BanStat
Logo Compta Online

Bulletin de salaire simplifié 2022 : description détaillée

404 042 lectures
48 commentaires
Catégorie : Actualité sociale
404 042
48
Article écrit par (570 articles)
Modifié le
Dossier lu 1 525 927 fois
Bulletin de paie simplifié

Au 1er janvier 2022, le bulletin de salaire simplifié est modifié par un arrêté du 23 décembre 2021. Les taux de cotisations salariales et patronales sont les mêmes que ceux du bulletin de salaire 2021. Seuls le SMIC et le taux maximum de la réduction Fillon changent. Le plafond de la Sécurité sociale reste inchangé.

L'arrêté du 23 décembre 2021 précise notamment que les mentions obligatoires « Net à payer avant impôt sur le revenu » et « Net à payer au salarié » ainsi que les montants associés apparaissent d'une manière qui en facilite la lisibilité par rapport aux autres lignes ».

Ces dispositions sont mises en place à compter des rémunérations versées à compter du 1er janvier 2022.

Le modèle de bulletin de paie simplifié est obligatoire depuis le 1er janvier 2018. Il a été modifié pour la dernière fois par un arrêté publié au Journal officiel du 30 décembre 2021.

 

Les modifications apportées par l'arrêté du 23 décembre 2021

Le bloc qui concerne l'impôt sur le revenu au pied du bulletin de paie 2022 est modifié.

Apparaissent ainsi, après le net à payer avant impôt mais avant le net à payer au salarié, le montant net imposable et le montant net des heures complémentaires et supplémentaires exonérées.

Ces nouvelles lignes qui n'existaient pas sur la fiche de paie 2021 (pour les salaires versés en 2021), tout comme celle de l'impôt sur le revenu prélevé à la source, sont complétées par une nouvelle colonne, le cumul annuel pour ces 3 montants.

L'objectif de la mesure est de faciliter le préremplissage de la déclaration d'impôt sur le revenu et sa vérification par le salarié qui devait jusqu'à présent, additionner ses bulletins de paie.

Selon le nouvel arrêté, la valeur associée à la mention « Montant net imposable » correspond au montant visé au 7° de l'article R. 3243-1 du code du travail duquel est déduit les sommes payées et avantages en argent ou en nature mentionnés à l'article 83 du code général des impôts ainsi que la contribution mentionnée à l'article 154 quinquies du code général des impôts pour sa part admise en déduction de l'impôt sur le revenu et auquel sont ajoutées, le cas échéant, la part imposable des contributions des employeurs destinées au financement des prestations de protection sociale complémentaire entrant dans le champ des articles L. 911-1 et L. 911-2 du code de la Sécurité sociale.

Les valeurs associées à la mention « Impôt sur le revenu prélevé à la source » correspondent à la retenue à la source mentionnée au 9o de l'article R. 3243-1 du code du travail.

La valeur associée à la mention « Montant net des heures compl/suppl. exonérées » est égale à la valeur brute des éléments de rémunération mentionnés aux I et III de l'article L. 241-17 du code de la Sécurité sociale réduit de la contribution mentionnée à l'article 154 quinquies du code général des impôts pour sa part admise en déduction de l'impôt sur le revenu.

 

Description du bulletin de salaire simplifié ou clarifié

Le bulletin de paie est divisé en grandes rubriques :

  • santé ;
  • accident du travail - maladie professionnelle ;
  • retraite ;
  • chômage ;
  • cotisations conventionnelles ;
  • autres cotisations patronales ;
  • CSG CRDS ;
  • allègements de cotisations patronales ;
  • allègements de cotisations salariales ;
  • impôt sur le revenu et prélèvement à la source.

Les taux des cotisations patronales n'ont plus à apparaître sur les bulletins de salaire simplifiés même si certains logiciels les ont conservés pour en faciliter la lisibilité.

La ligne « allègements de cotisations » contient l'intégralité des exonérations et réductions de cotisations dont bénéficie l'employeur.

Le gestionnaire de paie a en principe accès à l'ancienne présentation du bulletin de paie, ce qui lui permet de vérifier plus facilement les différents calculs effectués par le logiciel.

