Le bureau de demain vu par la génération Y

833 lectures
0 commentaire
Catégorie : Droit social
833
0
Article écrit par (23 articles)
Modifié le

A quoi ressemblera le bureau de demain ?

Il existe actuellement divers espaces de travail comme le télétravail, le coworking et l'open space. Les entreprises ont l'embarras du choix afin de satisfaire et s'adapter à leurs collaborateurs. Ce sont nos bureaux d'aujourd'hui !

Quels seront nos bureaux de demain ?

Comment les imaginent la génération Y ?

Une étude nommée « Mon bureau de demain » a été réalisée en mai et juin 2016 par la Chaire Immobilier et Développement Durable de l'ESSEC.

Cette enquête permet de découvrir comment les jeunes de la génération Y, qui seront les futurs salariés et qui travailleront dans nos entreprises de demain, imaginent leurs futurs espaces de travail.

Pour cela, environ 400 étudiants ont été interrogés. Premier élément important à relever, 36% d'entre eux estiment que l'espace de travail proposé est déterminant dans le choix de leur futur employeur.

4 autres points ressortent de cette étude, les voici.

 

La fin du bureau classique...

Si 87% d'entre eux veulent aller au bureau, seulement 13% souhaitent travailler dans un bureau classique. A l'inverse, 23% d'entre eux ne désirent pas que ce lieu de travail ressemble à un bureau, mais plutôt à un café ou à une maison.

36% des sondés préfèrent un bureau high-tech, un espace de coworking ou des locaux de start-up, qui correspondent aux espaces de travail tendances du moment.

Pour autant, l'opposé au bureau classique qui pourrait être comparé à Google avec ses immenses open spaces, divise les jeunes. Si 57 % adhèrent à cet espace de travail, 43 % émettent des réserves voire ne s'y voient pas travailler.

L'open space conserve toutefois une attractivité car 64% des personnes interrogées pensent que cela favorise l'ambiance et les synergies contre 36% qui estiment que c'est une source de déconcentration et de surveillance.

En parlant de la hiérarchie, 63% des jeunes ne souhaitent pas qu'elle soit apparente.

 

... mais pas l'enthousiasme des tiers-lieux

Les tiers-lieux correspondent aux nouvelles alternatives d'espaces de travail qui fleurissent au fil des années. Ils correspondent à des lieux de sociabilité qui n'est ni le domicile ni le lieu de travail, d'où le terme de troisième place.

Ils peuvent être apparentés à du coworking ou à des bureaux à temps partagé, par exemple.

Pour revenir à l'étude, 70% des jeunes interrogés s'imaginent travailler dans ces tiers-lieux en sortant de l'école. Toutefois, seulement 29% d'entre eux se voient y travailler régulièrement et 51% affirment souhaiter n'y travailler qu'occasionnellement.

 

La ville idéale

Paris sera toujours Paris !

Si 79% de la génération Y souhaitent travailler en France après leurs études, 60% d'entre eux pensent que Paris intra muros reste la localisation idéale. Seulement 15% veulent travailler en région française et 4% en région parisienne.

Après Paris, c'est l'étranger qui attire le plus de jeunes avec 21%.

Le pays qui séduit le plus les étudiants est le Royaume-Uni avec 24%, suivi par les Etats-Unis avec 22%.

Aucun autre pays ne recueille plus de 10% des sondés.

Quant à l'Asie qui, d'après l'étude, n'est pas une destination attrayante, il ne dépasse pas les 2% avec Singapour qui reste le meilleur résultat.

 

La place du végétal

L'enquête révèle que la place du végétal dans les espaces de travail est important pour 83% de la génération Y.

Toutefois, il n'est pas simplement question de rajouter des plantes vertes à chaque coin de bureau, non !
61 % accordent de l'importance à la présence de toitures et de façades végétalisées.
De plus, 60 % souhaitent des espaces verts individuels à entretenir par le salarié, comme un potager.

 

Des éléments à étudier pour satisfaire et répondre à la demande des générations à venir !



Adeline Rocci
Rédactrice passionnée par les ressources humaines et la vie en entreprise


Le bureau de demain vu par la génération Y