BanStat
Logo Compta Online

Bilans carbone : experts-comptables, pourquoi ne pas se lancer ?

2 858 lectures
0 commentaire
Catégorie : Actualité des métiers du chiffre
2 858
0
Article écrit par (116 articles)
Modifié le
Bilan carbone

Les experts-comptables comptabilisent des factures mais pourquoi ne pourraient-ils pas comptabiliser également les émissions de gaz à effet de serre de leurs clients en établissant leur bilan carbone ?

Deux experts : Octavie Véricel, expert-comptable et vice-présidente du CROEC d'AURA et Paul Benoit, président et cofondateur de Qarnot, fournissent quelques pistes de réflexion lors d'un atelier présenté au cours du 77e congrès de l'Ordre des experts-comptables.

Qu'est ce qu'un bilan carbone et quelle est son utilité ?

Le Bilan Carbone® est un outil de diagnostic pour comprendre et analyser l'activité de toute entité en matière d'émissions directes et indirectes de gaz à effet de serre. Cette démarche de comptabilisation a été créée par l'Ademe en 2002 et transférée à l'Association Bilan Carbone (ABC) en octobre 2011.

C'est un outil comptable très accessible pour les membres de la profession. Il est possible de comptabiliser avec l'unité de mesure « tCO2e » comme avec l'euro. La méthodologie est proche de celle des analyses ou des audits réalisés habituellement par les experts-comptables. Il s'agit d'une analyse de périmètre.

Il y a également des tables avec des bases de facture d'émissions qui permettent de collecter la donnée et de la comptabiliser.

C'est une comptabilité en partie simple, il n'y a pas un bilan de compte de résultat et les livrables sont normalisés.

Enfin, le bilan carbone permet aux experts-comptables d'accompagner leurs clients dans la maîtrise de leurs impacts sur l'environnement, tout en développant de nouvelles missions.

L'objectif n'est pas d'établir seulement le bilan carbone mais c'est de mettre en place ensuite un plan d'action chez le client afin qu'il réduise autant que possible ses émissions de gaz à effet de serre.

« Il s'agit typiquement d'une mission comptable à conseil », Octavie Vericel.

 

Pourquoi proposer cette mission aux TPE/PME dès maintenant ?

Il répond aux enjeux contemporains de nature démographique, de ressources géostratégiques, d'indépendance énergétique et de développement soutenable. Cette démarche ne concerne pas uniquement les grands groupes, les TPE/PME sont également concernées pour plusieurs raisons :

  • les énergies fossiles (gaz, pétrole) se rarifiant, toutes les entreprises doivent être en mesure d'évaluer leur dépendance à ce type d'énergie afin d'établir une feuille de route qui leur permettra de s'en affranchir ;
  • pour que les TPE/PME continuent de répondre à la commande publique. En effet, à partir de 2025, les acheteurs publics pourront sélectionner leurs fournisseurs (dont les TPE/PME) sur des critères sociaux et environnementaux (article 36 de la loi climat et résilience) ;
  • une liste de produits et de services devra préciser sur leurs étiquettes leur empreinte carbone (cette liste n'est pas encore définie) (article 2 de la loi climat et résilience).

 

Les conditions pour se lancer

Pour Octavie Véricel, l'expert-comptable doit d'abord être convaincu du besoin de transition écologique de l'économie car la mise en place de cette mission va nécessiter qu'il y consacre du temps.

L'expert-comptable doit ensuite se former. Le club développement durable de la profession a conclu un partenariat avec l'Institut de Formation Carbone (IFC). Deux sessions de formation sont proposées chaque année. Cette formation se déroule sur 5 jours.

L'expert-comptable peut aussi commencer par effectuer le bilan carbone de son cabinet. Il pourra ensuite le faire savoir à ses clients lors de rendez-vous. Il est conseillé de préparer en amont une présentation.

 

Sensibiliser ses clients à la préservation du climat

Les entreprises ont un rôle essentiel à jouer dans la lutte contre le réchauffement climatique. Pour Octavie Véricel, l'expert-comptable, premier conseiller du chef d'entreprise, doit sensibiliser ses clients rapidement à cette cause car il y a urgence. Selon le dernier rapport du GIEC (groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat), publié en avril 2022, c'est « maintenant ou jamais » qu'il faut limiter le réchauffement à 1,5 degré Celsius. Pour y parvenir, différentes pistes sont envisagées.

L'expert-comptable doit informer ses clients qu'ils peuvent participer activement à la préservation du climat. En évaluant d'abord leurs émissions de gaz à effet de serre grâce au bilan carbone, puis ensuite en mettant en place des solutions pour réduire ces émissions.

 

Les principales actions à mener

Il convient de respecter une certaine méthodologie. La mission se déroule en deux grandes phases.

La réalisation d'un inventaire

Un pilote est nommé et les objectifs sont définis. Les informations sont collectées à partir des données comptables essentiellement. Cette phase dure à peu près une année, comme pour un bilan comptable.

La mise en place d'un plan de réduction 

L'inventaire réalisé permettra ensuite d'identifier les mesures à mettre en place avec le client afin qu'il réduise autant que possible ses émissions de gaz à effet de serre.

Enfin, l'expert-comptable pourra rédiger et remettre au client une synthèse de sa démarche (rapport bilan carbone et rapport d'amélioration).

Maxime Navarrete

Maxime Navarrete
Responsable de l'actualité professionnelle de Compta Online, média communautaire 100% digital destiné aux professions du Chiffre depuis 2003.
Après 8 ans en tant qu'éditeur juridique puis rédacteur en chef de Lexis 360 experts-comptables chez LexisNexis, je rejoins l'équipe Compta Online en octobre 2021.
Suivez moi sur Twitter et sur Linkedin.


Bilans carbone : experts-comptables, pourquoi ne pas se lancer ?


© 2022 Compta Online
Retour en haut