Logo Compta Online
IGEFI

Aborder les notes et les commentaires des correcteurs

0
875
0
0 réponse
875 lectures
0 vote

Lawhal
ProfilLawhal
Expert-Comptable Mémorialiste en cabinet
  • 75 - Paris
Envoyer un message privé    Ajouter à mes contacts
  • 0 vote
popupBulle tail
Profil
Expert-Comptable Mémorialiste en cabinet


Ecrit le: 17/01/2010 20:49
0
VOTER
Votez MoinsVotez Plus
Bonjour,

Je dois avouer le choc ressenti suite à la publication des résultats. Je souhaiterais féliciter ceux qui ont obtenu leur diplôme cette année et surtout leur présenter les meilleurs v½ux pour le reste de cette année 2010.

Me concernant, j'ai donc eu une assez vilaine note à l'écrit et à l'oral. Voici la démarche que j'ai eu dans les deux cas.

Pour l'écrit, j'ai récupéré ma copie, pris connaissance des appréciations des correcteurs. La première surprise a été la grande hétérogénéité des appréciations. Cela m'a mis dans une situation assez inconfortable. L'un des deux mettait 5/5 tandis que l'autre donnait 1/5 ou 0/5. En gros, cela pose une question qui va au delà de mes connaissances. Cela pose la question de la consistance entre les compétences des deux correcteurs. A cela, je considère que nous devrions avoir le droit de demander des explications ou au pire, pouvoir payer de notre poche une troisième correction qui mettrait tout le monde d'accord.

Pour la soutenance du mémoire, j'ai fait un travail sur l'audit bancaire et Bâle II au sein des banques béninoises (Afrique de l'ouest). Tout au long de la soutenance, je n'ai eu aucune question sur Bâle II et pea-nuts sur l'activité bancaire et ses impacts sur l'audit. les deux correcteurs m'avaient donné le sentiment de s'être déjà faits une opinion sur mon travail. Les difficultés techniques d'appréciation des risques opérationnels, le choix d'une méthode avancée ou non et les implications, l'absence de portefeuille de négociation justifiant une évolution de la pondération du ratio etc., tous ces éléments qui auraient dû donner lieu à un échange productif ont été absents. Je suis choqué littéralement de la tournure des choses. J'aurais préféré être descendu sur le fait que j'aurais peut-être dû argumenter sur la simulation de Monte Carlo ou la place de la Value at Risk dans le processus de mesure de pertes potentielles. Au lieu de cela, on me demande la composition d'un dossier d'engagement et surtout, je me fait taper sur les doigts sur le fait que la partie audit a été non pas une reproduction de la démarche figurant déjà dans le Lefèbvre mais une présentation d'actions à mener lorsque l'on se trouve en situation de terrain. Pardon, mais je me suis senti clairement offensé. Au final, ils ont indiqué dans leur commentaire que mon manque d'expérience professionnelle en audit bancaire s'est ressenti dans le mémoire. Les bouquins que j'ai lu sur Bâle II n'étaient pas écrits par des experts comptables accrocs de la chose, il s'agissait de chercheurs en la matière qui ont pris le temps de se poser des questions et je remercie l'un d'entre eux de m'avoir donné retour sur ma sollicitation.

J'ai pris connaissance des CV des examinateurs et j'avoue ma déception en la matière. En l'occurrence, sans que je ne m'abuse, rien ne me destinait à une acceptation par un tel public, ce qui a probablement fat que notre échange soit resté purement superficiel. J'ai très certainement mes torts aussi.

Ma déception est bien grande.

Je ne suis pas une lumière mais je sais lorsque quelque chose est bien fait. En l'occurrence, les 5 banquiers et 3 auditeurs qui ont fortement contribué à la réflexion sur ce sujet ont trouvé que le travail était bien au dessus de la moyenne. Et je dois écrire un livre pour couronner le tout.

Je voudrais dire que l'opinion des examinateurs vaut ce qu'elle vaut, mais elle ne doit absolument pas nous diminuer même si les commentaires qu'ils mettent dans leur appréciation risquent de nous coller à la peau et porter préjudice pour la prochaine tentative.

Je dis que le système actuel mérite une mise à jour proposée comme suit:
* Une communication des deux noms des examinateurs à la réception de l'agrément
* Une communication des CV des examinateurs et un petit descriptif expliquant pourquoi ces personnes sont à même d'apprécier votre travail
* Une possibilité d'enregistrer la soutenance à la charge des stagiaires

Mon opinion vaut ce qu'elle vaut mais ma conviction reste inébranlable sur la nécessaire évolution du mécanisme.

J'envisageais de faire un nouveau mémoire - passionnant selon moi - sur la possibilité de "mesurer le risque de perte sur les portefeuilles de recherche et développement d'un groupe informatique au travers d'une modélisation stochastique fondée sur la Value at Risk" mais je crois devoir m'abstenir de ce genre d'exercice désormais. Même si j'obtenais mon agrément en grandes pompes, j'aurais trop d'appréhension quant à la solidité de mon interlocuteur. Je ne suis pas arrogant mais sachez que la solitude intellectuelle dans ce genre de situation est très pesante.

Je suis sûrement trop poussif sur les thèmes. Désormais, je vais la jouer sobre mais sans passion malheureusement :))

Mon respect pour la profession n'en cependant pas affecté.

Avec tous mes remerciements

Cordialement

L.
Retour en haut




0
875
0





Retour en haut
INES
Retour en haut
Avertissement : Ce site permet aux internautes de dialoguer librement sur le thème de la comptabilité.
Les réponses des Internautes et des membres du forum n'engagent en aucun cas la responsabilité de Compta Online.
Tout élément se trouvant sur ce site est la propriété exclusive de Compta Online, sous réserve de droits appartenant à des tiers.
Toute copie, toute reprise ou tout usage des photographies, illustrations et graphismes, ainsi que toute reprise de la mise en page figurant sur ce site, ainsi que toute copie ou reprise en tout ou partie des textes cités sur ce site sont strictement interdits, sous réserve de l'autorisation express écrite de l'ayant droit.

Toute reprise ou tout usage, à quelque titre que ce soit, des marques textuelles, graphiques ou combinées (comme notamment les logos) sont également interdits, sous réserve de l'autorisation express écrite de l'ayant droit.

© 2003-2019 Compta Online
S'informer, partager, évoluer