L'auto - entrepreneur - questions fréquentes

1
1 089
0
http://goo.gl/JI03Oe
1 réponse
1 089 lectures
0 vote
Lien raccourci vers cette page : http://goo.gl/JI03Oe
Catégorie(s) :

Frédéric Rocci
Frédéric Rocci
Administrateur, fondateur de Compta Online
  • 74 - Haute-Savoie
Envoyer un message privé    Ajouter à mes contacts
  • 814 votes
popupBulle tail

Voir son profil Google+ Voir son compte Twitter Voir son compte Facebook Voir son compte LinkedIn Voir son site Internet

Administrateur, fondateur de Compta Online



Ecrit le: 04/05/2009 18:54
0
VOTER
Votez MoinsVotez Plus
Newsletter n°42 :: MAI 2009

Largement médiatisé par le gouvernement, le statut d'auto-entrepreneur a le vent en poupe.
Mais de quoi s'agit-il exactement et à qui s'adresse ce « statut » ?

Pour bien comprendre ce qu'est un auto-entrepreneur, il convient avant tout de distinguer l'auto-entrepreneur, de l'entrepreneur d'une micro-entreprise car à aucun moment, la loi de modernisation de l'économie (LME) ne vise l'auto-entrepreneur. La loi LME vise exclusivement la micro-entreprise.
L'auto-entrepreneur est l'entrepreneur d'une micro-entreprise qui a opté, à la fois pour le régime dit « micro-social » et pour la dispense d'immatriculation.

Il est donc possible d'être entrepreneur d'une micro-entreprise, sans être auto-entrepreneur (c'est-à-dire en étant immatriculé au RCS ou Registre des métiers), tout en bénéficiant des avantages de l'article 1er le la loi LME (micro-social et micro-fiscal).

I/ Les spécificités du « statut » d'auto-entrepreneur

La première particularité de ce « statut » d'auto-entrepreneur et non des moindres, est très certainement la dispense d'immatriculation au Registre du Commerce et des Sociétés ou au Registre des Métiers, selon la nature de l'activité exercée (commerciale ou artisanale).
Cette dispense d'immatriculation est possible, sur option, pour toutes les personnes physiques, exploitant une entreprise individuelle et ayant opté pour le régime micro social mais elle n'est pas sans conséquences, positives certes, mais aussi négatives ;

Positives :

* Parce qu'il est dispensé d'immatriculation, l'auto-entrepreneur est aussi exonéré des taxes liées à cette immatriculation (droit fixe et taxe additionnelle).
* Certaines obligations liées à l'immatriculation ne lui seront pas applicables, même s'il dépasse les seuils et se retrouve dans l'obligation de s'immatriculer par la suite : c'est le cas du stage obligatoire avant l'inscription au répertoire des métiers.

Négatives :

* L'auto-entrepreneur ne peut être ni électeur, ni éligible aux chambres consulaires
* Il ne bénéficie pas du régime protecteur des baux commerciaux.

Une autre particularité concerne le fait que l'auto-entrepreneur aura, dans bien des cas une activité principale, salariée, dont l'activité commerciale ou artisanale ne sera que le complément.
Se posera alors le problème de la concurrence déloyale faite à l'employeur, lorsque l'activité exercée sous le statut d'auto-entrepreneur est la même que celle prévue au contrat qui les lie.
L'article L123-1-1 in fine du code de commerce dispose dans ce cas, que l'autorisation de l'employeur est obligatoire. De plus, un contrat de travail pourra toujours interdire à un salarié d'exercer cette même activité, sous le statut d'auto-entrepreneur.

II/ Les options qui ne sont pas réservées à l'auto-entrepreneur

Si un auto-entrepreneur doit obligatoirement opter pour le régime micro-social, et peut opter, pour le régime micro-fiscal, ces deux régimes ne lui sont pas réservés. L'option pour l'un ou l'autre de ces deux régimes, ou les deux, est tout à fait possible pour les entrepreneurs en micro-entreprise :

* ne pouvant pas bénéficier de la dispense d'immatriculation (création d'activité antérieure au 1er janvier 2009)
* ou ne souhaitant pas en bénéficier, parce qu'ils souhaitent bénéficier d'un bail commercial.

