Logo Compta Online
VISEEON

Aide hôtels, cafés et restaurants

3
2 566
0
3 réponses
2 566 lectures
0 vote

Fifi2
ProfilFifi2
Employé en comptabilité
  • 49 - Maine-et-Loire
Envoyer un message privé    Ajouter à mes contacts
  • 1 vote
popupBulle tail
Profil
Employé en comptabilité


Ecrit le: 16/04/2007 10:32
0
VOTER
Votez MoinsVotez Plus
Bonjour,

ESt ce que vous pourriez m'expliquer en quoi consiste cette aide?
Coçmment est elle calculé?

J'ai cru qu'il y avait plusieurs categories ?

merci
Jipe
ProfilJipe
Collaborateur comptable en cabinet
  • 69 - Rhône
Envoyer un message privé    Ajouter à mes contacts
  • 173 votes
popupBulle tail
Profil
Collaborateur comptable en cabinet


Re: Aide hôtels, cafés et restaurants
Ecrit le: 16/04/2007 12:36
0
VOTER
Votez MoinsVotez Plus
Bonjour !

Oui il y a l'aide mise en place, il y a quelques années déjà, au moment où Jacques Chirac s était engagé à passer la Tva de 19.60 à 5.50 % dans la restauration sur place. Comme ce changement de Tva n'a pas eu lieu, le gouvernement a mis en place une aide financière. Vous devez vous rapprocher du service employeurs des ASSEDIC, car c est cet organisme qui gère et paie chaque trimestre cette aide. Mais au préalable à l'ouverture de cette aide, vous devez compléter un dossier (relativement simple) auprès de votre ASSEDIC.


--------------------
Jipé
Lapuce
ProfilLapuce
Employé en comptabilité
  • 75 - Paris
Envoyer un message privé    Ajouter à mes contacts
  • 114 votes
popupBulle tail
Profil
Employé en comptabilité


Re: Aide hôtels, cafés et restaurants
Ecrit le: 16/04/2007 12:40
0
VOTER
Votez MoinsVotez Plus
Tiens voila un peu de doc :

" Les employeurs du secteur des hôtels, cafés et restaurants (hors restauration collective) bénéficient d'une aide à l'emploi spécifique applicable depuis le 1er juillet 2004. Le mécanisme n'était en réalité pas encore opérationnel faute de détails sur les formules de calcul. C'est maintenant chose faite.

Les employeurs du secteur des hôtels, cafés, restaurants ainsi que ceux des bowlings et des casinos (mais pas ceux du secteur de la restauration collective) peuvent bénéficier d'une aide pour les périodes d'emploi comprises entre le 1er juillet 2004 et le 31 décembre 2005. L'employeur perçoit une aide différente selon que la rémunération horaire de ses salariés est égale ou supérieure au SMIC.

Calculer l'aide :

Salariés payés au SMIC. L'employeur reçoit une aide forfaitaire de 114,40 € par mois pour chaque salarié dont le salaire horaire, hors avantage en nature nourriture, est égal au SMIC (7,61 € depuis le 1er juillet 2004).
Pour qu'un salarié ouvre droit à l'aide, l'employeur doit appliquer le SMIC de droit commun et non le SMIC hôtelier (déductibilité de 50 % de la valeur de l'avantage en nature nourriture).
Salariés payés au-dessus du SMIC. Le calcul de l'aide est plus complexe lorsque l'employeur verse un salaire horaire supérieur au SMIC. Dans ce cas, il peut prétendre à une aide égale à 143 € par mois multiplié par un coefficient (voir tableau).

Cliquez ici pour voir l'image : rfpayems0134_9161732_table01.gif

Le calcul exact de ce coefficient dépend, entre autres, de la date de création de l'entreprise. Il faut en effet distinguer, d'un côté, les entreprises existant au 1er janvier 2003 et, de l'autre, les entreprises créées après cette même date (auxquelles il faut ajouter les entreprises en franchise de TVA et les entreprises de Guyane et de Saint-Pierre et Miquelon).
Proratisation en cas d'horaire incomplet. En cas d'horaire incomplet sur le mois (ex. : travail à temps partiel, embauche ou départ en cours de mois), l'employeur ne percevra qu'une aide proratisée selon le rapport entre :
- le nombre d'heures rémunérées au cours du mois civil, hors heures complémentaires et supplémentaires,
- et la durée équivalant à la durée légale rapportée sur le mois ou, si elle lui est inférieure, la durée collective conventionnelle rapportée sur le mois (lorsque cette durée conventionnelle rapportée sur le mois est inférieure à 151,67 h, la durée prise en compte pour ce calcul est de 151,67 h).
Exemples
Un hôtel de tourisme avec restaurant (code NAF 55.1A) situé en métropole a ouvert ses portes en février 2004.
Salarié payé au SMIC. L'employeur rémunère un serveur sur une base horaire de 7,61 €. L'aide versée sera, dans ce cas,calculée sur une base de 114,40 € par mois pour un mois complet.
Salaire horaire supérieur au SMIC. Le même employeur paye un maître d'hôtel 12 €/h. L'aide est calculée sur une base de 143 € × 40 % soit 57,20 € pour un mois complet.
Proratisation. Un autre maître d'hôtel ne travaille plus qu'à mi-temps. Dans ce cas, sur la base d'une rémunération horaire de 12 €, le montant de l'aide pour un mois complet ne sera plus que de 57,20 €/2 = 28,60 €.

