Publicité

L'auto - entrepreneur - questions fréquentes

1
1 060
0
1 réponse
1 060 lectures
0 vote
Catégorie(s) :

Frédéric Rocci
Frédéric Rocci
Administrateur, fondateur de Compta Online
  • 74 - Haute-Savoie
Envoyer un message privé    Ajouter à mes contacts
  • 748 votes
popupBulle tail

Voir son profil Google+ Voir son compte Twitter Voir son compte Facebook Voir son compte LinkedIn Voir son site Internet

Administrateur, fondateur de Compta Online



Ecrit le: 04/05/2009 18:54
0
VOTER
Votez MoinsVotez Plus
Newsletter n°42 :: MAI 2009

Largement médiatisé par le gouvernement, le statut d'auto-entrepreneur a le vent en poupe.
Mais de quoi s'agit-il exactement et à qui s'adresse ce « statut » ?

Pour bien comprendre ce qu'est un auto-entrepreneur, il convient avant tout de distinguer l'auto-entrepreneur, de l'entrepreneur d'une micro-entreprise car à aucun moment, la loi de modernisation de l'économie (LME) ne vise l'auto-entrepreneur. La loi LME vise exclusivement la micro-entreprise.
L'auto-entrepreneur est l'entrepreneur d'une micro-entreprise qui a opté, à la fois pour le régime dit « micro-social » et pour la dispense d'immatriculation.

Il est donc possible d'être entrepreneur d'une micro-entreprise, sans être auto-entrepreneur (c'est-à-dire en étant immatriculé au RCS ou Registre des métiers), tout en bénéficiant des avantages de l'article 1er le la loi LME (micro-social et micro-fiscal).

I/ Les spécificités du « statut » d'auto-entrepreneur

La première particularité de ce « statut » d'auto-entrepreneur et non des moindres, est très certainement la dispense d'immatriculation au Registre du Commerce et des Sociétés ou au Registre des Métiers, selon la nature de l'activité exercée (commerciale ou artisanale).
Cette dispense d'immatriculation est possible, sur option, pour toutes les personnes physiques, exploitant une entreprise individuelle et ayant opté pour le régime micro social mais elle n'est pas sans conséquences, positives certes, mais aussi négatives ;

Positives :

* Parce qu'il est dispensé d'immatriculation, l'auto-entrepreneur est aussi exonéré des taxes liées à cette immatriculation (droit fixe et taxe additionnelle).
* Certaines obligations liées à l'immatriculation ne lui seront pas applicables, même s'il dépasse les seuils et se retrouve dans l'obligation de s'immatriculer par la suite : c'est le cas du stage obligatoire avant l'inscription au répertoire des métiers.

Négatives :

* L'auto-entrepreneur ne peut être ni électeur, ni éligible aux chambres consulaires
* Il ne bénéficie pas du régime protecteur des baux commerciaux.

Une autre particularité concerne le fait que l'auto-entrepreneur aura, dans bien des cas une activité principale, salariée, dont l'activité commerciale ou artisanale ne sera que le complément.
Se posera alors le problème de la concurrence déloyale faite à l'employeur, lorsque l'activité exercée sous le statut d'auto-entrepreneur est la même que celle prévue au contrat qui les lie.
L'article L123-1-1 in fine du code de commerce dispose dans ce cas, que l'autorisation de l'employeur est obligatoire. De plus, un contrat de travail pourra toujours interdire à un salarié d'exercer cette même activité, sous le statut d'auto-entrepreneur.

II/ Les options qui ne sont pas réservées à l'auto-entrepreneur

Si un auto-entrepreneur doit obligatoirement opter pour le régime micro-social, et peut opter, pour le régime micro-fiscal, ces deux régimes ne lui sont pas réservés. L'option pour l'un ou l'autre de ces deux régimes, ou les deux, est tout à fait possible pour les entrepreneurs en micro-entreprise :

* ne pouvant pas bénéficier de la dispense d'immatriculation (création d'activité antérieure au 1er janvier 2009)
* ou ne souhaitant pas en bénéficier, parce qu'ils souhaitent bénéficier d'un bail commercial.

