Logo Compta Online

« Créer mon cabinet, à mon image et à ma façon, c'est ce que m'a permis la Franchise Amarris »

1 037 lectures
0 commentaire
Catégorie : Actualité des métiers du chiffre
Amarris Contact Franchise

Peggy Malka crée son cabinet d'expertise comptable en franchise à Toulon en juin 2022. Six mois plus tard, elle a déjà pu recruter deux personnes et comptabilise 90 clients. Mais sa plus grande satisfaction explique-t-elle, c'est surtout d'avoir pu créer un cabinet qui lui ressemble, en se développant à sa guise, en tirant partie d'un ensemble structuré de services qui lui permettent de tout simplement n'avoir à faire que son métier, tel qu'elle aime le faire. Elle nous raconte.

Interview réalisée par Amarris Franchise

Peggy, avant de parler franchise, quel était ton objectif en créant ton cabinet d'expertise comptable ?

Avant tout pour moi un cabinet, ce n'est pas qu'un chiffre d'affaires. Ce sont des humains, à la fois les salariés, les équipes dirigeantes et leurs clients. Et le service que l'on délivre est avant tout au service de projets humains.

C'est pour ça que j'ai choisi ce métier.

Après pas mal d'années salariée, j'avais envie d'indépendance. Pouvoir exercer mon métier à ma façon, en me donnant les moyens de bien servir mes clients, dans une relation de proximité et d'accompagnement à laquelle je suis très attachée. Mais j'avais aussi conscience des difficultés liées à un tel projet. Et plus le temps passe et plus cela devient difficile de se lancer.

 

Alors, comment as-tu choisi la franchise ?

Avant le Covid, j'avais déjà entendu parler du modèle de la franchise. J'étais assez séduite à l'idée de ne pas me lancer entièrement seule. Lorsque j'ai envisagé de me lancer après les confinements, j'ai croisé la route d'Amarris et tout simplement ça a « matché ».

Je me suis retrouvée dans l'esprit du réseau « décontracté de la compta ». Parce que je suis comme ça aussi. Et le réseau m'apportait, en quelques sortes sur un plateau, la possibilité de me consacrer très rapidement à l'exercice du métier : des expertises pour compléter mon offre (paie, juridique), des solutions logicielles, des outils clients et un relais sur la partie marketing et communication. J'ai donc rapidement donné suite. Et tout a été très rapide finalement.

 

Tu es très attachée à l'idée de créer un cabinet qui te ressemble, mais est-ce que ce n'est pas l'opposé justement d'un modèle tel que la franchise ?

Il faut forcément se retrouver dans l'état d'esprit proposé par le franchiseur, sinon bien sûr la collaboration va être compliquée. Donc tout dépend du réseau. Mais ce qui m'a plu justement c'est qu'en tant que franchisé Amarris, nous sommes très libre. Il y a un cadre offert qui simplifie les aspects liés à l'installation et la production, mais on développe son cabinet à son rythme, tel que nous l'entendons.

Par exemple, il y a une grille tarifaire proposée mais elle n'est qu'indicative, je suis complètement libre de pratiquer mes propres tarifs.

 

En sommes libre d'entreprendre, mais pas isolé ?  

Oui tout à fait. Il y a un vraiment un point central dans l'accompagnement Amarris, c'est la confraternité.

Dans les premières semaines, j'ai vraiment ressenti le bénéfice d'un soutien moral de la part de la tête de réseau, Cédric pour le dire simplement. J'ai pu poser toutes mes questions, échanger, discuter de manière régulière.

Je sais que je peux m'appuyer à tous moments sur l'équipe des experts Amarris mais il y a aussi l'équipe des franchisés. Nous avons des rdv réguliers et on s'entraide. Très récemment, un franchisé installé sur Hyères m'a envoyé un client qu'il ne pouvait pas traiter. Je lui rendrai la pareille d'une manière ou d'une autre. Donc oui, c'est très confortable d'intégrer un groupe de confrères bienveillants qui traversent les mêmes étapes et difficultés que soi dans le développement de son cabinet.

 

Et justement, en à peine 6 mois ton cabinet est déjà très avancé dans son développement...

Oui, aussi parce que j'ai eu l'opportunité de faire un rachat de clientèle peu de temps après mon lancement. Le réseau m'a également apporté des clients et je vais aussi pouvoir profiter du dispositif de sous-traitance prévu au contrat. Donc rapidement, je me suis constituée un portefeuille confortable de 90 clients. Je n'aurais probablement pas osé aller si vite si je m'étais lancée seule.

J'ai donc pu recruter deux personnes. Une chef de mission avec qui j'ai déjà travaillé par le passé et mon apprenti.

 

Et le réseau de franchises a pu être une ressource pour t'accompagner sur ces recrutements ?

Non, puisque nous nous connaissions. En revanche, j'ai pu solliciter pour eux des formations, notamment sur nos outils métiers qui vont se dérouler dès le mois prochain.

 

Alors prête pour la PF ? Tu es sereine ?

Tout de même pas ! Mais confiante oui. Et surtout, heureuse d'avoir pu construire un cadre de travail qui me ressemble, avec des collaborateurs qui partagent la même vision que moi. Mon cabinet, c'est le leur aussi.

 

Un conseil pour celui qui voudrait se lancer ?

Je crois que mon témoignage parle de lui-même. Si l'on choisit la franchise, il faut se retrouver dans l'état d'esprit du réseau. Mais dans ce modèle ou un autre, entourez-vous. En trouvant des associés des personnes ressources pour échanger sur son projet. Bref, c'est un métier où l'on a besoin d'être épaulé et de pouvoir échanger, tout simplement !

Pour en savoir plus sur le concept de franchise Amarris Contact : www.amarris.fr/franchise

Amarris Franchise

Amarris Contact | Franchise
www.amarris.fr/franchise

Amarris Contact | Franchise sur LinkedIn Amarris Contact | Franchise sur Instagram

« Créer mon cabinet, à mon image et à ma façon, c'est ce que m'a permis la Franchise Amarris »


© 2023 Compta Online
Retour en haut