Procédure à suivre :

Demande initiale à son Assédic. Les aides sont gérées par les Assédic (Garp en région parisienne). L'employeur doit donc envoyer sa demande à son Assédic. Dans sa demande, il s'engage à respecter les conditions générales d'attribution de l'aide, et notamment celle d'être à jour du versement de ses cotisations et contributions sociales.
Garder les justificatifs. Les Assédic (ou le Garp) peuvent contrôler l'exactitude des déclarations de l'employeur percevant ces aides. Pour cette raison, l'employeur doit tenir à leur disposition tous les documents permettant d'effectuer ce contrôle.
Par ailleurs, les employeurs de certains secteurs d'activité (les entreprises relevant des codes NAF 55.1A, 55.1E, 55.2A, 55.2C, 55.2E et 55.5D) doivent aussi fournir les documents nécessaires au calcul du coefficient applicable qui conditionne le montant réel de l'aide versée.
Actualiser les infos. Chaque trimestre, l'employeur doit adresser à l'Assédic un formulaire permettant d'actualiser le calcul des aides qui lui sont versées. Pour ce faire, il devra accompagner l'envoi de son formulaire des copies de bulletin de paye, ou de la copie du décompte des sommes qu'il doit à l'URSSAF s'il a adhéré au titre emploi-entreprise ou au titre de travail simplifié dans les DOM.
Délais de transmission des documents. La transmission de ces documents (demande initiale d'aide et actualisation trimestrielle) doit intervenir avant le 20 du mois suivant la période de travail ou de cotisation considérée, pour un versement de l'aide par l'Assédic ou le Garp dans le trimestre qui suit. En tout état de cause, ces transmissions doivent intervenir au plus tard le 30 septembre 2006 pour donner lieu à paiement de l'aide.

Versement:

L'Assédic (ou le Garp) verse à l'employeur les aides auxquelles il peut prétendre au titre de l'emploi de salariés sur un trimestre civil dans les 10 premiers jours du deuxième mois du trimestre civil qui suit (ex. : dans les 10 premiers jours de mai 2005 pour les aides dues au titre de janvier, février et mars 2005).
(décret 2004-1239 du 22 novembre 2004, JO du 23)

CDT


--------------------
Titulaire du DESCF. Comptable unique à temps partiel. Recherche un deuxième poste pour compléter son activité professionnelle. On en apprend jamais assez, la connaissance est une source d'enrichissement!
Jipe
ProfilJipe
Collaborateur comptable en cabinet
  • 69 - Rhône
Envoyer un message privé    Ajouter à mes contacts
  • 173 votes
popupBulle tail
Profil
Collaborateur comptable en cabinet


Re: Aide hôtels, cafés et restaurants
Ecrit le: 16/04/2007 12:44
0
VOTER
Votez MoinsVotez Plus
Bonjour,

Pour 2007, les ASSEDIC sont en attente de la publication de certains textes pour reconduire cette aide sur l'année 2007... c'est pourquoi les bordereaux du 1er trimestre 2007 n'ont pas encore été envoyés par les ASSEDIC.


--------------------
Jipé
Retour en haut




3
2 566
0





Retour en haut
VISEEON
Retour en haut
Avertissement : Ce site permet aux internautes de dialoguer librement sur le thème de la comptabilité.
Les réponses des Internautes et des membres du forum n'engagent en aucun cas la responsabilité de Compta Online.
Tout élément se trouvant sur ce site est la propriété exclusive de Compta Online, sous réserve de droits appartenant à des tiers.
Toute copie, toute reprise ou tout usage des photographies, illustrations et graphismes, ainsi que toute reprise de la mise en page figurant sur ce site, ainsi que toute copie ou reprise en tout ou partie des textes cités sur ce site sont strictement interdits, sous réserve de l'autorisation express écrite de l'ayant droit.

Toute reprise ou tout usage, à quelque titre que ce soit, des marques textuelles, graphiques ou combinées (comme notamment les logos) sont également interdits, sous réserve de l'autorisation express écrite de l'ayant droit.

© 2003-2019 Compta Online
S'informer, partager, évoluer