Publicité

L'auto - entrepreneur - questions fréquentes

1
1 066
0
http://goo.gl/JI03Oe
1 réponse
1 066 lectures
0 vote
Lien raccourci vers cette page : http://goo.gl/JI03Oe
Catégorie(s) :

Frédéric Rocci
Frédéric Rocci
Administrateur, fondateur de Compta Online
  • 74 - Haute-Savoie
Envoyer un message privé    Ajouter à mes contacts
  • 766 votes
popupBulle tail

Voir son profil Google+ Voir son compte Twitter Voir son compte Facebook Voir son compte LinkedIn Voir son site Internet

Administrateur, fondateur de Compta Online



Ecrit le: 04/05/2009 18:54
0
VOTER
Votez MoinsVotez Plus
Newsletter n°42 :: MAI 2009

Largement médiatisé par le gouvernement, le statut d'auto-entrepreneur a le vent en poupe.
Mais de quoi s'agit-il exactement et à qui s'adresse ce « statut » ?

Pour bien comprendre ce qu'est un auto-entrepreneur, il convient avant tout de distinguer l'auto-entrepreneur, de l'entrepreneur d'une micro-entreprise car à aucun moment, la loi de modernisation de l'économie (LME) ne vise l'auto-entrepreneur. La loi LME vise exclusivement la micro-entreprise.
L'auto-entrepreneur est l'entrepreneur d'une micro-entreprise qui a opté, à la fois pour le régime dit « micro-social » et pour la dispense d'immatriculation.

Il est donc possible d'être entrepreneur d'une micro-entreprise, sans être auto-entrepreneur (c'est-à-dire en étant immatriculé au RCS ou Registre des métiers), tout en bénéficiant des avantages de l'article 1er le la loi LME (micro-social et micro-fiscal).

I/ Les spécificités du « statut » d'auto-entrepreneur

La première particularité de ce « statut » d'auto-entrepreneur et non des moindres, est très certainement la dispense d'immatriculation au Registre du Commerce et des Sociétés ou au Registre des Métiers, selon la nature de l'activité exercée (commerciale ou artisanale).
Cette dispense d'immatriculation est possible, sur option, pour toutes les personnes physiques, exploitant une entreprise individuelle et ayant opté pour le régime micro social mais elle n'est pas sans conséquences, positives certes, mais aussi négatives ;

Positives :

* Parce qu'il est dispensé d'immatriculation, l'auto-entrepreneur est aussi exonéré des taxes liées à cette immatriculation (droit fixe et taxe additionnelle).
* Certaines obligations liées à l'immatriculation ne lui seront pas applicables, même s'il dépasse les seuils et se retrouve dans l'obligation de s'immatriculer par la suite : c'est le cas du stage obligatoire avant l'inscription au répertoire des métiers.

Négatives :

* L'auto-entrepreneur ne peut être ni électeur, ni éligible aux chambres consulaires
* Il ne bénéficie pas du régime protecteur des baux commerciaux.

Une autre particularité concerne le fait que l'auto-entrepreneur aura, dans bien des cas une activité principale, salariée, dont l'activité commerciale ou artisanale ne sera que le complément.
Se posera alors le problème de la concurrence déloyale faite à l'employeur, lorsque l'activité exercée sous le statut d'auto-entrepreneur est la même que celle prévue au contrat qui les lie.
L'article L123-1-1 in fine du code de commerce dispose dans ce cas, que l'autorisation de l'employeur est obligatoire. De plus, un contrat de travail pourra toujours interdire à un salarié d'exercer cette même activité, sous le statut d'auto-entrepreneur.

II/ Les options qui ne sont pas réservées à l'auto-entrepreneur

Si un auto-entrepreneur doit obligatoirement opter pour le régime micro-social, et peut opter, pour le régime micro-fiscal, ces deux régimes ne lui sont pas réservés. L'option pour l'un ou l'autre de ces deux régimes, ou les deux, est tout à fait possible pour les entrepreneurs en micro-entreprise :

* ne pouvant pas bénéficier de la dispense d'immatriculation (création d'activité antérieure au 1er janvier 2009)
* ou ne souhaitant pas en bénéficier, parce qu'ils souhaitent bénéficier d'un bail commercial.

