Logo Compta Online

10 erreurs à éviter dans sa lettre de motivation

9 295 lectures
0 commentaire
Catégorie : L'emploi et le recrutement
9 295
0
Article écrit par (269 articles)
Publié le
Modifié le 16/04/2019
Dossier lu 58 961 fois

10 erreurs à éviter dans une lettre de motivation

Dans un précédent article, nous vous donnions 10 éléments pour améliorer votre lettre de motivation. Avec cet article-ci, nous prenons le contre-pied en vous donnant 10 éléments à éviter à tout prix, si vous souhaitez que votre lettre ait une chance de captiver l'attention de votre recruteur.

Certains éléments à première vue évidents, sont pourtant (trop) souvent sous-estimés dans une lettre de motivation. D'ailleurs, elle l'est parfois elle-même. Résultat : cette dernière se retrouve tel un boulet accompagnant le CV, alors qu'elle devrait le compléter et l'accompagner harmonieusement.

Malgré les idées reçues, la lettre de motivation peut faire toute la différence auprès du recruteur, entre deux candidats de formation similaire, notamment. A ne pas négliger, donc ! Cet article tente de vous en convaincre, en vous présentant notre sélection de 10 éléments à éviter à tout prix dans votre lettre de motivation.

 

1- Les fautes d'orthographe

Élémentaire, mon cher Watson... Pourtant, le fléau des fautes d'orthographe court toujours dans les lettres de motivation, et nous sommes donc contraints de vous faire ce nouveau rappel.

Nous vous rappelons également que pour de nombreux recruteurs, la moindre faute dans une lettre de motivation les pousse à mettre votre lettre à la corbeille, malgré toute la motivation qu'elle contient.


Pour y remédier, plusieurs options s'offrent à vous : relire de nombreuses fois votre lettre, la faire relire par un tiers objectif et incollable en orthographe, ou lire tout court : c'est en forgeant que l'on devient forgeron :)

 

2- Les étourderies

Nous pensons plus précisément à l'oubli de certains éléments, pourtant indispensables à toute lettre de motivation qui se respecte :

  • la date, précédée de préférence par votre ville ;
  • les coordonnées du destinataire, en haut à droite ; face aux vôtres, à gauche. Plus elles seront précises, mieux ce sera : votre recruteur pensera que vous avez effectué des recherches sérieuses sur son entreprise. Grâce à internet, il vous est facile de trouver l'adresse du siège ou du service concerné, avec en bonus, le nom du contact le plus approprié à qui adresser votre lettre ;
  • l'objet de votre lettre, sous les blocs de coordonnées et la date. Attention, ce dernier ne doit pas être trop long : synthétisez-le un maximum, tout en conservant du sens ;
  • votre signature : avec un document écrit sur ordinateur, cette étourderie se rencontre plus souvent qu'à l'accoutumée. Elle est pourtant essentielle, puisqu'il s'agit d'une LETTRE de motivation !
  • Enfin, n'oubliez pas de justifier le corps de votre lettre.

 

3- Le manque d'aération

Rien de plus rébarbatif qu'une lettre écrite tout d'un bloc, sans aération entre les paragraphes. Si votre lettre de motivation est aussi synthétisée et concise que nous vous le recommandions dans un précédent article, et séparée en 3 parties principales (pour rappel : « vous », « je », « nous »), vous n'aurez aucun mal à sauter des lignes, et la rendre plus agréable à découvrir... et à lire.

 

4- Une lettre de plusieurs pages

Comme pour votre CV, cantonnez-vous à une lettre de 1 page A4 maximum ! Dans la logique du recruteur, une lettre trop longue équivaut à un candidat incertain et mal organisé.


De plus, n'oubliez pas que votre recruteur accordera très peu de temps à l'étude de votre candidature, parmi les milliers qu'il reçoit. Il faut donc qu'il ait découvert l'essentiel de votre profil et de votre motivation en un temps record. Ce ne sera pas le cas si vous lui envoyez une lettre de 5 pages...

 

5- Un mauvais choix de police

Ce tout petit détail peut avoir d'importantes répercussions. Ne vous montrez pas original à tout prix, mais préférez la sobriété pour la présentation de votre lettre. Ne choisissez donc pas une autre couleur de caractères que le noir, ni une police trop grosse ou pas assez lisible pour tout le monde. Les polices classiques sont vivement recommandées et largement suffisantes dans ce contexte, de style normal et non en gras ou en italique.

 

6- Commencer par « je »

Dans une lettre comme dans un mail, commencer par un pronom à la première personne du singulier est incorrect.

La lettre de motivation s'y prête d'autant moins que son premier paragraphe est censé correspondre au « vous » ! Privilégiez donc les formulations de type « vous recherchez... », « votre annonce... » qui rentrent doucement mais sûrement dans le vif du sujet.