 

Fiche de paie simplifiée 2022 : présentation et taux de cotisations

Le modèle de bulletin de salaire 2022, simplifié ou clarifié, est légèrement modifié.

Le montant net des heures supplémentaires (et complémentaires) apparaît au bas du bulletin.

Fiche de paie simplifiée 2022

(1) Les cotisations salariales d'assurance maladie n'existent plus qu'en Alsace - Moselle où subsiste le taux volontaire de 1,50% prévu par le régime local. Ce taux passe à 1,30% à compter du mois d'avril 2022.

(2) La cotisation CET apparaît avec un salaire brut supérieur à 3 428¤ par mois et s'active dès le 1er euro. La part salariale augmente de 0,14% et la part patronale de 0,21%. Certains logiciels proposent une ligne à part, qu'ils appellent complémentaire CET.

(3) L'APEC n'est présente que sur les bulletins de paie des cadres.

 

Comment lire simplement une fiche de paie en 2022 ?

Voici les éléments principaux à savoir pour comprendre un bulletin de salaire simplifié.

La fiche de paie se décompose ainsi :

  • le haut de la fiche de paie reprend les informations du salarié et de son contrat de travail ;
  • ensuite tous les calculs se situent le plus souvent dans un cadre sous forme de tableau. Celui-ci est décomposable en trois grandes parties : le haut de bulletin, le milieu de bulletin et le bas de bulletin.

Haut de bulletin

Dans cette partie haute du tableau de calcul de la fiche de paie, il y a la ligne « Salaire de base » ainsi que tous les éléments complémentaires à la rémunération (avantages en nature, heures majorées, primes,...) pour leur montant brut. Le tout est sommé sur la ligne intitulée « Salaire brut » ou « Total brut ».

Milieu ou corps du bulletin

Cette seconde partie correspond à l'ensemble des cotisations sociales qui s'appliquent sur le montant brut du salaire. Le côté gauche est dédié aux cotisations salariales et vient diminuer le brut du salarié pour arriver à son net à payer. Le côté droit représente les cotisations patronales qui n'ont pas d'impact sur le net à payer du salarié.

Pour chaque ligne de cotisation, nous avons une colonne avec la base de calcul qui reprend le plus souvent le salaire brut, un taux salarial de cotisation, et le montant de la cotisation calculé en appliquant :

Base x taux salarial = cotisation salariale

Les principales cotisations sont les suivantes.

La ligne de cotisation « Sécurité sociale - Mal. Mat. Inval. décès » pour les non cadres et il y a une ligne supplémentaire intitulée « Complémentaire Incap. Inval. Décès » pour les salariés cadres à un taux patronal de 1,5%. Ces cotisations correspondent à la protection sociale de la Sécurité sociale principalement, et complété de protection de prévoyance.

La ligne de cotisation « Accidents de travail et mal. professionnelles » pour la cotisation 100% patronale des accidents du travail et maladies professionnelles.

Ensuite, les lignes de cotisation retraite suivent avec un taux plafonné et un taux déplafonné. Puis, les régimes de retraite complémentaire sur les tranches 1 et 2 de cotisations en fonction du salaire brut.

Puis, viennent les cotisations des branches Famille et Assurance Chômage qui correspondent respectivement aux prestations gérées par les allocations familiales et aux prestations d'allocations chômage.

Une branche « Autres contributions dues par l'employeur » permet d'y intégrer toutes les cotisations non mentionnées ci-dessus. On y retrouve les caisses de congés payés dans le secteur du bâtiment par exemple.

Des cotisations sociales sont prélevées sous les libellées « CSG/CRDS ».

Une ligne apparaît sous le nom « Exonérations de cotisations employeur » correspond au total de réductions de charges que peut prétendre l'employeur au titre de ce bulletin de paie. Aucune incidence sur le net à payer du salarié.

Bas de bulletin

Le bas de bulletin ressemble le plus souvent à un tableau dans un tableau. Il reprend les éléments principaux du bulletin de paie du mois en cours, mais aussi, il reprend également les mêmes informations en cumul annuel.

Enfin, le plus important, c'est dans cette partie basse du bulletin que le salarié peut voir son « Net à payer » ou « Net payé ».

