Logo Compta Online

L'emploi dans les cabinets d'expertise comptable Franciliens

5 243 lectures
0 commentaire
Catégorie : Actualité des métiers du chiffre
5 243
0
Article écrit par (1288 articles)
Publié le
Modifié le 24/03/2016

L'emploi dans les cabinets d'expertise comptable Franciliens

Le marché de l'emploi en Île de France, ne ressemble pas tout à fait à celui des autres régions : plus de cadres, des salariés plus jeunes et plus d'alternants, des salaires plus élevés.

Le cabinet d'études Ithaque a réalisé une étude du marché de l'emploi dans les cabinets franciliens. Cette étude est basée sur l'exploitation de la DADS jusqu'en 2012 et les données de l'AGEFOS PME pour les apprentis et les salariés en formation.

Les données concernent les salaires, l'âge des collaborateurs, le turnover, la structure des cabinets.

Les cabinets franciliens, ce sont 40 368 salariés, répartis dans des cabinets de toutes tailles, de moins de dix salariés à plus de 250 salariés, dans 8 départements.

L'effectif francilien représente 30% du total des salariés des cabinets français et 46% des cadres.

Peu de salariés sont au chômage en 2012 (6.9%) et lorsqu'ils le sont, c'est pour une très courte durée. Le turnover est estimé à 12.5%.

Enfin, pas loin de la moitié des cadres de la profession, se trouve en Île de France (46%).

 

Des cabinets plus petits à Paris et beaucoup plus gros dans les Hauts-de-Seine

Le département des Hauts-de-Seine est majoritairement composé de cabinets de plus de 250 salariés qui représentent plus de 75% des cabinets de la région.

Alors qu'à Paris, 44% des cabinets ont soit moins de 10 salariés soit occupent de 10 à 49 salariés, dans les autres départements, les cabinets moyens représentent plus de 60% de ces cabinets.

 

Entre 2008 et 2012, un effectif qui augmente de 7% soit 2500 emplois

Le nombre de salariés dans les cabinets augmente dans des proportions variables d'un département à l'autre. L'augmentation moyenne est de 7% mais varie entre 1% et 22 % (Yvelines).

Au milieu, Paris et le département de Seine et Marne voient leurs effectifs augmenter de 12 et 13 %.

 

Des effectifs essentiellement répartis entre Paris et le département 92

C'est la présence des Big Four à la défense qui explique en partie cette répartition. 75% des effectifs sont concentrés à Paris et dans les Hauts-de-Seine puisqu'ils représentent respectivement 38 et 37 % des effectifs franciliens.

Les six autres départements représentent chacun entre 3 et 5 % des effectifs restants.

 

Un nombre de CDI et de salariés à temps plein un peu moins élevé qu'ailleurs

Les salariés en CDI et à temps complet, comme dans les autres entreprises du secteur des services, sont moins nombreux que dans le reste de la France.

86% franciliens contre 89 % des salariés des autres départements sont ainsi en CDI

75% des salariés sont à temps complet, soit 4% de moins que dans le reste de la France.

 

Les 4 000 alternants représentent près de 9% des salariés

Les salariés en contrat d'apprentissage ou en contrat de professionnalisation sont plus nombreux en Île de France, ce qui confirme la position de l'Île de France dans la formation des futurs professionnels.

Car cette proportion est beaucoup plus élevée que dans les autres régions et le nombre d'apprentis augmente. Entre 2001 et 2014, on dénombre une centaine d'apprentis supplémentaires.

 

Plus de jeunes et plus de cadres

En Île de France, 60% des assistants ou collaborateurs cadres a moins de 35 ans, à comparer aux 34% des autres régions.

C'est aussi le cas de 45% des assistants et collaborateurs non cadres.

 

Des salaires plus élevés

Les salaires dans la profession sont sensiblement plus élevés :

  • 25% de plus pour les cadres ;
  • 16% de plus pour les non-cadres.

 

Sandra Schmidt

Sandra Schmidt
Rédactrice sur Compta Online, média communautaire 100% digital destiné aux professions du Chiffre depuis 2003.
J'interviens sur Compta Online depuis 2007 et j'ai rejoint l'équipe en 2014. Mes articles abordent la comptabilité, la fiscalité, le droit social, les IFRS, mais aussi l'intelligence artificielle, la blockchain...
Suivez moi sur Linkedin et sur Twitter.

L'emploi dans les cabinets d'expertise comptable Franciliens

Retour en haut