Ces deux options sont ouvertes à condition d'exploiter une micro-entreprise et donc de ne pas dépasser :

* 80 000 euros de Chiffre d'affaires pour les ventes et fournitures de logement
* 32 000 euros pour les prestations de services

En cas de dépassement, le maintien est possible pendant 2 ans pour les non redevables de la TVA et pour les redevables ne dépassant pas :

* 88 000 euros pour les ventes et fournitures de logement
* 34 000 euros pour les prestations de services.

Lorsque ces deux derniers seuils sont dépassés, le régime cesse de plein droit, le premier jour du mois du dépassement.

A/ Les modalités de l'option pour le régime micro-social

Qui peut exercer l'option ?
Les travailleurs indépendants relevant du RSI et de la CIPAV, pas pour les professions réglementées.

Où et quand exercer l'option ?
L'option s'exerce auprès de la caisse du régime social ou du CFE, avant le 31 décembre de l'année précédente ou au plus tard, avant le dernier jour du troisième mois suivant la création, en cas de création d'entreprise.

Conséquences de l'option
Le régime micro-social permet, non seulement le versement libératoire des cotisations sociales, mensuellement ou trimestriellement au choix de l'entrepreneur mais supprime également le décalage habituel entre le calcul des cotisations sociales et la perception des revenus. Le calcul est proportionnel aux recettes encaissées et l'absence de revenus entraine l'absence de versement des cotisations sociales.

Le taux du prélèvement :

* 12% pour les ventes et fournitures de logement
* 21.3% pour les prestations de services
* 18.3% pour les professions libérales non réglementées

Dénonciation ou sortie du régime :
L'option est exercée pour un an. Si la dénonciation de l'option est possible, à tout moment, elle ne prendra effet que dans les mêmes conditions que la perte du bénéfice du régime des micro-entreprises, c'est-à-dire au 31 décembre de l'année en cours.

B/ Les modalités de l'option pour le régime micro-fiscal (151-0 du CGI)

Qui peut en bénéficier ?
Trois conditions cumulatives doivent être remplies pour pouvoir opter pour ce régime :

* Relever du régime des micro-entreprises (BIC ou BNC)
* Avoir exercé l'option pour le micro-social
* Le revenu fiscal de référence (1 part) ne doit pas dépasser la troisième tranche de l'impôt sur le revenu soit 25 195 euros pour 2009.

Comment opter ?
L'option s'effectue auprès du Service des impôts des entreprises ou en ligne.

Conséquences de l'option ?
1. Comme pour le régime micro-social, un prélèvement libéraltoire de l'impôt sur le revenu est organisé, dans les mêmes conditions que pour le régime micro-social. Une déclaration unique est souscrite en ligne ou adressée aux caisses de retraite.

Le taux de ce prélèvement libératoire concerne uniquement les revenus de l'activité professionnelle :

* 1.6% pour les ventes et fournitures de logement
* 1.7% pour les prestations de services
* 2.2% pour les activités libérales non réglementées

2. L'exonération de taxe professionnelle de deux ans qui s'ajoute à celle de l'année de création (droit commun) est liée au régime micro-fiscal. Un entrepreneur ou un auto-entrepreneur qui n'opte pas (ou ne peut pas opter) pour ce régime, ne bénéficiera pas de cette exonération.

Le régime micro-fiscal ne s'applique plus :

* Lorsque les seuils sont dépassés (micro-entreprise)
* En cas de perte du bénéfice du régime micro-social
* Lorsque le plafond des revenus est dépassé