Ces deux options sont ouvertes à condition d'exploiter une micro-entreprise et donc de ne pas dépasser :

* 80 000 euros de Chiffre d'affaires pour les ventes et fournitures de logement
* 32 000 euros pour les prestations de services

En cas de dépassement, le maintien est possible pendant 2 ans pour les non redevables de la TVA et pour les redevables ne dépassant pas :

* 88 000 euros pour les ventes et fournitures de logement
* 34 000 euros pour les prestations de services.

Lorsque ces deux derniers seuils sont dépassés, le régime cesse de plein droit, le premier jour du mois du dépassement.

A/ Les modalités de l'option pour le régime micro-social

Qui peut exercer l'option ?
Les travailleurs indépendants relevant du RSI et de la CIPAV, pas pour les professions réglementées.

Où et quand exercer l'option ?
L'option s'exerce auprès de la caisse du régime social ou du CFE, avant le 31 décembre de l'année précédente ou au plus tard, avant le dernier jour du troisième mois suivant la création, en cas de création d'entreprise.

Conséquences de l'option
Le régime micro-social permet, non seulement le versement libératoire des cotisations sociales, mensuellement ou trimestriellement au choix de l'entrepreneur mais supprime également le décalage habituel entre le calcul des cotisations sociales et la perception des revenus. Le calcul est proportionnel aux recettes encaissées et l'absence de revenus entraine l'absence de versement des cotisations sociales.

Le taux du prélèvement :

* 12% pour les ventes et fournitures de logement
* 21.3% pour les prestations de services
* 18.3% pour les professions libérales non réglementées

Dénonciation ou sortie du régime :
L'option est exercée pour un an. Si la dénonciation de l'option est possible, à tout moment, elle ne prendra effet que dans les mêmes conditions que la perte du bénéfice du régime des micro-entreprises, c'est-à-dire au 31 décembre de l'année en cours.

B/ Les modalités de l'option pour le régime micro-fiscal (151-0 du CGI)

Qui peut en bénéficier ?
Trois conditions cumulatives doivent être remplies pour pouvoir opter pour ce régime :

* Relever du régime des micro-entreprises (BIC ou BNC)
* Avoir exercé l'option pour le micro-social
* Le revenu fiscal de référence (1 part) ne doit pas dépasser la troisième tranche de l'impôt sur le revenu soit 25 195 euros pour 2009.

Comment opter ?
L'option s'effectue auprès du Service des impôts des entreprises ou en ligne.

Conséquences de l'option ?
1. Comme pour le régime micro-social, un prélèvement libéraltoire de l'impôt sur le revenu est organisé, dans les mêmes conditions que pour le régime micro-social. Une déclaration unique est souscrite en ligne ou adressée aux caisses de retraite.

Le taux de ce prélèvement libératoire concerne uniquement les revenus de l'activité professionnelle :

* 1.6% pour les ventes et fournitures de logement
* 1.7% pour les prestations de services
* 2.2% pour les activités libérales non réglementées

2. L'exonération de taxe professionnelle de deux ans qui s'ajoute à celle de l'année de création (droit commun) est liée au régime micro-fiscal. Un entrepreneur ou un auto-entrepreneur qui n'opte pas (ou ne peut pas opter) pour ce régime, ne bénéficiera pas de cette exonération.

Le régime micro-fiscal ne s'applique plus :

* Lorsque les seuils sont dépassés (micro-entreprise)
* En cas de perte du bénéfice du régime micro-social
* Lorsque le plafond des revenus est dépassé




