Logo Compta Online
RECEIPT BANK

Apport entreprise individuelle : valeur des créances & dettes ?

7
15 354
0
7 réponses
15 354 lectures
0 vote

Pcg
ProfilPcg
Expert-Comptable associé en cabinet
  • 64 - Pyrénées-Atlantiques
 
  • 0 vote
popupBulle tail
Profil
Expert-Comptable associé en cabinet


Ecrit le: 24/06/2008 21:41
0
VOTER
Votez MoinsVotez Plus
Bonjour à toutes et à tous.

Je souhaiterais connaître votre avis sur le traitement comptable des écart de valeur pour les éléments de l'actif circulant d'une entreprise individuelle apportée à une SARL (fonds artisanal grevé de son passif).

Ces éléments sont valorisés dans le traité d'apport en date M-3 sur la base d'une situation intermédiaire et je m'inquiète du traitement comptable de l'écart sur ces postes au "jour J".

D'avance merci pour vos commentaires.

Bonne soirée à tous.


--------------------
Les normes, c'est énorme...
[Article] 19 septembre 2019
Synthèse de la notion de dette mezzanine
La notion de dette mezzanine
[Article] 11 février 2019
Montage financier : l'exemple de la titrisation des créances
La titrisation des créances
Falel88
ProfilFalel88
Expert-Comptable associé en cabinet
Envoyer un message privé    Ajouter à mes contacts
  • 0 vote
popupBulle tail
Profil
Expert-Comptable associé en cabinet


Re: Apport entreprise individuelle : valeur des créances & dettes ?
Ecrit le: 25/06/2008 01:11
0
VOTER
Votez MoinsVotez Plus
Salut,

L'évaluation des apports sert à déterminer la valeur de capital à augmenter ou à créer, c'est à dire l'actif net (actif: 120 - dettes 90 = 30 d'actif net dans le traité sur base des valeurs M-3).
Les valeurs d'apports des actifs et passifs peuvent être ensuite différentes (J: actifs 125- dettes 93 = 32 d'actif net), du moment que les capitaux apportés (30) existent toujours. Cf rapport du commissaire aux apports "Les apports sont au moins égal au capital à créer de XXX¤."
La différence positive (2) (sinon l'opération est impossible) est du compte courant d'associé.
Cordialement,


--------------------
Fabien
Bonno
ProfilBonno
Expert-Comptable libéral en cabinet
  • 59 - Nord
Envoyer un message privé    Ajouter à mes contacts
  • 0 vote
popupBulle tail
Profil
Expert-Comptable libéral en cabinet


Re: Apport entreprise individuelle : valeur des créances & dettes ?
Ecrit le: 25/06/2008 09:06
0
VOTER
Votez MoinsVotez Plus
Bonjour,

J'ai déjà eu le cas et je confirme également que la différence positive se comptabilise en compte courant. Si la différence devient négative, je pense que l'opération peut se faire quand même si l'apporteur remet à niveau son compte courant devenu débiteur.

Attention au crédit de TVA qui selon mes souvenirs ne peut être transféré dans la nouvelle entité.

Cordialement,

Bonno
Pcg
ProfilPcg
Expert-Comptable associé en cabinet
  • 64 - Pyrénées-Atlantiques
 
  • 0 vote
popupBulle tail
Profil
Expert-Comptable associé en cabinet


Re: Apport entreprise individuelle : valeur des créances & dettes ?
Ecrit le: 25/06/2008 10:27
0
VOTER
Votez MoinsVotez Plus
Bonjour et merci pour vos commentaires.

De mon côté, j'ai obtenu une solution "pratique" auprès d'un avocat d'affaires.
Celle-ci consiste à procéder à l'apport en 3 étapes :

Etape n°1 : création de la SARL avec son capital de départ, sans objet social;
Etape n°2 : Projet de contrat d'apport valorisé à la bonne date + rapport CAA
Etape n°3 : augmentation de capital lié à l'apport en nature

Ainsi, on évite les écarts d'évaluation liés au décalage dans les dates.

C'est élégant, mais on se retrouve quand même avec des contrats de travail transférés dans une société sans objet social, le temps de quelques jours (à condition d'avoir anticipé l'arrêté des comptes).

Décidemment, l'article 151 Octies n'est pas au goût de la simplification...

Merci encore pour votre réactivité. Au plaisir.


--------------------
Les normes, c'est énorme...
El rico
ProfilEl rico
Expert-Comptable libéral en cabinet
  • 71 - Saône-et-Loire
 
  • 60 votes
popupBulle tail
Profil
Expert-Comptable libéral en cabinet


Re: Apport entreprise individuelle : valeur des créances & dettes ?
Ecrit le: 26/06/2008 14:10
0
VOTER
Votez MoinsVotez Plus
Bonjour,

Votre avocat d'affaires, c'est pas lui qui paie les frais !
L'article 151 octies fonctionne si la SARL est déjà créée ?

Il y a quant plus simple. La rétroactivité : Vous arrêté votre bilan de l'EI au 31/12. Vous constituté votre société le 31/03 avec effet rétroactif au 01/01.

Salutations.


--------------------
Diplômé d'expertise comptable
Pcg
ProfilPcg
Expert-Comptable associé en cabinet
  • 64 - Pyrénées-Atlantiques
 
  • 0 vote
popupBulle tail
Profil
Expert-Comptable associé en cabinet


Re: Apport entreprise individuelle : valeur des créances & dettes ?
Ecrit le: 27/06/2008 13:10
0
VOTER
Votez MoinsVotez Plus
Bonjour EL RICO.