Ces deux options sont ouvertes à condition d'exploiter une micro-entreprise et donc de ne pas dépasser :

* 80 000 euros de Chiffre d'affaires pour les ventes et fournitures de logement
* 32 000 euros pour les prestations de services

En cas de dépassement, le maintien est possible pendant 2 ans pour les non redevables de la TVA et pour les redevables ne dépassant pas :

* 88 000 euros pour les ventes et fournitures de logement
* 34 000 euros pour les prestations de services.

Lorsque ces deux derniers seuils sont dépassés, le régime cesse de plein droit, le premier jour du mois du dépassement.

A/ Les modalités de l'option pour le régime micro-social

Qui peut exercer l'option ?
Les travailleurs indépendants relevant du RSI et de la CIPAV, pas pour les professions réglementées.

Où et quand exercer l'option ?
L'option s'exerce auprès de la caisse du régime social ou du CFE, avant le 31 décembre de l'année précédente ou au plus tard, avant le dernier jour du troisième mois suivant la création, en cas de création d'entreprise.

Conséquences de l'option
Le régime micro-social permet, non seulement le versement libératoire des cotisations sociales, mensuellement ou trimestriellement au choix de l'entrepreneur mais supprime également le décalage habituel entre le calcul des cotisations sociales et la perception des revenus. Le calcul est proportionnel aux recettes encaissées et l'absence de revenus entraine l'absence de versement des cotisations sociales.

Le taux du prélèvement :

* 12% pour les ventes et fournitures de logement
* 21.3% pour les prestations de services
* 18.3% pour les professions libérales non réglementées

Dénonciation ou sortie du régime :
L'option est exercée pour un an. Si la dénonciation de l'option est possible, à tout moment, elle ne prendra effet que dans les mêmes conditions que la perte du bénéfice du régime des micro-entreprises, c'est-à-dire au 31 décembre de l'année en cours.

B/ Les modalités de l'option pour le régime micro-fiscal (151-0 du CGI)

Qui peut en bénéficier ?
Trois conditions cumulatives doivent être remplies pour pouvoir opter pour ce régime :

* Relever du régime des micro-entreprises (BIC ou BNC)
* Avoir exercé l'option pour le micro-social
* Le revenu fiscal de référence (1 part) ne doit pas dépasser la troisième tranche de l'impôt sur le revenu soit 25 195 euros pour 2009.

Comment opter ?
L'option s'effectue auprès du Service des impôts des entreprises ou en ligne.

Conséquences de l'option ?
1. Comme pour le régime micro-social, un prélèvement libéraltoire de l'impôt sur le revenu est organisé, dans les mêmes conditions que pour le régime micro-social. Une déclaration unique est souscrite en ligne ou adressée aux caisses de retraite.

Le taux de ce prélèvement libératoire concerne uniquement les revenus de l'activité professionnelle :

* 1.6% pour les ventes et fournitures de logement
* 1.7% pour les prestations de services
* 2.2% pour les activités libérales non réglementées

2. L'exonération de taxe professionnelle de deux ans qui s'ajoute à celle de l'année de création (droit commun) est liée au régime micro-fiscal. Un entrepreneur ou un auto-entrepreneur qui n'opte pas (ou ne peut pas opter) pour ce régime, ne bénéficiera pas de cette exonération.

Le régime micro-fiscal ne s'applique plus :

* Lorsque les seuils sont dépassés (micro-entreprise)
* En cas de perte du bénéfice du régime micro-social
* Lorsque le plafond des revenus est dépassé




