Logo Compta Online

70è congrès des experts-comptables : la plénière de clôture

2 159 lectures
0 commentaire
Catégorie : Actualité des métiers du chiffre
2 159
0
Article écrit par Schmidt Sandra sur Twitter Schmidt Sandra sur LinkedIn (1281 articles)
Publié le
Modifié le 10/03/2017

70è congrès des experts-comptables : la plénière de clôture

Le 70ème congrès de l'Ordre des experts-comptables se termine sur une participation record, que le Conseil supérieur de l'Ordre des experts-comptables (CSOEC) s'est promis de renouveler, dès 2016 à Bruxelles.

Le congrès des 70 ans du CSOEC a attiré plus de 6 000 congressistes, 33 présidents d'instituts étrangers et plus de 500 internationaux. Avec les 51 pays représentés, ils en font un événement exceptionnel à plus d'un titre.

Les différentes plénières ont montré que la profession travaille en étroite collaboration avec les membres du gouvernement. Après Michel Sapin et Manuel Valls, c'est au tour d'Axelle Lemaire, secrétaire d'Etat chargée du numérique, de participer à une plénière.

L'avenir de la profession d'expert-comptable est étroitement lié aux évolutions numériques.

Le prochain congrès doit avoir lieu du 28 au 30 septembre 2016 à Brussels expo - Palais des expositions - Laekenz - 1020 Bruxelles.

 

Une profession qui fait un certain nombre de propositions...

Cela fait maintenant plusieurs mois, que les experts-comptables font régulièrement des propositions au gouvernement, soit pour accompagner la simplification, soit pour fournir des indications chiffrées (le projet Statexpert).

Ces propositions tiennent compte des évolutions à venir, et notamment :

  • du big data ;
  • de la dématérialisation et de l'automatisation des écritures comptables.

A terme, toutes ces évolutions obligeront à repenser les relations avec l'administration. Philippe Arraou fait donc deux propositions à Axelle Lemaire, secrétaire d'Etat au numérique. Il propose la suppression des déclarations fiscales et la création d'un compte numérique de l'entreprise, qui va plus loin que l'identité numérique de la loi Macron.

Le numérique est une opportunité qui doit permettre aux experts-comptables de se concentrer sur des missions à plus forte valeur ajoutée.

 

...auxquelles répond Axelle Lemaire, secrétaire d'Etat au numérique

L'expert-comptable numérique est une prise de conscience de la profession qui montre ainsi, qu'elle ne s'abrite pas derrière son statut de profession réglementée et est capable d'anticiper les évolutions à venir.

Et pour Axelle Lemaire, les experts-comptables jouent un rôle essentiel dans le fonctionnement du tissu économique.

image


Le numérique bouleverse tous les secteurs et devient la pierre angulaire des stratégies de développement. Il permet d'optimaliser le travail, d'accompagner le client, en se concentrant sur les besoins précis de chacun.

Les entreprises françaises ne sont pas en avance. Elles n'adoptent pas assez les nouveaux outils or, une TPE PME qui se met au numérique, est une entreprise qui réduit ses coûts et augmente sa productivité.

Les propositions des experts-comptables sont à l'étude et sont considérées comme pertinentes, y compris la suppression des déclarations fiscales. Les évolutions technologiques permettent à l'administration fiscale de prendre les informations dont elle a besoin.

D'autres évolutions sont prévues et pourraient voir le jour dans les prochains mois :

  • la création d'une adresse électronique unique pour chaque entreprise, présente sur le K-bis ;
  • le recours à des startups d'état ;
  • la création d'un portail unique pour les entreprises, qui centraliserait toutes leurs informations et déclarations.

La profession est invitée à contribuer au projet de loi sur la révolution numérique et à accompagner les entreprises de la french tech.

 

Une profession qui aura toujours son utilité mais qui doit s'adapter

Qu'il s'agisse de l'expert-comptable ou du commissaire aux comptes, la profession ne disparaîtra pas.

Elle aura simplement besoin de moins de collaborateurs pour la saisie et de plus de collaborateurs pour les missions à plus forte valeur ajoutée.

Car les machines, aussi performantes soient-elles, ne devraient pas prendre les décisions importantes. Les entreprises auront toujours besoin de professionnels du chiffre pour émettre des avis et délivrer des attestations.

En conclusion, Philippe Arraou, Président du Conseil Supérieur de l'Ordre des experts-comptables, invite tous les professionnels à se rapprocher des différents partenaires, présents dans le hall d'exposition et leur donne rendez-vous à Bruxelles en 2016.

 

Pour info

L'image d'illustration de cet article représente la toute première esquisse du logo du 70e congrès de l'Ordre des experts-comptables de Paris en 2015 (©CSOEC)

Sandra Schmidt

Sandra Schmidt
Rédactrice sur Compta Online, média communautaire 100% digital destiné aux professions du Chiffre depuis 2003.
J'interviens sur Compta Online depuis 2007 et j'ai rejoint l'équipe en 2014. Mes articles abordent la comptabilité, la fiscalité, le droit social, les IFRS, mais aussi l'intelligence artificielle, la blockchain...
Suivez moi sur Linkedin et sur Twitter.

70è congrès des experts-comptables : la plénière de clôture

Retour en haut