 

7- Adopter un ton familier

Il va de soi que vous ne vous adresserez pas à votre recruteur comme à un ami ou à un parent. Toutefois, la barrière est ténue dans certaines expressions ; la distinction entre le langage familier et courant n'est donc pas toujours aisée.

Cela démontre qu'une lettre de motivation est un vrai travail qui ne se bâcle pas : prenez donc le temps de rechercher le véritable sens d'une expression que vous souhaitez employer ou, dans le doute, optez pour son équivalent au style plus sûr, qui ne permettra pas au recruteur de remettre en cause votre respect.

 

8- Employer certaines formules incorrectes, et pourtant répandues

Malheureusement, les médias et les nouveaux journalistes sont parfois les premiers à montrer le mauvais exemple... Sachez donc que certaines expressions répandues sont pourtant incorrectes et représentent une véritable faute d'expression.

Petit tour d'horizon de ces fausses amies :

  • « votre retour », de la même famille que « revenir vers vous/moi » que vous avez forcément vu dans au moins un message. Eh bien oui, c'est une incorrection ! Préférez-leur les traditionnels « votre réponse » ou « me/vous recontacter » ;
  • « voire même », c'est aussi une faute et par la même occasion, un pléonasme ! Soit vous employez « voire », soit vous employez « même », mais surtout pas les deux !
  • « au jour d'aujourd'hui » : même remarque que précédemment, il s'agit en réalité d'un pléonasme et non d'une expression ! Aujourd'hui se suffit à lui-même, inutile de l'accompagner. « Ce jour » est également recevable, si vous souhaitez varier les plaisirs ;
  • « du coup » qui n'est pas incorrect, mais qui n'est pas une formule adaptée pour l'écrit. Réservez-le pour l'oral, sans qu'il devienne un tic de langage ;
  • « malgré que » : le simple fait de l'écrire nous fait grincer des dents, mais trop nombreux sont ceux qui commettent cette faute pour que nous ne la signalions pas. Il s'agit bien d'une faute d'expression en bonne et due forme, dont le juste emploi n'est autre que « malgré le fait que », tout simplement ! Qui a dit que le français était une langue compliquée ? ;)

[N.B : il fut une époque où cette expression était admise. Ce n'est définitivement plus le cas, et seuls les ouvrages datant de cette période en témoignent encore.]

 

9- Les banalités

En d'autres termes, n'écrivez pas pour ne rien dire, d'où l'importance là encore, d'être synthétique et concis.

La banalité peut aussi se montrer dans le vocabulaire utilisé pour parler de l'entreprise, ou encore de vos compétences. Évitez les termes trop génériques et choisissez les mots qui caractérisent précisément et singulièrement les entités que vous traitez dans votre lettre. Le français est une langue suffisamment riche pour que vous trouviez votre bonheur sans trop de mal :)

Oubliez les adjectifs trop banals et trop employés, qui ne signifient donc plus grand chose comme « dynamique », « professionnel », « innovant » (pour ce dernier, nous sommes au regret de vous avouer qu'il n'a pas vraiment de sens pour définir un trait de caractère humain. Tout est tellement innovant, de nos jours... Cherchez encore ! :) )

 

10- Une formule de politesse inadaptée

C'est encore une spécificité (et accessoirement une complication) toute française, mais cruciale. Il y a une formule de politesse adaptée pour toute circonstance.

Dans le cas d'une lettre de motivation, les « cordialement » ou « bien cordialement » son évidemment à proscrire.

Voici quelques formules de politesse adaptées à ce contexte :

  • Dans l'attente d'un entretien, je vous prie d'agréer, Madame/Monsieur, l'expression de mes sentiments distingués,
  • Dans l'attente d'un entretien, je vous prie d'agréer, Madame/Monsieur, l'expression de mes salutations distinguées,
  • Dans l'attente d'un entretien, je vous prie d'agréer, Madame/Monsieur, l'expression de mes salutations les meilleures,

Enfin, il est important de ne pas terminer votre formule de politesse par un point, mais bien par une virgule.


Une « simple » lettre, et pourtant tellement de faux pas à éviter, et tant d'éléments à lui apporter pour frôler la perfection !

Soumettre une candidature est une étape souvent pénible, en raison de la tension et du stress que cela entraîne. Il est naturel que les candidats aient envie d'en finir au plus vite !

Toutefois, cela n'empêche pas de consacrer un soin méticuleux à cette étape, bien au contraire ! L'enjeu que représente la qualité d'une candidature, et précisément ici d'une lettre de motivation, l'un de ses passages obligés, mérite bien que l'on y passe du temps. Bon courage ! :)

Adeline Rocci

Adeline Rocci
Rédactrice sur Compta Online, passionnée par les ressources humaines et la vie en entreprise

10 erreurs à éviter dans sa lettre de motivation

Retour en haut