Autorisation éducation nationale

14
3 793
1
http://goo.gl/49dndV
14 réponses
3 793 lectures
1 vote
Lien raccourci vers cette page : http://goo.gl/49dndV

  • Pages : [2]
Reflex
Reflex
Enseignant
Envoyer un message privé    Ajouter à mes contacts
  • 0 vote
popupBulle tail

Enseignant


Re: Autorisation éducation nationale
Ecrit le: 29/07/2007 15:50
0
VOTER
Votez MoinsVotez Plus
Bonjour Wald,

Je vous remercie de votre réponse. En effet, je pense que vous faites allusion à un jugement administratif de Lyon en date du 22 octobre 1971.

Ce jugement faisait référence à l'article 45 du décret du 10 avril 1954 réglementant l'exercice de la profession d'avocat et la discipline du Barreau. Cet article disposait : "La profession d'avocat est incompatible avec toutes les fonctions publiques...toutefois, elle est compatible avec les fonctions de professeur et de chargé de cours de droit dans les facultés ou les écoles".

Il s'agissait plutôt d'une discussion portant sur la portée du terme "école", mais le décret de 1954 a depuis été abrogé et dans le texte nouveau du décret de 1972, "la profession d'avocat est compatible avec les fonctions d'enseignement".

Pour résumer la complexité du problème, je reprends une phrase de Joël-Yves Plouvin dans la Gazette du Palais du 27 janvier 1977 :

En effet, même si le décret de 1972 reconnaît que la profession d'avocat est désormais compatible avec les fonctions d'enseignement, sans aucune restriction, il n'empêche que, conformément à l'article 3 alinéa 3 du décret de 1936, l'administration peut toujours arguer que la profession d'avocat ne peut pas être regardée comme découlant de la nature des fonctions d'enseignant de telle discipline...

Enfin, en cas de litige, il serait tentant d'invoquer le fait que des professeurs certifiés d'économie et gestion effectuent librement des expertises comptables...

Qu'en pensez-vous ?

Cordialement


--------------------
Docteur en droit


Chris7500..
Chris75000
Enseignant
  • 75 - Paris
Envoyer un message privé    Ajouter à mes contacts
  • 0 vote
popupBulle tail

Enseignant


Re: Autorisation éducation nationale
Ecrit le: 02/02/2008 14:49
0
VOTER
Votez MoinsVotez Plus
Bonjour,

Je viens de découvrir ce topic sur la question du cumul entre un emploi d'enseignant fonctionnaire et une activité libérale.
J'ai lu à peu près toutes la littérature sur la question , mais je bute encore suir quelques points qui me paraissent assez importants.
Une opinion courament répandue (en tout cas entretenue dans mon université) semble faire une distinction entre le droit au cumul pour les PRAG (ou enseignant du secondaire) et pour les enseignants-chercheurs (MCF, Professeurs des universités).
La loi de février 2007 ne fait pourtant aucune disctinction selon le grade et ne parle du reste pas d'autorisation préalable. Ce dernier point en particulier me semble fondamental car dans la grande majorité des cas, toute demande d'autorisation (émanant d'un PRAG en particulier) risque fort d'être suivie d'un refus.

Donc mes questions sont les suivantes :
1. Existe t-il une distinction entre le droit à l'exercice d'une profession libérale pour un PRAG et un enseignant-chercheur ? Si oui, quelle est cette distinction et sur la base de quel texte ?
2. L'exercice d'une profession libérale pour un PRAG ou pour un enseignant-chercheur est-il soumis à autorisation ? si oui, sur la base de quel texte ?

Par ailleurs, mon université retire la prime d'enseignement supérieur (ou d'encadrement doctoral) à toute personne en situation de cumul d'emploi ou d'exercice d'une profession libérale. Patrick semble dire que cette position est illégale. Pourtant les textes semblent sur ce point très clairs et réservent le droit à la prime aux personnels qui ne sont pas en situtaion de cumul. Sur la base de quel argumentaire peut-on se défendre ?

Cordialement.


Luigi
Luigi
Enseignant
  • 75 - Paris
Envoyer un message privé    Ajouter à mes contacts
  • 0 vote
popupBulle tail

Enseignant


Re: Autorisation éducation nationale
Ecrit le: 09/03/2008 23:48
0
VOTER
Votez MoinsVotez Plus
Citation : Patrick @ 05.03.2007 à 21:17
2- Dans certains établissements, on supprime la Prime d' encadrement doctoral, quand un enseignant exerce une activité libéral : c'est illégal : aucun texte ne le prévoit et au TA vous gagnez à tous les coups. Ce n'est rien d'autre qu'un moyen de pression de la part de la hiérarchie pour éviter que des collègues plus diplômés et plus entreprenants ne gagnent plus qu'eux.

Bonjour,

étant enseignant-chercheur à l'université, ce que vous écrivez sur la compatibilité entre la PEDR (Prime d'encadrement doctoral) et l'exercice d'une profession libérale m'intéresse beaucoup.

