BanStat
Logo Compta Online

Calcul de la CVAE 2022, la cotisation sur la valeur ajoutée

122 516 lectures
1 commentaire
Catégorie : CET (CVAE et CFE)
122 516
1
Article écrit par (640 articles)
Modifié le
Dossier lu 941 932 fois
Calcul de CVAE

La cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises (CVAE) se calcule à partir du chiffre d'affaires et de la valeur ajoutée de l'entreprise. Son taux dépend du chiffre d'affaires et un montant minimum est prévu.

La date limite de paiement du solde de CVAE 2022 est le 3 mai 2022.

Pour information

Bruno Le Maire, ministre de l'Économie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique a annoncé, le mercredi 1er juin 2022, dans une interview accordée au Figaro, que la disparition de la CVAE sera engagée dès 2023.

Le calcul de la CVAE dépend d'un taux effectif d'imposition obtenu à partir du chiffre d'affaires au sens de la CVAE. Ce taux effectif est ensuite appliqué à la valeur ajoutée produite.

Qui est redevable de la CVAE ?

Le redevable de la cotisation remplit les conditions suivantes :

  • entrer dans le champ d'application de la cotisation foncière des entreprises ou CFE ;
  • exercer une activité au 1er janvier de l'année d'imposition ;
  • avoir un chiffre d'affaires supérieur à 152 500¤ (500 000¤ avec le dégrèvement total).

La cotisation varie en fonction du chiffre d'affaires hors taxes avec un taux qui va de 0% à 0,75% de la valeur ajoutée produite. Une taxe additionnelle et des frais de gestion s'ajoutent également.

Enfin, pour ceux qui recherchent un simulateur de CVAE, il suffit de prendre le formulaire 1329-DEF et de le remplir. La CVAE se calcule alors automatiquement.

 

Quelle période de référence pour la CVAE ?

Cette période de référence dépend de la durée de l'exercice comptable. Dès lors que l'exercice comptable dure 12 mois, la période de référence est soit l'année civile, soit le dernier exercice clos.

Une entreprise qui clôture ses comptes le 30 juin 2021, déclare ainsi la valeur ajoutée sur sa liasse fiscale à déposer dans les trois mois de la clôture. C'est sur cette valeur ajoutée qu'elle paiera la CVAE pour le 2è jour ouvré suivant le 1er mai soit le 3 mai 2022.

La règle est la même lorsque le dernier exercice clos au cours de l'année d'imposition a une durée de plus ou moins douze mois.

Si aucun exercice n'est clôturé en 2021, année d'imposition, une CVAE est établie et calculée à partir du chiffre d'affaires et de la valeur ajoutée produite entre :

  • la date du dernier exercice clos qui a servi au calcul de la dernière CVAE ;
  • le 31 décembre 2021.

Si plusieurs exercices sont clos au cours de la période de référence, les chiffres des différentes déclarations de résultats seront cumulés.

 

Calcul de CVAE 2022 dans les micro-entreprises

Les micro-entreprises déclarent le montant de la valeur ajoutée lorsque leur chiffre d'affaires dépasse 152 500¤ même si elles ne deviennent jamais redevables.

Par simplification, elles déclarent simplement une valeur ajoutée égale à :

Valeur ajoutée = (montant des recettes - montant des achats) * 80%

Elles bénéficient ensuite d'un dégrèvement total et n'ont rien à payer. La déclaration est obligatoire.

Rappelons qu'en-dessous de ce seuil de chiffre d'affaires, l'entreprise n'est pas assujettie à la CVAE et n'a rien à déclarer. Elle est alors dispensée des obligations déclaratives correspondantes.

 

Calculer la CVAE dans les entreprises au régime réel d'imposition

Comment est calculée la CVAE ? Le calcul de la CVAE se fera toujours en quatre étapes. Elles suivent la détermination de la valeur ajoutée par l'entreprise.

La première étape est la détermination du chiffre d'affaires au sens de la CVAE. Ce chiffre d'affaires est déclaré en case OX du formulaire 2059-E par exemple.

La seconde étape permet d'obtenir le taux effectif d'imposition. C'est un barème progressif. Seules les entreprises dont le chiffre d'affaires dépasse 50 millions d'¤ paient la cotisation sur la valeur ajoutée au taux de 0,75%.