Souvent, il y a également les compteurs de congés payés et de RTT du salarié sur cette partie basse du bulletin de paie simplifié.

Astuce

Il suffit pour un salarié de prendre son bulletin de paie de décembre et de regarder la ligne de cumul annuel pour retrouver les informations pré-remplies dans sa déclaration d'impôts sur le revenu et éventuellement les corriger si besoin : « Heures supplémentaires » et « Net imposable ».

 

Combien de temps doit-on garder les bulletins de salaire ?

Tout dépend si on se positionne au niveau de l'employeur ou du salarié.

En tant que salarié, les bulletins de salaire sont à conserver jusqu'à la demande de liquidation de votre retraite.

En tant qu'employeur, vous vous devez de conserver les bulletins de salaire de vos salariés au minimum 5 ans. Mais, il est préconisé de les archiver le plus longtemps possible afin de pouvoir répondre à une demande éventuelle de reconstitution de carrière de la part d'un salarié.

Si l'employeur transmet les bulletins de salaire de façon dématérialisée, il se doit alors de laisser cet accès libre pour une durée de 50 ans.

 

Exemple de bulletin de paie 2022 pour un non cadre

Exemple de bulletin de paie 2022 pour un non cadre

Calcul de la base de CSG

Sur ce bulletin de paie ci-dessus, le salaire brut est de 1 932,12¤. Il n'y a pas cotisation patronale mutuelle ou prévoyance.

La base de CSG/CRDS est donc de 98,25% du salaire brut.

Soit :  1 932,12¤ x 98,25% = 1 898,31¤

Dans le cas où nous avons des cotisations patronales de mutuelle ou prévoyance, il suffit de les ajouter à ce résultat.

 

Exemple de bulletin de paie 2022 pour un salarié cadre

 

Exemple de bulletin de paie 2022 pour un salarié cadre

Calcul de la base de CSG

Sur ce bulletin de paie, le salaire brut est de 3 500¤. Il y a une cotisation patronale prévoyance cadre de 51,42¤.

La base de CSG/CRDS est donc de 98,25% du salaire brut + cotisation patronale prévoyance.

Soit :  (3 500¤ x 98,25%) + 51,42¤ = 3 490,17¤

Combien coute un salarié et quel sera le montant de son salaire net :


Le 13/07/2018 13:55, Legallet a écrit :
  

Bonjour, lorsque l'on rempli la fiche de paie simplifiée onglet "a compléter" partie employeur n° urssaf, impossible de le mettre il s'affiche les 3 premiers N° et E+17. Comment faire ? Merci


Le 17/01/2019 10:44, Cry78 a écrit :
  

Bonjour et bravo pour votre article !

J'ai 2 remarques suite au paramétrage de Sage Paie pour 2019 cette semaine. Il ne faut pas oublier, en cas de paiement d'heures supplémentaires, la réduction des cotisations pour le salarié (le taux reste à venir par décret) sur ces heures sup. Et à priori dans la case "Allègement de cotisations employeur", il me semble qu'il faut porter la réduction de la cotisation Famille (1,8%) plus la réduction de la cotisation Maladie (6%). Très cordialement. Christophe. PS : Avez vous reçu mon mail ?


Le 21/01/2019 11:16, Batipole a écrit :
  

Bonjour,

En ce qui concerne le bulletin de paie simplifié non cadre au 1er janvier 2019, faut-il rajouter une ligne concernant les exonérations de charges sociales de la sécurité Sociale plafonnée, déplafonnée et complémentaire concernant les heures supplémentaires.

Cordialement,


Le 21/01/2019 18:08, Sandra Schmidt a écrit :
  

Bonjour Batipole,

À ce stade, nous attendons toujours le décret d'application. Je n'ai donc pas de réponse.

Normalement, l'exonération devrait prendre la forme d'une déduction à déclarer en CTP 003 dans la DSN comme l'ancienne loi TEPA. Ce serait donc une ligne supplémentaire du type :

salaires bruts perçus au titre des heures supplémentaires x 11,31% (6,9 + 0,4 + 4,01) limité à la tranche 1.