1
1 089
0


La revue de presse

Ordre des experts-comptables
Stéphane Cohen devient président du CROEC de Paris Ile de France
Posté le 18/12/2014 12:50 par Icovellauna
Stéphane Cohen est le nouveau président du Conseil régional de l'ordre des experts comptables de Paris Ile de France. Il succède à Julien Tokarz qui reste membre de son équipe. A l'origine d'un site dédié à la lutte contre l'exercice illégal,...
Recrutement / emploi
Un DSCG en alternance dans les Big Four ?
Posté le 18/12/2014 10:45 par Icovellauna
Ernst & Young (depuis 4 ans), PWC (depuis 2 ans) et Deloitte (depuis 2014) embauchent des étudiants de DSCG en alternance par l'intermédiaire d'un partenariat avec une école reconnue. Ce partenariat permet aux étudiants d'acquérir de l'expérience...
Recrutement / emploi
KPMG recrute 1500 professionnels en 2015
Posté le 18/12/2014 10:01 par Icovellauna
Un communiqué de presse publié sur le site de KPMG indique que le groupe compte embaucher 1 500 professionnels en 2015. L'immense majorité de ces nouveaux entrants sera composée de jeunes diplômés (1200). Le communiqué indique également les compétences...
Comptabilité - Gestion - Audit
2015 : les priorités des directeurs financiers
Posté le 17/12/2014 16:39 par Icovellauna
PWC publie son étude sur les priorités 2015 du directeur financier. Cette étude montre que : 
  • la gestion prévisionnelle est la première priorité
  • la performance et la maitrise des risques sont la seconde priorité
  • 62% des directeurs...
Actualité des cabinets
Nancy : KPMG déménage et s'installe en centre ville
Posté le 17/12/2014 10:46 par Icovellauna
A l'heure où de nombreux cabinets s'installent dans les zones commerciales pour se rapprocher de leurs clients, KPMG Nancy fait le choix inverse pour les mêmes raisons. Des locaux plus grands (200m2 de plus), un immeuble que l'on reconnaît de loin et...
Droit fiscal - Droit des sociétés
L'opposition à contrôle fiscal et ses conséquences
Posté le 16/12/2014 17:24 par Icovellauna
Contrairement au particulier, l'entreprise qui subit une vérification de comptabilité doit tout faire pour permettre un déroulement normal du contrôle. Si le contrôle ne peut avoir lieu et que l'entreprise contrôlée est responsable de cette situation,...
Actualité des cabinets
16 janvier 2015 : 3è salon Innovation et Productivité de l'IFEC
Posté le 16/12/2014 14:56 par Icovellauna
Le salon Innovation et Productivité est un salon destiné aux experts-comptables. Il aura lieu : Le 16 janvier 2015 à l'hôtel "Le Coq-Gadby" 156 Rue d'Antrain 35700 Rennes Pour cette troisième édition, l'IFEC organise une conférence et trois...
Droit social
BDES : une solution gratuite
Posté le 15/12/2014 14:14 par Altays
Les éditions Tissot lancent BDES Online, un outil destiné aux entreprises qui doivent mettre en place la banque de données économique et sociale (BDES). Cette obligation concerne les entreprises de plus de 300 salariés depuis le 14 juin 2014. Le 14 juin...
Droit fiscal - Droit des sociétés
Ne jouez plus avec la sécurité de votre entreprise
Posté le 15/12/2014 12:08 par Icovellauna
Tel est le slogan de la chambre nationale des huissiers de justice pour la création de son site gratuit. L'objectif de ce site est d'informer les entreprises qui n'ont pas de service juridique en interne, des services que peut leur rendre l'huissier...
Création d'entreprise
Témoignage : les 6 conseils d'un créateur d'entreprise
Posté le 15/12/2014 11:59 par Icovellauna
Un entrepreneur témoigne et prodigue 6 conseils aux personnes qui souhaitent se lancer dans l'aventure : 
  • Bien préparer son business plan ;
  • Consulter plusieurs spécialistes avant de se lancer ;
  • Choisir le bon statut ;
  • Se...
Recrutement / emploi
2/3 des TPE/PME n'ont pas l'intention de recruter en 2015
Posté le 12/12/2014 11:27 par Icovellauna
Les perspectives d'emploi dans les TPE PME est une enquête menée par Météojob et Companeo entre le 5 et le 10 novembre 2014 auprès de 760 chefs d'entreprises. Cette seconde édition montre : 
  • que les recrutements 2014 ont été moins élevés...
Droit fiscal - Droit des sociétés
APCE : Statistiques sur les sociétés unipersonnelles
Posté le 12/12/2014 11:16 par Icovellauna
Avec 61 449 créations de sociétés en 2013, les sociétés unipersonnelles représentent 14% du total des créations d'entreprises. Parmi ces sociétés unipersonnelles, 37% sont des SASU et cette proportion ne cesse d'augmenter. 28% seulement des créateurs...
Sujets d'actualité
Optimisation fiscale : les pratiques des Big Four au Luxembourg
Posté le 11/12/2014 12:20 par Icovellauna
Aider de grands groupes à optimiser leurs impôts grâce à des filiales au Luxembourg ? Selon le Journal allemand "Suddeutsche Zeitung", tous les Big Four sont concernés. Cette pratique d'optimisation fiscale, parfaitement légale jusqu'à présent, fait...
Ordre des experts-comptables
Une classe de DCG parrainée par des experts-comptables ?
Posté le 11/12/2014 11:45 par Icovellauna
Un ancien étudiant devenu expert-comptable, qui parraine les étudiants de première année de DCG et lui suit tout au long de leur cursus ? C'est le principe du parrainage du lycée Mathias de Chalon sur Saône. Ce parrainage, qui est officialisé par une...
Actualité des cabinets
Le Full service pour les experts-comptables : faut-il attendre ?
Posté le 10/12/2014 10:08 par Icovellauna
Le Full Service pour les cabinets d'expertise comptable est une notion dont on parle beaucoup, dans de nombreux pays, sans jamais vraiment la définir. Cette notion dépend de la réglementation de la profession comptable dans le pays concerné. Actuellement,...