1
1 066
0


La revue de presse

Comptabilité - Gestion - Audit
Le RSI communique sur la certification de ses comptes
Posté le 22/10/2014 09:15 par Icovellauna
Dans un communiqué de presse du 10 octobre 2014, le régime social des indépendants ou RSI rappelle les conditions dans lesquelles ses commissaires aux comptes ont refusé de certifier les comptes du dernier exercice clos. Ce refus de certification est...
Sujets d'actualité
Les risques du Forex pour les particuliers
Posté le 22/10/2014 09:12 par Icovellauna
"Marché des changes en ligne : vous avez tout à y perdre" : c'est le titre de la campagne de l'AMF pour informer les particuliers des dangers du Forex. Car 9 particuliers sur 10 sont perdants et ont perdu, en moyenne, 10 900Euros chacun entre 2009 et...
Actualité internationale
Les objectifs du CPA Canada
Posté le 22/10/2014 09:08 par Icovellauna
"Devenir incontournables dans les débats sociaux", surtout dans les modifications des lois québécoises et canadiennes et permettre ainsi à l'ordre de jouer un rôle sociétal, s'intégrer dans les discussions du gouvernement, attirer les meilleurs talents,...
Le monde des entrepreneurs
Application smartphone : la météo de l'éco
Posté le 21/10/2014 09:51 par Icovellauna
Le medef lance une application pour smartphone qui permet d'obtenir 30 indicateurs et de les comparer avec une partie des pays européens. Il s'agit par exemple :
  • de la croissance annuelle du PIB
  • du PIB par habitant
  • du taux de chômage
  • du...
Droit social
DSN : suivi personnalisé et liste des logiciels compatibles
Posté le 21/10/2014 09:31 par Icovellauna
Les entreprises peuvent bénéficier d'un accompagnement pour la mise en place de la déclaration sociale nominative en deux étapes: 1/ remplir un formulaire, disponible sur dsn-info.fr 2/ S'inscrire ou modifier son inscription sur net-entreprises.fr La...
Recrutement / emploi
Comptabilité et finance en entreprise : recrutement en hausse
Posté le 20/10/2014 16:55 par Icovellauna
La dernière étude de Robert Half sur la comptabilité et la finance en entreprise montre que :
  • les recrutements repartent légèrement à la hausse
  • les salaires ont augmenté à tous les niveaux
Les augmentations les plus importantes...
Recrutement / emploi
A quoi ressemblent vraiment les métiers des chiffres ?
Posté le 20/10/2014 15:58 par Icovellauna
Comptalia et le cabinet de recrutement Hays s'attaquent à l'image négative des professionnels du chiffre à l'aide d'une enquête sur le terrain. Ces clichés provoquent des difficultés de recrutement dans les cabinets et les entreprises. Pourtant,...
Actualité internationale
Evolution des IFRS : une baisse de 10% des bénéfices 2013
Posté le 17/10/2014 10:57 par Icovellauna
C'est l'application de la norme IAS 19 révisée qui a provoqué cette baisse de 10% des bénéfices des 30 sociétés cotées suisses de l'étude "IFRS Survey" de Deloitte. Cette norme concerne les engagements de retraite et a affecté 24 sociétés de...
Sujets d'actualité
Le directeur administratif et financier et la dématérialisation
Posté le 17/10/2014 10:36 par Icovellauna
Le directeur administratif et financier ou DAF est de plus en plus concerné par la dématérialisation. C'est ce que montre le 6ème baromètre Dématérialisation - Finance. 83% des DAF dématérialisent déjà les factures fournisseurs et 54 % d'entre eux...
Droit fiscal - Droit des sociétés
TVA sur les services électroniques quels changements en 2015 ?
Posté le 16/10/2014 12:36 par Icovellauna
La DGFiP et le réseau Entreprise Europe Paris Ile-de-France Centre, en collaboration avec la DG " Fiscalité et Union douanière " de la Commission européenne organisent une conférence sur la thématique : " TVA sur les services électroniques. Quels...
Fiscalité personnelle - Patrimoine
Gérer son patrimoine - Les bons réflexes
Posté le 16/10/2014 11:40 par Icovellauna
Avec cette nouveauté, la collection réussit une nouvelle fois son pari de rendre accessible un sujet apparemment complexe, se prêtant à de nombreuses analyses et interprétations : la gestion de patrimoine. Chacun a ainsi sa vision de la gestion de patrimoine....
Ordre des experts-comptables
L'exercice illégal peut prendre des formes très diverses
Posté le 15/10/2014 21:26 par Matyssa
Tout à fait bien exprimé Alex et totalement dans l'air du temps !
Le monde des entrepreneurs
Le durcissement des conditions d'accès au crédit dans les PME
Posté le 15/10/2014 10:09 par Icovellauna
Sept dirigeants d'entreprises sur dix considèrent que les banques ont durci les conditions d'accès au crédit.C'est ce qui ressort d'une étude conjointe CGPME-KPMG publiée le 6 octobre 2014. 81% des entreprises de 10 à 49 salariés et 62% des entreprises...
Le monde des entrepreneurs
Se développer à l'international
Posté le 15/10/2014 09:57 par Icovellauna
52% des entreprises de plus de 20 salariés sont présentes à l'international et 56% de ces entreprises prévoient d'y augmenter leur chiffre d'affaires dans les 2 ans à venir. Mais cette démarche nécessite de bien se préparer. Quel type de structure...
Actualité des cabinets
Le cabinet Avvens rejoint le réseau Crowe Horwath France
Posté le 14/10/2014 16:25 par Icovellauna
Bonjour, Merci pour votre message. C'est corrigé. Cordialement