L'article sera modifié dès que nous aurons plus d'informations.

Bien cordialement,

Sandra


Le 25/01/2019 10:10, Sandra Schmidt a écrit :
  

Bonjour,

Le décret a été publié. Il prévoit un taux d'exonération de 11,31%.

Heures supplémentaires exonérées et défiscalisées

Cordialement,

Sandra


Le 31/01/2019 11:03, Marethyu a écrit :
  

Bonjour,

Sur le bulletin, dans la case de la base pour le calcule de l'impôt sur le revenu, je ne comprend pas le montant, on prend la valeur de 3273.12 € dans le dernier exemple alors que le net à payer avant impôt est de 3116.45 €.

Peut-on m'expliquer comment on obtient 3273.12 ?

Merci d'avance


Le 31/01/2019 11:21, Sandra Schmidt a écrit :
  

Bonjour,

Le net imposable n'est jamais le net à payer du salarié.

Il faut y ajouter la CSG CRDS non déductible de l'impôt sur le revenu et la part patronale des mutuelles.

Cordialement,

Sandra


Le 05/02/2019 16:28, Marie97232 a écrit :
  

Bonjour,

Je voudrais modifier la mise en page du ficher excel de paie mais il est protégé. Comment obtenir le code pour ôter la protection.

Marie97232


Le 21/02/2019 17:53, Fafa22 a écrit :
  

bonsoir

comment calcule-t on la base de l'impôt sur le revenu prélevé à la source? je pensais que c'était simplement le net imposable? mais non

Merci


Le 21/02/2019 18:13, Sandra Schmidt a écrit :
  

Bonjour,

Les principales différences entre net imposable et net fiscal, assiette du prélèvement à la source sont expliquées ici :

Calculer le net imposable du salarié

Cordialement,

Sandra


Le 06/03/2019 10:38, Julie_cnam a écrit :
  

bonjour,

Pourriez vous détailler le la ligne "Autres contributions dues par l'employeur" dans le bulletin de salaire du cadre ? d'avance merci

Cordialement

Julie


Le 07/03/2019 10:07, Anne33 a écrit :
  

Tout simplement : merci infiniment


Le 07/06/2019 09:50, Buchon a écrit :
  

Bonjour, concernant le risque "Participation/Intéressement", il est plus présent au 01/01/2019 ?


Le 03/07/2019 12:46, Lk14477 a écrit :
  

bonjour,

les tranches 2 démarrent à 1P pas à 2P.

Cordialement,

Laurent


Le 03/07/2019 14:22, Sandra Schmidt a écrit :
  

Bonjour,

L'idée était de dire que la tranche 2 commence dès le dépassement du plafond de sécurité social (de 0 à 3377,00 c'est le premier plafond) donc dès le second plafond ou au-delà de 1 plafond soit dès 3 377,01€ en 2019.

Mais la formulation est peut être trop synthétique ou maladroite.

Merci pour ce commentaire,

Sandra


Le 21/08/2019 18:04, Etlesueur a écrit :
  

Bravo Sandra pour cet article très très clair.


J'ai un petit doute sur le taux de la complémentaire retraite T1 de votre exemple pour le cadre. Le salaire brut (4000€) étant supérieur à 3311€, le taux salarial devrait être de 4.15% et non 4.01% et le taux patronal de 6.22%...

Cordialement,


Le 07/01/2021 15:23, Mlpas a écrit :
  

Bonjour,

Dans le BS simplifié 2020 et 2021, on ne peut pas mettre les retenues de salaire ?

je n'ai pas trouvé comment les mettre car il faut "ôter la feuille de protection",

merci de votre réponse,


Le 07/01/2021 15:34, Sandra Schmidt a écrit :
  
  • Dans le BS simplifié 2020 et 2021, on ne peut pas mettre les retenues de salaire ?
    je n'ai pas trouvé comment les mettre car il faut "ôter la feuille de protection",

Bonjour Mlpas,

Je suppose que vous parlez des fichiers excel à télécharger (fiches de paie 2020 et 2021). Ce fichier n'est qu'un simulateur et n'a pas vocation à servir pour faire les bulletins de paie des salariés. Tous les cas de figure n'ont donc pas été envisagés.