S'abonner à la revue de presse (40139 inscrits)
 

Publicité


Légende

  • Lectures
  • Réponses
  • Votes





À la Une

Les derniers articles
Calcul de la paie
SMIC et minimum garanti au 1 janvier 2015 : 9.61 euros et 3.62 euros
Le 18/12/2014 12:29 par Sandra Schmidt
Le Ministère du Travail annonce officiellement le montant du SMIC et du minimum garanti pour le 1 janvier 2015. Sans coup de pouce et avec une revalorisation légale de 0.80%, le SMIC horaire passe à 9.61¤ en 2015, ce qui correspond à un total mensuel...
Actualité fiscale et droit des sociétés
CFE 2014 : le CSOEC demande la tolérance pour les entreprises
Le 18/12/2014 11:20 par Sandra Schmidt
L'obligation de récupérer l'avis d'imposition à la Cotisation Foncière des Entreprises (CFE) dans un espace abonné sur le site impots.gouv.fr a pris de cours un certain nombre d'entreprises. Cette obligation nouvelle n'a pas toujours été bien maîtrisée...
Actualité des métiers du chiffre
Pour réussir sa période fiscale : efficacité, humanité et solidarité
Le 16/12/2014 11:11 par KPMG
Elle commence à l'automne et se termine fin avril, voire début mai. Dans le jargon du métier, on appelle cela "la période fiscale" et dans les couloirs des cabinets d'expertise-comptable, on en parle avec une certaine émotion. Car "période fiscale"...
L'expertise comptable et l'audit
Les entreprises de services du numérique
Le 15/12/2014 07:45 par CROEC Paris Ile-de-France
Interview de Guillaume Proust Expert-comptable et Commissaire aux Comptes Président du comité Intelligence Economique et Innovation des Entreprises - Ordre des Experts-Comptables Spécialiste des entreprises innovantes et Crédit Impôt Recherche  Quels...
L'expertise comptable et l'audit
Un cabinet condamné pour défaut d'information sur une affiliation retraite
Le 12/12/2014 09:03 par Editions Législatives
Une cour d'appel juge un cabinet d'expertise comptable responsable de ne pas avoir attiré l'attention d'une société cliente sur l'absence de prise en compte de l'affiliation de son dirigeant au régime de retraite obligatoire, en raison de cotisations...


Publicité

spécialistes des chiffres actuellement en ligne
Réponses: 77.29%
A propos
de Compta Online
Publicité

Avertissement : Ce site permet aux internautes de dialoguer librement sur le thème de la comptabilité.
Les réponses des Internautes et des membres du forum n'engagent en aucun cas la responsabilité de Compta Online.
Tout élément se trouvant sur ce site est la propriété exclusive de Compta Online, sous réserve de droits appartenant à des tiers.
Toute copie, toute reprise ou tout usage des photographies, illustrations et graphismes, ainsi que toute reprise de la mise en page figurant sur ce site, ainsi que toute copie ou reprise en tout ou partie des textes cités sur ce site sont strictement interdits, sous réserve de l'autorisation express écrite de l'ayant droit.

Toute reprise ou tout usage, à quelque titre que ce soit, des marques textuelles, graphiques ou combinées (comme notamment les logos) sont également interdits, sous réserve de l'autorisation express écrite de l'ayant droit.

© 2003-2014 Compta Online
S'informer, partager, évoluer