Logo Compta Online

#CongresOEC : quelles perspectives pour les experts-comptables ?

2 923 lectures
0 commentaire
Catégorie : Actualité des métiers du chiffre
2 923
0
Article écrit par (1360 articles)
Publié le
Modifié le 02/10/2019

La profession d'expert-comptable est promise à un bel avenir grâce au numérique

Les changements se suivent et se succèdent, que ce soit au sein des cabinets d'expertise comptable, dans les technologies ou dans la réglementation applicable. La facture électronique dans le secteur privé est annoncée avec un calendrier qui doit s'étaler, selon les premières estimations, entre 2023 et 2025.

Le résultat est une augmentation potentielle de la résistance au changement au sein des cabinets. Mais sommes-nous vraiment résistants au changement ?

L'expert-comptable accompagne les changements successifs, pour lui-même et pour ses clients. Il « a joué un vrai rôle dans la réussite du prélèvement à la source » estime Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d'État auprès du ministre de l'Économie et des Finances. Car « sans le travail précieux de conseil des experts-comptables, l'entrepreneur, le commerçant, l'artisan serait bien seul ».

La secrétaire d'État conclut en demandant aux experts-comptables de « les accompagner dans la mise en ½uvre des dispositifs d'épargne salariale ».

D'autres changements sont à prévoir et parmi eux, se trouvent certains projets annoncés dans le cadre du 74e congrès de l'Ordre des experts-comptables.

Ainsi, « la profession d'expert-comptable est promise à un bel avenir grâce au numérique » rappelle Charles René Tandé, président du CSOEC. Synthèse de la plénière de clôture.

 

La résistance au changement existe-t-elle ?

On parle beaucoup de la résistance au changement. Certaines personnes seraient plus agiles que d'autres, acceptant plus facilement le changement et s'adaptant mieux.

L'être humain « se méfie naturellement des situations nouvelles qui sont autant de dangers potentiels » explique Albert Moukheiber, chercheur en neurosciences.

Pendant des milliers d'années, cette méfiance a permis de survivre grâce au stress qu'elle engendre. « C'est le stress qui cause la résistance au changement. Il dépend de la perception que peut avoir l'être humain de son environnement », une perception qui varie d'un individu à l'autre.

Aujourd'hui, le « danger a changé de visage et le stress n'est plus une réaction physiologique pour faire face à un danger immédiat, il est psychologique et dure beaucoup plus longtemps ». Si « un peu de stress améliore la performance, sur le long terme, il se transforme en burn out ».

Mais l'homme est une « espèce beaucoup plus résiliente que ce que l'on croit. L'expert-comptable doit simplement s'inquiéter un peu moins » pour avancer.

 

Missions des experts-comptables et enjeux de la data : les projets en cours

L'expert-comptable au c½ur des flux doit annoncer les projets en cours et à venir au sein de la profession d'expert-comptable. Être « au c½ur de la data de ses clients » doit permettre à « l'expert-comptable d'ouvrir ses champs d'intervention et de proposer des missions à plus forte valeur ajoutée » précise Sanaa Moussaid, vice-présidente du CSOEC et rapporteur du 74e congrès.

Pour y parvenir, il s'agira de « travailler avec des compétences différentes ».

Un groupe de travail a donc été créé en juillet 2019 autour de la data. Son objectif est de trouver de nouvelles idées pour faire évoluer les compétences des experts-comptables.

Les « élèves ingénieurs de l'école centrale de Lyon vont travailler avec les experts-comptables pour exploiter la donnée dans leurs diverses activités » poursuit Dominique Perier, président du comité technologique du CSOEC et rapporteur.

Le projet d'un an doit aboutir « à la création d'outils ou de formations pour les experts-comptables ».

 

La mise en ½uvre d'un cas d'usage de blockchain : le diplôme d'expertise comptable

La troisième et dernière annonce concerne la blockchain, une technologie récente que les experts-comptables ont tout intérêt à maîtriser. Pour les y aider, l'Ordre des experts-comptables a mis en place un cas d'usage de cette technologie, accessible à tous les professionnels de l'expertise comptable.

Il s'agit de permettre à tous de vérifier la véracité de l'obtention du diplôme d'expertise comptable ajoute Fabrice Heuvrard, expert-comptable et rapporteur.

L'authenticité des diplômes d'expertise comptable obtenus à partir de 1995 sera garantie via une attestation délivrée à tous les experts-comptables inscrits. Une liste des empreintes numériques est inscrite dans la blockchain pour permettre à tout intéressé de vérifier l'authenticité de l'attestation sur le site public de l'Ordre.

« L'expert-comptable peut ainsi se familiariser avec cette technologie tout en prouvant que les professionnels du Chiffre sont capables de la maîtriser » ajoute Sanaa Moussaid.

L'initiative doit être étendue aux autres diplômes de la filière de l'expertise comptable que sont le DCG et le DSCG.

 

Le 75e congrès de l'Ordre des experts-comptables : les #3M

Le prochain congrès de l'Ordre des experts-comptables doit avoir lieu à Bordeaux, du 30 septembre au 2 octobre 2020.

Trois nouveaux rapporteurs sont nommés pour sa préparation :

  • Frédérique Goigoux, expert-comptable et présidente de la commission marketing du CSOEC ;
  • Thierry Onno, expert-comptable et président du comité management des cabinets ;
  • Boris Sauvage, expert-comptable et commissaire aux comptes.

Le thème central est le marketing, le management et la marque employeur.

Sandra Schmidt

Sandra Schmidt
Rédactrice sur Compta Online, média communautaire 100% digital destiné aux professions du Chiffre depuis 2003.
J'interviens sur Compta Online depuis 2007 et j'ai rejoint l'équipe en 2014. Mes articles abordent la comptabilité, la fiscalité, le droit social, les IFRS, mais aussi l'intelligence artificielle, la blockchain...
Suivez moi sur Linkedin et sur Twitter.

#CongresOEC : quelles perspectives pour les experts-comptables ?

Retour en haut