Nous n'avons effectivement pas prévu les retenues sur salaire ni même les absences. Je vais voir si je peux ajouter les absences, acomptes et saisies sur salaires dans une prochaine version du fichier 2021.

Merci pour ce commentaire,

Cordialement,

Sandra


Le 07/01/2021 17:54, Mlpas a écrit :
  

merci pour votre réponse,


Le 07/04/2021 16:03, Manikeenlis a écrit :
  

Bonjour,

Merci pour cet article. Pourriez vous me dire comment a été calculé le net imposable 2860,72 € svp ? car je ne trouve pas le meme montant avec :

net imposable = Net avant impot sur le revenu + CSG/CRDS non déductible + complémentaire santé part employeur

soit 3123,63 + 103,43 + 46,49 + 75 = 3 347,55 €

merci beaucoup


Le 07/04/2021 17:37, Sandra Schmidt a écrit :
  
  • Merci pour cet article. Pourriez vous me dire comment a été calculé le net imposable 2860,72 € svp ? car je ne trouve pas le meme montant avec :

Bonjour Manikeenlis,

Il faut encore retrancher le salaire brut des heures supplémentaires exonérées pour obtenir le net imposable du salarié.

3123,63 + 103,43 + 46,49 + 75 = 3 348,55

3 348,55 - 487,83 = 2 860,72€.

On obtient le même résultat à partir du salaire brut soumis à cotisations sociales :

3 987,83 - 864,20 + 103,43 + 46,49 + 75 - 487,83 = 2 860,72€

Cordialement,

Sandra


Le 06/08/2021 12:20, Laly1788 a écrit :
  

Bonjour,

Tout d'abord un grand merci pour le fichier Excel ! Est-il possible d'ajouter des lignes pour l'avantage en nature véhicule et les tickets restaurants afin d'obtenir une simulation du net au plus proche de la réalité s'il vous plait ?

Je vous remercie.


Le 09/08/2021 01:14, Ligerien a écrit :
  

Excellent travail, merci beaucoup !

Sur la version 2021 V2, dans le 1er onglet, sauf erreur les cellules A58 et A59 sont restées sur la version 2020.

Bien à vous


Le 24/08/2021 09:13, Sandra Schmidt a écrit :
  
  • Sur la version 2021 V2, dans le 1er onglet, sauf erreur les cellules A58 et A59 sont restées sur la version 2020.

Bonjour Ligerien,

Merci pour ce commentaire !

Effectivement, les années présentées n'ont pas été modifiées. Cela n'a toutefois aucun impact sur la simulation elle-même. Il s'agissait simplement de permettre l'ajout de cette information.

Bien cordialement,

Sandra


Le 30/11/2021 14:43, Mady401 a écrit :
  

Bonjour,

Comment cela se passe si la rubrique CSG CRDS sur HS exo ne s'est pas déclenchée ?

Peut-on ajouter la rubrique le mois d'après, avec le décalage d'un mois ?

En vous remerciant,

Cordialement,

Mady


Le 01/12/2021 09:57, Sandra Schmidt a écrit :
  
  • Comment cela se passe si la rubrique CSG CRDS sur HS exo ne s'est pas déclenchée ?
    Peut-on ajouter la rubrique le mois d'après, avec le décalage d'un mois ?

Bonjour Mady401,

À mon sens et si votre logiciel le permet, il faudrait modifier la fiche de paie erronée. Ajouter la rubrique le mois suivant revient à la forcer sur la fiche de paie.

Pour modifier la fiche de paie, il suffit de demander au salarié de rendre la fiche de paie initiale et de lui en fournir une nouvelle (ou de lui indiquer qu'une nouvelle fiche de paie est mise à sa disposition et qu'elle annule et remplace la précédente). Le complément à payer éventuel peut être versé le mois suivant.

Si l'exonération apparaît sur une autre fiche de paie, je ne suis pas certaine qu'elle ne ressorte pas en anomalie en DSN. De mémoire, les rubriques d'exonérations d'heures supplémentaires en DSN ne peuvent pas faire l'objet d'un cumul sur plusieurs mois. Il faut ouvrir les blocs de régularisation pour le mois concerné.