Je vous remercie pour votre commentaire.

Pour ce qui est des frais, il est vrai qu'il faudra modifier les statuts de la SARL au moment de l'apport, dans un délai court. Encore une fois, cette contrainte est liée aux modalités d'application de l'article 151 Octies (rappelons qu'il y a un report d'imposition non négligeable en jeu).

Par contre, il me semble que votre solution pose une difficulté : quid de l'activité entre le 01/01/N+1 et le 31/03/N+1 (dans votre exemple) ? En effet, l'EI a déclaré sa cessation d'activité et la SARL n'existe pas.

De plus, je ne suis pas certain de bien comprendre la notion de création de société "avec effet rétroactif". Il est vrai toutefois que le contrat d'apport sera, lui, à effet rétroactif.

En revanche, pour ce qui est de l'application de l'article 151 Octies dans le cadre d'une société pré-existante, il n'y a aucun problème.

Pour ma part, il me semble en conclusion qu'il y a là une carence de la part du législateur au regard des EI (encore une fois) qu'il conviendrait de combler. Tiens ! Une idée de mémoire...

Merci encore pour votre participation.


--------------------
Les normes, c'est énorme...
stef35
Profilstef35
Expert-Comptable associé en cabinet
  • 35 - Ille-et-Vilaine
Envoyer un message privé    Ajouter à mes contacts
  • 0 vote
popupBulle tail
Profil
Expert-Comptable associé en cabinet


Re: Apport entreprise individuelle : valeur des créances & dettes ?
Ecrit le: 03/07/2008 00:51
0
VOTER
Votez MoinsVotez Plus
Bonsoir,

L'apport de l'entreprise individuelle constitue un apport en nature et peut donc être réalisé au jour des statuts en cas de création de la société concommitante.

Le Commissaire aux apports émet son rapport en date de signature des statuts ou après cette date et avant immatriculation.

Les solutions les plus simples sont parfois les plus efficaces...

Ce qui n'empêche pas la possibilité d'un effet rétroactif : l'activité entre la date d'évaluation des apports et la date de réalisation des apports peut très bien être reprise par la nouvelle société, puisque rien n'empêche à une société de reprendre des actes accomplis antérieurement à son immatriculation par un des associés. C'est précisément le cas ici puisque l'entrepreneur devient associé de sa société.

Salutations.
Pcg
ProfilPcg
Expert-Comptable associé en cabinet
  • 64 - Pyrénées-Atlantiques
 
  • 0 vote
popupBulle tail
Profil
Expert-Comptable associé en cabinet


Re: Apport entreprise individuelle : valeur des créances & dettes ?
Ecrit le: 18/07/2008 13:36
0
VOTER
Votez MoinsVotez Plus
Bonjour,

Certes, il serait bon que "les solutions les plus simples sont les plus efficaces".

Cependant, comment réaliser un fonds (à titre onéreux, puisque grévé de son passif) valorisé au jour J pour une entreprise individuelle, placé de surcroît sous le bénéfice de l'article 151 Octies ?

Dans votre solution, vous retombez dans les travers des décalages temporels et l'absence de leur prise en compte par le législateur pour les EI : absence de traitement comptable pour la période située entre la date de l'évaluation des postes comptables et la date d'effet de l'apport.
Et la solution du compte courant est périlleuse : quid en cas de valorisation inférieure au traité d'apport ?

Enfin, je ne vois pas le rapport entre la problématique de la valorisation des éléments apportés et la reprise des actes de l'associé par la société. En effet, dans votre raisonnement, l'apport a lieu au jour de la constitution de la société. De quels actes antérieurs s'agit-il ?
Si vous pensez aux opérations réalisées par l'entrepreneur individuel, celles-ci sont imposées en ses mains, sur sa déclaration de cessation d'activité...

Pour info, l'opération s'est déroulée selon le plan initialement prévu :
1/ constitution de la société, sans activité;
2/ Arrêté des comptes de l'EI aux premiers jours du mois suivant;
3/ Rédaction et approbation du traité d'apport
4/ apport en nature de la branche d'activité

Merci encore à tous pour vos commentaires.

Il est agréable d'échanger librement sur ce genre de sujets.


--------------------
Les normes, c'est énorme...
Retour en haut









Retour en haut
Revue Fiduciaire
Retour en haut
Avertissement : Ce site permet aux internautes de dialoguer librement sur le thème de la comptabilité.
Les réponses des Internautes et des membres du forum n'engagent en aucun cas la responsabilité de Compta Online.
Tout élément se trouvant sur ce site est la propriété exclusive de Compta Online, sous réserve de droits appartenant à des tiers.
Toute copie, toute reprise ou tout usage des photographies, illustrations et graphismes, ainsi que toute reprise de la mise en page figurant sur ce site, ainsi que toute copie ou reprise en tout ou partie des textes cités sur ce site sont strictement interdits, sous réserve de l'autorisation express écrite de l'ayant droit.

Toute reprise ou tout usage, à quelque titre que ce soit, des marques textuelles, graphiques ou combinées (comme notamment les logos) sont également interdits, sous réserve de l'autorisation express écrite de l'ayant droit.

© 2003-2019 Compta Online
S'informer, partager, évoluer