BanStat
Logo Compta Online

Associations : la recette des CROD et CER réussis

863 lectures
0 commentaire
Catégorie : Actualité des métiers du chiffre
863
0
Article écrit par (40 articles)
Modifié le
Appel à la générosité du public

Quoi ?! Le CROD et le CER, c'est de la « cuisine interne » ?!

Pour les entités faisant AGP, le Compte de résultat par origine et destination (CROD) et le Compte d'emploi annuel des ressources (CER) sont établis selon un procédé intégrant différents éléments... comme une recette de cuisine en fait.

Ingrédients

Pour préparer ces deux états, vous avez besoin de : 

  • la balance générale « propre », révisée, donc définitive, de l'exercice concerné ;
  • la balance analytique, avec des sections appropriées ;
  • la définition des missions sociales et des moyens afférents ;
  • les clés de répartition des charges entre les missions sociales, les frais de recherche de fonds et les frais généraux adoptées par l'organe habilité ;
  • la répartition des coûts indirects (masse salariale, etc.) ;
  • les choix de financement des dépenses par les ressources issues de la générosité du public (GP) ;
  • les investissements et désinvestissements nets liés à la GP de l'exercice ;
  • un CROD, un CER et des notes annexes vierges, ainsi que ceux de N-1.

 

Préparation

Question ustensiles, un bon tableur (EXCEL, etc.) et un traitement de textes (Word, etc.) sont indispensables.

Pour un CROD :

  • intégrer dans les colonnes N-1 du CROD les données de l'exercice précédent ;
  • reporter les produits du compte de résultat au sein des rubriques du CROD et indiquer dans la colonne « Dont générosité du public » les ressources concernées ;
  • préparer, le cas échéant, à partir de la comptabilité analytique le tableau de rapprochement entre les charges du compte de résultat et les rubriques du CROD ;
  • reporter les charges du compte de résultat au sein des rubriques du CROD ;
  • appliquer les règles fixées par le Conseil d'administration pour la part des dépenses de l'exercice (colonne « Dont générosité du public ») financées par des ressources issues de la GP ;
  • effectuer les mêmes opérations pour les contributions volontaires en nature ;
  • s'assurer que le résultat du CROD correspond à celui du compte de résultat ;
  • vérifier que le résultat (excédent ou déficit) lié à la GP est cohérent avec les différents financements reçus
  • s'assurer de la cohérence avec N-1.

Pour un CER :

  • intégrer dans les colonnes N-1 du CER les données de l'exercice précédent ;
  • reporter dans le CER les données des colonnes « Dont générosité du public » du CROD ;
  • effectuer les mêmes opérations pour les contributions volontaires en nature ;
  • s'assurer que les totaux et le résultat sont bien identiques à ceux du CROD ;
  • traiter les ressources reportées liées à la GP : résultat, investissements et désinvestissements nets ;
  • déterminer le solde à reporter en fin d'exercice (hors fonds dédiés).

Il faut que le montant restant à reporter corresponde avec le tableau spécifique de variation des fonds propres.

Pour leurs notes annexes, rédiger l'ensemble des informations nécessaires à la bonne compréhension du CROD et du CER ainsi établis.

 

Et pour finir...

Insérer le tout en annexe des comptes annuels.

Alexandre Walliang

Alexandre Walliang est expert-comptable et commissaire aux comptes au sein du cabinet Pluriel Consultants.

Il est notamment membre des comités « Secteur non marchand - Associations » du CSOEC, « Associations » et « Appel à la générosité public » de la CNCC et membre du groupe de travail CSOEC-CNCC pour la Doctrine comptable (règlement comptable ANC n° 2018-06). Voir le site « Votre expert des associations ».

Alexandre Walliang sur LinkedIn


Associations : la recette des CROD et CER réussis


© 2023 Compta Online
Retour en haut