C'est valable aussi pour la CSG CRDS sur l'exonération. Dans ce cas par contre, le cumul est possible et la rectification sur la fiche de paie suivante ne devrait pas poser de problème particulier (même sans les blocs de régularisation).

Bon courage pour la suite,

Sandra


Le 10/01/2022 19:24, Cry78 a écrit :
  

Bonjour à tous et très bonne année 2022 à vous !

Allez-vous mettre en ligne en téléchargement le BS 2022 ?

D'avance merci.

Très cordialement.

Christophe


Le 11/01/2022 10:07, Pmformation a écrit :
  

Bonjour, belle année à tous. Est-ce qu'il sera possible d'accéder au simulateur de bulletin comme les années précédente (téléchargement excel) ? merci d'avance.


Le 12/01/2022 14:30, Taverna a écrit :
  

Bonjour, J'adresse tous mes vœux de bonne et heureuse année à toute l'équipe de Compta on Line.

Je vous remercie de vos articles toujours nets, précis et très utiles.

Très cordialement

Carole


Le 13/01/2022 11:27, Nesse33 a écrit :
  

Bonjour et belle année 2022.

Sur l'exemple de bulletin de salaire non cadre, sur la ligne exonération de cotisation employeur vous avez mis la somme de -519.08 €, il s'agit bien de la réduction Fillon hors ne comprend pas ce chiffre. Pourriez vous m'indiquer le calcul'

j'ai la même question sur la ligne exonération sur HC-HS montant net fiscal.

Merci d'avance pour votre réponse.

Cordialement.


Le 14/01/2022 09:51, Sandra Schmidt a écrit :
  
  • Sur l'exemple de bulletin de salaire non cadre, sur la ligne exonération de cotisation employeur vous avez mis la somme de -519.08 €, il s'agit bien de la réduction Fillon hors ne comprend pas ce chiffre. Pourriez vous m'indiquer le calcul'
    j'ai la même question sur la ligne exonération sur HC-HS montant net fiscal.

Bonjour Nesse33,

Cette simulation a été faite à partir d'un logiciel de paie.

Concernant la ligne allègement de cotisations sociales employeur, elle tient compte à la fois de la réduction Fillon (avec le nouveau coefficient) et de l'exonération patronale TEPA sur les heures supplémentaires (1,50€ * le nombre d'heures supplémentaires).

Concernant l'exonération HS/HS pour le net imposable, c'est à mon sens le montant déductible de l'impôt des heures supplémentaires et complémentaires soit :

228,97 - (228,97 * 0,9825) * 6,90% (CSG déductible) = 213,45 sous réserve des éventuels arrondis.

Bon courage pour la suite,

Sandra


Le 14/01/2022 16:03, Pmformation a écrit :
  

Bonjour, merci pour tous vos articles que je suis avec beaucoup d'attention. Avez vous prévu le simulateur de bulletin pour 2022 (CDI, CDD, apprentis...),merci d'avance. Bien cordialement.


Le 16/01/2022 10:18, Flomarine a écrit :
  

Bonjour,

Quand les heures supplémentaires ne sont pas imposables, la CSG-CRDS correspondante n'est-elle pas entièrement imposable selon le principe de la non-double déductibilité ? Du coup, le calcul de l'exonération nette fiscale des heures supplémentaires devrait être modifié, ainsi que celui de la CSG-CRDS avec une ligne supplémentaire pour les heures supplémentaires.

Je vous remercie d'avance pour vos précisions.

Cordialement,


Le 17/01/2022 09:30, Sandra Schmidt a écrit :
  
  • Quand les heures supplémentaires ne sont pas imposables, la CSG-CRDS correspondante n'est-elle pas entièrement imposable selon le principe de la non-double déductibilité ? Du coup, le calcul de l'exonération nette fiscale des heures supplémentaires devrait être modifié, ainsi que celui de la CSG-CRDS avec une ligne supplémentaire pour les heures supplémentaires.