1
1 060
0


La revue de presse

Le monde des entrepreneurs
Des entrepreneurs qui réussissent en France
Posté le 15/09/2014 10:10 par Icovellauna
La 22ème édition du prix de l'entrepreneur est lancée et les jurys nationaux attribuent les prix à partir des dossiers réalisés par Ernst &Young. Plusieurs critères permettent de figurer à ce palmarès :
  • un chiffre d'affaires supérieur à...
Actualité des cabinets
Les stratégies des cabinets d'expertise comptable
Posté le 15/09/2014 10:03 par Icovellauna
Une étude commanditée par les echos publishing et réalisée par le cabinet NXA a permis d'interroger 15 cabinets de toutes tailles sur le thème des stratégies des cabinets d'expertise comptable. Elle montre que les conditions d'exercice du métier changent....
Système d'information, internet et logiciels
Savez-vous reconnaître les faux emails ?
Posté le 15/09/2014 10:00 par Icovellauna
Selon une enquête réalisée par la société Mc Afee, seulement 8% des salariés français seraient capables de distinguer correctement les vrais emails des tentatives de phishing. Et parmi eux, les plus mauvais élèves seraient les salariés des services...
Recrutement / emploi
Cabinets de conseil : une bonne image auprès des étudiants
Posté le 11/09/2014 10:23 par Icovellauna
Universum est une société d'étude spécialisée dans l'image des entreprises auprès des étudiants. Dans son classement 2014, les cabinets de conseil tels que Deloitte, Mazars, PWC, Ernst & Young par exemple, sont en bonne place. Ils sont régulièrement...
Droit fiscal - Droit des sociétés
Non présentation des comptes au fisc : nouvelles sanctions
Posté le 11/09/2014 10:21 par Icovellauna
Le loi de finances rectificative pour 2014 du 8 août 2014 prévoit de nouvelles sanctions en cas de non présentation des comptes à l'administration fiscale. L'augmentation de ces sanctions a pour but d'obliger les entreprises d'une certaines taille à...
DCG
Comment les entreprises interagissent avec leur environnement
Posté le 11/09/2014 10:14 par Icovellauna
"Discovering business in society. Discover how businesses function and interact with the wider socio-economic environment" est le titre d'un MOOC en anglais. Ce MOOC est proposé en partenariat avec l'Association of Chartered Certified Accountants...
Sujets d'actualité
Accueil des stagiaires : le point de vue des salariés
Posté le 10/09/2014 12:27 par Icovellauna
Les articles qui parlent des stages en entreprises donnent, pour l'immense majorité, le point de vue du stagiaire. Cependant, la présence d'un stagiaire peut ne pas toujours être bien vécue par les salariés, pour lesquels il s'agit parfois d'une charge...
Actualité internationale
Des comptables agréés aux experts-comptables
Posté le 10/09/2014 12:22 par Icovellauna
Les résultats des épreuves ont été publiés et au total, ce sont 135 experts-comptables qui auront obtenu leur diplôme au Congo avec un avis favorable ou un avis favorable sous réserve de modifier certaines parties de leur mémoire. Cette promotion aura...
Actualité des cabinets
KPMG refuse de valider les comptes d'une banque portugaise
Posté le 10/09/2014 09:01 par Icovellauna
La banque portugaise Banco Esposito Santo (BES) est en difficultés financières et doit son sauvetage à une intervention de la Banque du Portugal. Le cabinet d'audit KPMG refuse de valider les comptes du premier trimestre de cette société, au motif qu'ils...
Le monde des entrepreneurs
Le salon des microentreprises 2014 à Paris
Posté le 10/09/2014 08:57 par Icovellauna
Le salon des microentreprises 2014 a lieu au palais des expositions de Paris, du 30 septembre au 2 octobre 2014. De nombreux exposants permettront de découvrir des solutions dédiées aux entrepreneurs et créateurs d'entreprises. Les 220 conférences...
Actualité des cabinets
Des informations sur la couverture de passif social
Posté le 09/09/2014 09:45 par Icovellauna
L'IFEC de la région de Paris Ile de France, organise une réunion d'échanges et d'informations, le mardi 16 septembre 2014, de 18h à 20h. Cette réunion se déroulera dans les locaux de l'IFEC et aura pour thème : Couverture de passif social, anticiper...
Sujets d'actualité
Les experts-comptables et le crowdfunding
Posté le 08/09/2014 09:23 par Icovellauna
Le crowdfunding également appelé financement participatif a été l'une des thématiques des universités d'été des experts-comptables, organisées par les conseils régionaux. Ce mode de financement alternatif au crédit bancaire consiste à mettre en relation...
Recrutement / emploi
Etudiants de DSCG et professionnels se rencontrent à l'ENOES
Posté le 08/09/2014 08:58 par Icovellauna
Le 10ème forum de rencontre entre professionnels de l'expertise comptable et de l'audit, a lieu ce mardi 9 septembre 2014 à l'ENOES. Les étudiants de DSCG pourront assister à une présentation des différents intervenants, poser leurs questions puis,...
Comptabilité - Gestion - Audit
IFRS : les meilleurs pratiques des sociétés du CAC 40
Posté le 04/09/2014 08:00 par Coc admin
L'ouvrage présente les pratiques des sociétés du CAC 40 dans cinq thématiques liées aux normes IFRS :
  • 1 : L'information relative aux secteurs opérationnels (IFRS 8),
  • 2 : Le traitement des écarts d'acquisition (IFRS 3 et IAS 36),
  • 3...
Sujets d'actualité
Rémunération des dirigeants de 400 sociétés cotées
Posté le 04/09/2014 07:56 par Coc admin
Une étude de l'Association technique des cabinets d'expertise comptable et d'audit (ATH) a été réalisée sur un échantillon des dirigeants de 400 sociétés cotées (hors CAC 40, banques et assurances) sur Eurolist. Il ressort de cette étude que les rémunérations...