S'abonner à la revue de presse (38675 inscrits)
 

Publicité


Légende

  • Lectures
  • Réponses
  • Votes





À la Une

Les derniers articles
Les études de la filière d'expertise comptable
Classement des cabinets d'expertise comptable (CA de 3 à 7 millions d'euros)
Le 20/10/2014 16:13 par Frédéric Rocci
Sur la base des informations présentes dans le magazine La Profession Comptable n°375 d'avril 2014, nous avons procédé au classement des cabinets d'expertise comptable ayant un CA de 3 à 7 millions d'¤ en 2013. Le classement proposé ci-après est établi...
Actualité comptable
Le PCG 2014 est homologué !
Le 15/10/2014 09:48 par Sandra Schmidt
Le plan comptable général 2014 a fait l'objet d'une  publication au journal officiel du 15 octobre 2014. Il est homologué en même temps que les autres règlements de l'ANC qui étaient en cours d'homologation. Il s'agit des règlements suivants :
  • Règlement...
L'expertise comptable et l'audit
Les chiffres de l'expertise comptable en France
Le 13/10/2014 19:54 par Sandra Schmidt
La profession d'expert-comptable en chiffres clés en 2014. Décryptage d'une profession en pleine mutation. C'est dans une infographie présentée lors du 69ème Congrès de l'Ordre des Experts-Comptables à Lyon en octobre 2014 que l'on découvre la profession...
L'expertise comptable et l'audit
69è congrès : le futur de la profession d'expert-comptable
Le 13/10/2014 17:39 par Sandra Schmidt
Trois mille est le nombre d'experts-comptables auxquels s'est adressé le Ministre de l'économie, Emmanuel Macron au 69ème congrès de la profession, qui a eu lieu entre le 8 et le 10 octobre 2014 à Lyon. Des paroles rassurantes du Ministre à la communication...
L'emploi et le recrutement
Les métiers du chiffre : une filière qui recrute !
Le 29/09/2014 20:48 par Comptalia
L’emploi dans le secteur métiers du chiffre ne connaît pas la crise, bien au contraire, on constate une hausse de l’embauche depuis 2011.   Si depuis 2006, l’emploi se porte bien pour le secteur de la comptabilité-finance, il est en...


Publicité

spécialistes des chiffres actuellement en ligne
Réponses: 77.32%
A propos
de Compta Online
Publicité

Avertissement : Ce site permet aux internautes de dialoguer librement sur le thème de la comptabilité.
Les réponses des Internautes et des membres du forum n'engagent en aucun cas la responsabilité de Compta Online.
Tout élément se trouvant sur ce site est la propriété exclusive de Compta Online, sous réserve de droits appartenant à des tiers.
Toute copie, toute reprise ou tout usage des photographies, illustrations et graphismes, ainsi que toute reprise de la mise en page figurant sur ce site, ainsi que toute copie ou reprise en tout ou partie des textes cités sur ce site sont strictement interdits, sous réserve de l'autorisation express écrite de l'ayant droit.

Toute reprise ou tout usage, à quelque titre que ce soit, des marques textuelles, graphiques ou combinées (comme notamment les logos) sont également interdits, sous réserve de l'autorisation express écrite de l'ayant droit.

© 2003-2014 Compta Online
S'informer, partager, évoluer