Bonjour Flomarine,

Je suis d'accord avec vous, la CSG CRDS sur les heures supplémentaires exonérées est intégralement non déductible. Pourtant le logiciel calcule une CSG déductible sur ces heures exonérées.

Sur net-entreprises aussi, la fiche 2110 ajoute bien la part de CSG déductible dans le net imposable.

Je ne peux malheureusement pas en dire plus.

Bon courage pour la suite,

Sandra


Le 18/01/2022 09:39, Sandra Schmidt a écrit :
  
  • Quand les heures supplémentaires ne sont pas imposables, la CSG-CRDS correspondante n'est-elle pas entièrement imposable selon le principe de la non-double déductibilité ? Du coup, le calcul de l'exonération nette fiscale des heures supplémentaires devrait être modifié, ainsi que celui de la CSG-CRDS avec une ligne supplémentaire pour les heures supplémentaires.

Bonjour Flomarine,

Je reviens sur les fiches de paie proposées en exemple dans l'article ci-dessus et plus particulièrement sur le net imposable des salariés.

Ce net imposable est bon, il y a simplement une petite subtilité dans le mode de présentation et donc de calcul de ce net imposable que je n'avais pas vue, d'où mon précédent message.

Dans la plupart des cas, et je pense que c'est ce que font de nombreux logiciels, nous utilisons plusieurs lignes pour la CSG et la CRDS. On a donc CSG déductible, CSG CRDS non déductible et CSG CRDS intégralement non déductible sur les heures supplémentaires.

Dans les exemples ci-dessus, nous avons seulement :

  • CSG déductible sur la totalité du salaire, heures supplémentaires incluses ;
  • CSG et CRDS non déductible sur la totalité du salaire, heures supplémentaires incluses.

Le net imposable est alors rectifié au moment de la déduction du salaire brut correspondant aux heures supplémentaires, amputé de la fraction non déductible de la CSG sur les heures supplémentaires.

Voici un exemple très très simplifié (cas d'école sans tenir compte des taux réels) pour comprendre la différence :

Nous prenons : salaire brut 2 000€, heures supplémentaires (HS) brutes 200€, charges salariales hors CSG CRDS : 150€, exonération HS 22,62€, assiette de la CSG CRDS hors heures supplémentaires : 1 965€ , assiette de la CSG CRDS avec heures supplémentaires : 2 161,50€. Net à payer avant impôt : 1 862,95€.

On obtient les chiffres suivants pour la CSG CRDS :

CSG déductible sans HS : 133,62€

CSG CRDS non déductible sans HS : 56,99€

CSG CRDS totale sur HS : 19,06€

CSG déductible avec HS : 146,98€

CSG CRDS non déductible avec HS : 62,68€

CSG déductible sur HS : 13,36€

Cas général :

2 200 - 150 + 22,62 - 133,62 - 200 = 1 739€

ou 1 862,95 + 19,06 + 56,99 - 200 = 1739€

Calcul effectué par ce logiciel :

2 200 - 150 + 22,62 - 146,98 - (200 - 13,36) = 1739€

ou 1 862,95 - (200 - 13,36) + 62,68 = 1739€

Le calcul est bon sur les deux fiches de paie présentées ci-dessus.

Bon courage pour la suite,

Sandra


Le 18/01/2022 14:29, Eten a écrit :
  

Bonjour

Allez-vous nous proposer un fichier excel pour les bulletins 2022.

Belle année à tous


Le 18/01/2022 14:36, Frédéric Rocci a écrit :
  
  • Allez-vous nous proposer un fichier excel pour les bulletins 2022.

Bonjour,

Merci pour vos commentaires.

Nous produisons depuis 2018 un simulateur Excel de fiche de paie à télécharger gratuitement sur notre site.

Compte tenu des difficultés et du risque d'erreurs pour maintenir ce type de fichier (évolutions réglementaires), la version 2022 ne sera pas produite sur Compta Online. Nous continuerons toutefois à illustrer nos différents articles de fichiers images des fiches de paie.

Belle journée,

Frédéric


Le 18/01/2022 14:37, Pmformation a écrit :
  

Bonjour à tous,

Je suis comme Eten et Christophe précédemment, nous attendons avec impatience le simulateur 2022 -:) Même si peu de choses ont changé, personnellement, j'aimerai visualiser la nouvelle présentation suite au décret de décembre 2021 sur les totaux nets imposables.