S'abonner à la revue de presse (37746 inscrits)
 

Publicité


Légende

  • Lectures
  • Réponses
  • Votes






À la Une

Les derniers articles
Actualité fiscale et droit des sociétés
Réforme des professions réglementées : les grèves commencent
Le 15/09/2014 17:10 par Sandra Schmidt
Huissiers de justice et notaires manifestent contre la réforme des professions réglementées
Actualité sociale
L'entretien professionnel périodique
Le 15/09/2014 10:52 par Cabinet ECAI
Une nouvelle obligation pour l'employeur : un entretien avec le salarié tous les deux ans, avec un état des lieux tous les 6 ans, et une obligation d'information qui peut prendre la forme d'une nouvelle clause du contrat de travail.
Actualité des métiers du chiffre
Le commissaire aux comptes dans la proposition de loi d'août 2014
Le 11/09/2014 13:18 par Sandra Schmidt
Une proposition de loi a été déposée par un sénateur le 4 août 2014. Si son but est de simplifier, clarifier et actualiser le code de commerce, certaines de ses dispositions concernent directement les commissaires aux comptes.  Les dispositions qui impactent...
L'expertise comptable et l'audit
DAF et contrôleurs de gestion : devenez expert-comptable !
Le 10/09/2014 18:32 par Sandra Schmidt
Attirer des profils différents et donc de nouvelles compétences, tel est l'objectif de la procédure de l'article 7bis de l'ordonnance de 1945. Cette procédure permet à un professionnel de solliciter son inscription au tableau de l'ordre des experts-comptables....
Actualité sociale
Complémentaire santé des salariés : le minimum obligatoire
Le 10/09/2014 09:40 par Sandra Schmidt
La loi du 14 juin 2013, rend la couverture complémentaire santé obligatoire pour tous les salariés, à compter du 1er janvier 2016. Un décret du 8 septembre 2014 précise les garanties minimales qui devront être mises en place par les entreprises (et pour...


Publicité

spécialistes des chiffres actuellement en ligne
Réponses: 77.35%
A propos
de Compta Online
Publicité

Avertissement : Ce site permet aux internautes de dialoguer librement sur le thème de la comptabilité.
Les réponses des Internautes et des membres du forum n'engagent en aucun cas la responsabilité de Compta Online.
Tout élément se trouvant sur ce site est la propriété exclusive de Compta Online, sous réserve de droits appartenant à des tiers.
Toute copie, toute reprise ou tout usage des photographies, illustrations et graphismes, ainsi que toute reprise de la mise en page figurant sur ce site, ainsi que toute copie ou reprise en tout ou partie des textes cités sur ce site sont strictement interdits, sous réserve de l'autorisation express écrite de l'ayant droit.

Toute reprise ou tout usage, à quelque titre que ce soit, des marques textuelles, graphiques ou combinées (comme notamment les logos) sont également interdits, sous réserve de l'autorisation express écrite de l'ayant droit.

© 2003-2014 Compta Online
S'informer, partager, évoluer