Logo Compta Online

40% de femmes entrepreneures en 2017 en France

4 336 lectures
0 commentaire
Catégorie : Le monde des entrepreneurs
4 336
0
Article écrit par (35 articles)
Publié le
Modifié le 24/04/2017

40% d'entrepreneurs sont des femmes en 2017

En France, en 2016, 36% des entrepreneurs sont des femmes.
L'objectif pour 2017 ?
40%.

Bien que non paritaire, ce chiffre nous laisse penser que de nombreuses entreprises aujourd'hui sont dirigées par des femmes. Toutefois, seules 12,6% des sociétés fondées par des femmes comptent plus de deux employés ! La majorité des entreprises fondées par des entrepreneures sont donc personnelles et ne tendent pas à apporter les ressources financières nécessaires aux femmes qui les ont créées.

Afin de promouvoir au mieux l'entrepreneuriat féminin, le gouvernement, des associations et des entreprises s'engagent à prendre des mesures en 2017 pour apporter un nouvel éclairage aux femmes qui aimeraient se lancer. Le sujet est plus que jamais d'actualité : début février, lors du Salon des Entrepreneurs de Paris, la question des femmes entrepreneures est arrivée largement en tête, devant les financements des start-ups.

Qui sont les femmes qui se sont déjà lancées dans l'entrepreneuriat ? Sont-elles exceptionnelles ? Quels sont leurs obstacles et finalement comment les accompagner au mieux ?

 

Portraits : ces entrepreneures qui façonnent notre monde

Nora Poggi et Insiyah Saeed - journalistes - ont réalisé « She Started It », un documentaire consacré aux femmes entrepreneures de la Silicon Valley, afin de promouvoir leur travail mais aussi et surtout de mettre en lumière des modèles pour les jeunes femmes qui aimeraient se lancer. En effet, l'un des facteurs bloquants pour beaucoup est le manque de role models et figures emblématiques féminines auxquelles s'identifier dans cet univers majoritairement masculin.

Les réalisatrices de ce documentaire ont ainsi suivi cinq jeunes femmes de 18 à 28 ans afin de comprendre en profondeur leur quotidien d'entrepreneures. On y rencontre ainsi Thuy Truong - 28 ans, originaire du Viêt Nam - qui a lancé GreenCar et son application comptant à ce jour plus de 8 millions d'abonnés. Stacey Ferreira, quant à elle, a déjà lancé sa deuxième start-up à seulement 21 ans et a réussi à convaincre des investisseurs renommés, tel que Richard Branson, de croire en son projet. Sheena Allen - 25 ans - a créé une bibliothèque d'applications mobiles : Sheena Allen Apps. Brienne Ghafourifar, 18 ans, a créé Entefy Inc avec son frère : elle est la benjamine du groupe. Enfin, Agathe Molinar - française de 28 ans - a lancé LemonCurve.com : un site de lingerie, parmi le top 100 des sites e-commerces français les plus performants ! Ces femmes d'action espèrent convaincre de nombreuses autres femmes de se lancer à leur tour.


Les femmes entrepreneures, des superwomen ?

Pour autant, ces cinq femmes et les autres entrepreneures sont-elles des exceptions, des modèles impossibles à suivre ?

Non si l'on en croit Siham Jibril, française de 25 ans, qui a lancé un podcast nommé Génération XX, la voix des femmes entrepreneurs, où elle part à la rencontre des femmes qui ont pris des risques et se sont battues pour créer leur entreprise. « Génération » pour le « socle commun qui nous rassemble » et « XX » pour les femmes. Ce qui l'intéresse ? Prouver que tout le monde peut y arriver, que les entrepreneurs ne sont pas des superwomen mais au contraire des femmes comme elle, comme vous. La jeune femme a décidé de dépeindre un portrait honnête et sincère de la vie des femmes entrepreneures aujourd'hui : sans tomber dans le pathos ni présenter un quotidien complètement rose. Un projet qui vient de voir le jour en janvier 2017 et auquel nous souhaitons un très bel avenir !

 

Obstacles pour entreprendre : agir dans un monde essentiellement masculin

Bien que des modèles féminins soient de plus en plus exposés et que toutes les femmes désireuses d'entreprendre puissent y arriver, une barrière se maintient : entreprendre dans un monde d'hommes n'est pas une tâche évidente. La recherche d'investissements ne joue pas en la faveur des femmes, qui ont moins confiance en elles que les hommes et plus de difficultés à s'imposer de part leur statut de femme et de mère : les remarques sexistes continuent de survenir régulièrement. D'autre part, elles sont également plus prudentes que leurs homologues masculins et n'osent pas avoir recours au love money, de l'argent prêté par leurs proches.

Pour Mounia Rkha, responsable du Seed Club - l'un des principaux fonds d'investissement français -, « les barrières les plus importantes sont d'abord celles que l'on se fixe soi-même »  et pour elle le choix est fait : elle fera de son statut de femme une force et non une faiblesse. Marie Ekeland, coprésidente de France Digitale, ajoute également : « Nous sommes plus libres car nous ouvrons la voie. »

 

Faire naître les ambitions : comment mieux accompagner les femmes ?

En contournant les obstacles et en s'inspirant de modèles féminins, il est donc possible de faire naître des ambitions parmi les femmes d'aujourd'hui.

Car les idées ne manquent pas parmi la jeune - ou moins jeune - génération, il est important d'informer les futures entrepreneures pour les aider à se lancer. Pour ce faire, le collectif Entreprendre 2017 a proposé des mesures, fin janvier, et a par exemple proposé, via Thibault Lanxade - vice-président du Medef - d'« oeuvrer en faveur d'un égal accès des femmes et des hommes aux fonds publics d'investissement en amorçage ». Les femmes seront également sensibilisées plus jeunes, dès l'école primaire, avec notamment  « des exercices faisant appel aux habiletés manuelles » pour développer un esprit entrepreneurial chez les jeunes générations.

Espérons que ces mesures portent leurs fruits et permettent à de nombreuses femmes en France et dans le monde de se lancer dans un projet entrepreneurial sans craindre de ne pas réussir de par leur genre.

Sarah Gillot

Sarah Gillot est Chef de Projet Online Marketing pour Makerist - start-up à Berlin - afin de développer le marché français.

40% de femmes entrepreneures en 2017 en France

Retour en haut