite de l'ayant droit.

© 2003-2015 Compta Online
S'informer, partager, évoluer