Certes, vous présentez deux modèles ci-dessus, et merci beaucoup pour cela, mais le simulateur c'est top !

Merci de votre réponse,

Bien cordialement

PM


Le 18/01/2022 14:39, Pmformation a écrit :
  

Bonjour,

Veuillez ne pas tenir compte de ma demande sur le simulateur, nos messages se sont croisés. Merci pour votre réponse et dommage !

Bien cordialement

Pm


Le 01/02/2022 11:58, Verojean a écrit :
  

Bonjour,

Vous serait-il possible d'avoir une présentation de BP avec les nouvelles obligations sur les cumuls ?

Merci

Véronique


Le 03/02/2022 09:32, Sandra Schmidt a écrit :
  
  • Vous serait-il possible d'avoir une présentation de BP avec les nouvelles obligations sur les cumuls ?

Bonjour Vérojean,

Les bulletins de paie présentés ci-dessus donnent une partie des informations puisqu'elles donnent le net fiscal des heures supplémentaires et le cumul pour le mois de janvier.

En revanche, l'exemple présente un taux de prélèvement à la source de 0% d'où l'absence de ces lignes. Le logiciel semble avoir choisi d'ajouter des lignes sur le bulletin de paie plutôt que de reprendre le tableau qui figure dans le texte de l'arrêté.

Quelles informations souhaitez-vous obtenir par rapport aux nouvelles obligations ? Le calcul du net fiscal qui intègre les heures supplémentaires ? L'assiette du prélèvement à la source ?

Bon courage pour la suite,

Sandra


Le 10/02/2022 15:42, Mentalo64 a écrit :
  

Le compteur des CPs est absent de mon BP. Est-ce normal ?


Le 03/03/2022 00:21, Moguan a écrit :
  

Bonjour,

Dans le bulletin cadre 2022, le taux pour Exonération sociale sur HS/HC est 11,29%, c'est pas 11,31%.

Merci


Le 03/03/2022 09:18, Frédéric Rocci a écrit :
  
  • % Dans le bulletin cadre 2022, le taux pour Exonération sociale sur HS/HC est 11,29%, c'est pas 11,31%.

Bonjour,

Nous avons bien le taux de 11,29% sur la fiche de paie CADRE en exemple dans l'article. Et 11,31% pour la fiche de paie NON CADRE.

Belle journée,

Frédéric


Le 03/03/2022 14:28, Moguan a écrit :
  

Bonjour,

Est-ce qu'il est possible de détailler le calcul de la cotisation Complémentaire-Incap.Inval.Décès-T1 et T2 pour moi?

Merci infiniment pour votre aide


Le 03/03/2022 14:39, Moguan a écrit :
  

Bonjour Frédéric,

Je trouve en bas dans le Tableau des cotisations de Sécurité sociale (URSSAF) et retraite complémentaire en 2022, le taux pour Exonération sociale sur HS/HC est bien noté 11,31%, selon votre réponse, donc c'est 11,31% pour le non cadre et 11,29% pour le cadre?

Merci


Le 11/03/2022 03:52, Frenchy75 a écrit :
  

Bonjour Sandra?

Allez-vous nous mettre à jour le simulateur paie en excel pour 2022 ? Personnellement, ça m'a beaucoup aidé à vérifier si je me trompe dans mes calcules ou pas. Merci beaucoup pour les versions précédentes.

J'espère que vous le mettriez à jour bientôt.

Cordialement,

Z.Z


Le 11/03/2022 08:24, Frédéric Rocci a écrit :
  
  • Allez-vous nous mettre à jour le simulateur paie en Excel pour 2022 ?

Bonjour,

A ce stade, le simulateur Excel de fiche de paie 2022 ne sera pas mis à jour. C'est devenu de plus en plus complexe de produire un outil sur Excel. Nous verrons si nous arrivons à proposer un fichier prochainement.

Belle journée,

Frédéric



Bulletin de salaire simplifié 2022 : description détaillée


© 2022 Compta Online
Retour en haut