Logo Compta Online

Aller vers le Conseil : le rôle de l'expert-comptable

8 361 lectures
0 commentaire
Catégorie : Actualité des métiers du chiffre
8 361
0
Article écrit par (1392 articles)
Publié le

72è congrès : aider l'expert-comptable à devenir un consultant

Avoir l'opportunité de jouer un rôle déterminant dans un monde en mutation, c'est ce que doivent permettre les missions de Conseil aux experts-comptables. En allant plus loin que ce qu'ils font déjà au quotidien pour leurs clients, les experts-comptables peuvent ainsi enrichir le savoir collectif et accompagner la transformation des organisations.

Pour aller vers le Conseil à plus forte valeur ajoutée, il faut sortir de l'économie du savoir pour aller vers l'humain. Savoir-être et autres « soft skills » peuvent alors devenir des compétences clés plus importantes que le savoir-faire et les compétences analytiques.

Le savoir être est l'un des quatre axes du Congrès de l'OEC à Lille, du 27 au 29 septembre prochain. C'est un savoir-faire relationnel, une manière de se comporter pour atteindre ses objectifs. Les trois autres axes du congrès, savoir faire, faire et faire savoir compléteront ce premier axe d'une grande importance.

« Pour aller vers le Conseil, l'expert-comptable doit se former à d'autres compétences.

L'objectif du 72è congrès est de l'éveiller à ces compétences indispensables. »

Nicole Calvinhac

Rapporteur du 72è congrès de l'Ordre des experts-comptables
Expert-comptable à Toulouse

L'expert-comptable a un rôle essentiel dans la transformation de son cabinet. Pour Nicole Calvinhac, « dès lors que l'on parle de missions de Conseil, la mentalité du manager et des collaborateurs n'est plus tout à fait la même ».

Le parcours « savoir-être » du 72è Congrès à Lille doit montrer à l'expert-comptable comment tirer parti de l'humain et conduire son cabinet vers le changement.

 

L'importance du capital humain dans les missions de Conseil : le management des compétences



« L'expert-comptable doit être le moteur de cette transformation, changer personnellement lorsque c'est nécessaire et accompagner ensuite ses collaborateurs.

L'objectif est ici d'apprendre à détecter les compétences et faire évoluer les collaborateurs. »

Jean Luc Mohr

Rapporteur du 72è congrès de l'Ordre des experts-comptables
Expert-comptable à Strasbourg


Dans toutes les structures, il y a des collaborateurs qui veulent et peuvent évoluer avec leur entreprise. En l'absence de formations ou lorsque des collaborateurs quittent le cabinet, le capital humain en tant que capital immatériel se déprécie.

« Les évolutions majeures du métier ne se feront pas sans que chacun des collaborateurs de nos cabinets ne développent, ou ne renforcent, leurs compétences et notamment leurs compétences comportementales » précise Marie-Christine Bologna, rapporteur adjoint.

L'expert-comptable doit reconsidérer son rôle au sein de l'organisation : les collaborateurs restent propriétaires de leur capital humain. Plus le capital humain est élevé, plus un cabinet peut créer de la richesse et agir sur la valeur ajoutée de ses prestations de Conseil.

C'est pour cette raison que « le mode de sélection des futurs collaborateurs change profondément ». Des compétences telles que la collaboration, la communication, la créativité et la flexibilité sont recherchées et les grandes écoles de commerce proposent déjà des cours de « soft skills » dont l'intelligence émotionnelle et le savoir-être.

S'appuyer sur ses ressources internes n'est que la première étape.

 

Le savoir-être et l'art de convaincre pour conduire le changement dans les cabinets

La conduite du changement est devenue une question centrale dans de nombreuses organisations, soucieuses de s'adapter à leur nouvel environnement technologique et aux attentes de leurs clients. Les cabinets d'expertise comptable ne font pas exception.

Mais comme toute mutation, les modifications apportées à la stratégie et à l'organisation interne du cabinet peuvent avoir un impact sur les hommes et les femmes qui composent le cabinet.

Pour Marie-Christine Bologna, qui témoigne dans le magazine SIC : « quels que soient les motifs de transformation, les enjeux humains reposent toujours sur les mêmes ressorts et les parallèles entre ces opérations et la transformation du métier vers une dimension conseil beaucoup plus forte et structurée sont multiples ».

L'objectif du 72è congrès est de guider l'expert-comptable. « Chaque conférence doit lui apporter les clés de ce changement et une liste de formations complémentaires pour réussir » précise encore Nicole Calvinhac.

L'expert-comptable doit apprendre à convaincre ses collaborateurs du bien-fondé de la nouvelle stratégie du cabinet, avant de convaincre ses clients.

Les techniques liées à l'art de convaincre sont présentées par un magicien et coach d'entreprise, Mathieu Bitch. Avec une approche conceptuelle du métier appliqué au problème comportemental d'entreprise, il montrera aux professionnels comment convaincre et les éveillera à un certain nombre de compétences destinées à les aider à mieux vendre les prestations de Conseil.

Pour Nicole Calvinhac, il s'agit « d'utiliser le côté spectacle pour faire passer un message ». Une manière d'utiliser le show ou le récit pour faciliter la mémorisation.

 

Plus d'infos

À découvrir sur le site du 72è congrès du CSOEC.

 

Téléchargez l'appli du 72è congrès de l'OEC

image

Sandra Schmidt

Sandra Schmidt
Rédactrice sur Compta Online, média communautaire 100% digital destiné aux professions du Chiffre depuis 2003.
J'interviens sur Compta Online depuis 2007 et j'ai rejoint l'équipe en 2014. Mes articles abordent la comptabilité, la fiscalité, le droit social, les IFRS, mais aussi l'intelligence artificielle, la blockchain...
Suivez moi sur Linkedin et sur Twitter.

Aller vers le Conseil : le rôle de l'expert-comptable

Retour en haut