Mais j'ai quand même encore quelques doutes.

En effet, certes les textes officiels ne semblent pas s'y opposer explicitement :
- Décret n° 90-51 du 12 janvier 1990 modifié instituant la PEDR
http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte....eTexte=20080302
- Arrêté du 14 novembre 1990 relatif au cumul de rémunérations avec la PEDR
http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte....70302&dateTexte =

Par exemple : "Les agents qui bénéficient d'un cumul de rémunération ne peuvent être admis au bénéfice de la prime d'encadrement doctoral et de recherche que dans la mesure où la fonction qu'ils exercent à titre accessoire est de nature à contribuer à assurer le bon fonctionnement du service public de l'enseignement supérieur. Cette dérogation est accordée individuellement par le ministre de l'éducation nationale lors de la notification de la prime d'encadrement doctoral et de recherche."

Toutefois, en pratique, on lit des notes ministérielles comme celle-ci :
http://spip.univ-poitiers.fr/adminlettres/...nisterielle.pdf

Je cite : "Par ailleurs et sans que cela puisse faire l’objet d’une dérogation, je vous rappelle que le versement de la PEDR est incompatible avec l’exercice d’une profession libérale [...]."

Que faut-il en penser ?

Encore un grand merci pour votre aide !


Stagiaire..
Stagiaire974
Expert-Comptable libéral en cabinet
  • 974 - Réunion
Envoyer un message privé    Ajouter à mes contacts
  • 0 vote
popupBulle tail

Expert-Comptable libéral en cabinet


Re: Autorisation éducation nationale
Ecrit le: 26/06/2012 19:11
0
VOTER
Votez MoinsVotez Plus
Bonjour,

J'aimerai savoir si en tant que professeur plp2 comptabilité bureautique, je pouvais m'installer en tant qu'expert comptable ?




  • Pages : 1 [2]


14
3 793
1


Recherche par mots clés


Publicité


Légende

  • Lectures
  • Réponses
  • Votes






À la Une

Les derniers articles
Actualité des cabinets
Devenir un cabinet performant : c'est possible !
Le 03/09/2015 07:30 par Sandra Schmidt
Sous ce titre surprenant se cache une réalité que vivent de plus en plus de cabinets. La mission traditionnelle, protégée par le monopole est de moins en moins rentable. Plus difficile à facturer à des clients qui ne veulent plus payer un service qui...
L'expertise comptable et l'audit
Cabinets de taille intermédiaire et réforme de l'audit
Le 03/09/2015 07:25 par DENJEAN & ASSOCIÉS
Denjean & Associés vient de publier une enquête sur la relation entre les décideurs financiers des entreprises et les commissaires aux comptes. Cette enquête s’est déroulée entre le 18 et le 25 juin 2015 et a permis de récolter 192 réponses. C’est...
Actualité des cabinets
De la réforme de l'audit à une future réforme du DEC ?
Le 02/09/2015 14:39 par Sandra Schmidt
La conférence des présidents qui a eu lieu dans le cadre des 26è universités d'été de l'Ordre des experts-comptables de Paris Ile-de-France a fait la part belle à la réforme de l'audit et aux dernières nouveautés ou projets qui pourraient impacter la...
L'expertise comptable et l'audit
Le monopole m'a tuer... ?
Le 31/08/2015 08:02 par b-ready
Le monopole m'a tuer... ? [1] Cet article de réflexions personnelles [2] n'a pas de vocation polémique. Il tente, fort modestement, de montrer que la médaille du monopole des experts-comptables a un revers. L'évolution de la réglementation et l'incessante...
Actualité sociale
La Loi Macron, une adoption mouvementée
Le 31/08/2015 07:50 par Sandra Schmidt
Après sept mois de débats parlementaires, environ 500 heures, et pas loin de 2000 amendements, la loi Macron est définitivement adoptée le 10 juillet 2015 à 15 h 30. Cette adoption définitive résulte de l'utilisation de la procédure de l'article 49-3...


La revue de presse

Publicité

Avertissement : Ce site permet aux internautes de dialoguer librement sur le thème de la comptabilité.
Les réponses des Internautes et des membres du forum n'engagent en aucun cas la responsabilité de Compta Online.
Tout élément se trouvant sur ce site est la propriété exclusive de Compta Online, sous réserve de droits appartenant à des tiers.
Toute copie, toute reprise ou tout usage des photographies, illustrations et graphismes, ainsi que toute reprise de la mise en page figurant sur ce site, ainsi que toute copie ou reprise en tout ou partie des textes cités sur ce site sont strictement interdits, sous réserve de l'autorisation express écrite de l'ayant droit.

Toute reprise ou tout usage, à quelque titre que ce soit, des marques textuelles, graphiques ou combinées (comme notamment les logos) sont également interdits, sous réserve de l'autorisation express écrite de l'ayant droit.

© 2003-2015 Compta Online
S'informer, partager, évoluer