La troisième étape permet d'obtenir le montant à payer puisqu'il s'agit de multiplier le taux obtenu par la valeur ajoutée produite. Cette valeur ajoutée a déjà été calculée et déclarée sur la liasse fiscale.

La quatrième et dernière étape consiste à ajouter la taxe additionnelle et les frais de gestion. Ces éléments se calculent sur la CVAE elle-même.

La CVAE est ensuite déclarée sur différents formulaires dont la nature et le nombre varient selon la taille de l'entreprise et le régime d'imposition.

Le calcul de la valeur ajoutée fiscale ou valeur ajoutée pour la CVAE

La valeur ajoutée est souvent calculée en amont puisqu'elle est déclarée sur la liasse fiscale du redevable. Le formulaire à utiliser dépend du régime d'imposition du redevable de la CVAE. Il se termine généralement par la lettre E, sauf exception pour les micro-entreprises.

Très différente de la valeur ajoutée bien connue en gestion financière, elle n'existe que pour le calcul de la CVAE.

Les plus-values de cession d'immobilisations corporelles ou incorporelles font partie du chiffre d'affaires au sens de la CVAE et sont donc prises en compte.

Les variations de stocks dites positives, celles qui augmentent la matière imposable, figurent parmi les autres produits.

Les variations de stocks négatives, celles qui diminuent la matière imposable figurent parmi les charges déductibles de la CVAE.

Les loyers de plus de six mois sont exclus du calcul de la valeur ajoutée. La nature de ces loyers, mobiliers, immobiliers, crédit-bail, location de longue durée n'a pas d'importance.

La détermination de la valeur ajoutée au sens de la CVAE se fait à partir du compte de résultat. On utilise le solde des comptes de classe 6 et 7 de la balance comptable.

Le Conseil d'État ajoute les dépenses de mécénat aux sommes déductibles de la valeur ajoutée (idem pour les dons de marchandises).

À l'inverse, les excédents de taxe sur la formation professionnelle continue et les remboursements qu'effectue une compagnie d'assurance pour financer les indemnités de départ à la retraite ne sont pas déductibles de la valeur ajoutée.

Le taux effectif d'imposition

Le taux effectif d'imposition est toujours exprimé en pourcentage et arrondi au centième le plus proche soit deux chiffres après la virgule. Il peut être calculé au niveau de l'entreprise ou au niveau du groupe.

Le taux effectif d'imposition dans l'entreprise isolée pour la prochaine déclaration de CVAE (il était deux fois plus élevé avant le 1er janvier 2022) :

Jusqu'à 500 000¤, le taux effectif d'imposition est fixé à 0%.

Entre 500 000¤ et 3 millions d'¤, il s'obtient par la formule suivante :

[0,25% x (montant du chiffre d'affaires - 500 000¤)] / 2 500 000¤

Entre 3 et 10 millions d'¤, le taux effectif d'imposition vaudra :

0,45% x (montant du chiffre d'affaires - 3 millions d'¤)] / 7 millions d'¤ + 0,25%

Entre 10 et 50 millions d'¤ :

0,05% x (montant du chiffre d'affaires - 10 millions d'¤)] / 40 millions d'¤ + 0,7%

Ces différentes formules permettent de calculer le dégrèvement de CVAE qui bénéficie aux entreprises dont le chiffre d'affaires est inférieur à 50 millions d'¤. Au-delà de ce montant, le taux effectif d'imposition est fixé à 0,75%, le taux maximum.

Exemple de calcul du taux effectif

Une société fait un chiffre d'affaires de 45 millions et une valeur ajoutée de 15 millions d'¤. Son taux effectif d'imposition se calcule de la manière suivante :

[0,05% x (45 millions - 10 millions) / 40 millions] + 0,7% = 0,74375%

C'est ce dernier taux qui sera appliqué au montant de la valeur ajoutée pour calculer la CVAE. Elle paiera ainsi 15 millions * 0,74375% = 111 563¤.

Lorsque le résultat du calcul de la CVAE est supérieur à 1 500¤, le versement des acomptes de CVAE aux échéances des 15 juin et 15 septembre 2022 est obligatoire. Ce seuil était fixé à 3 000¤ avant le 1er janvier 2022.

Calculer la taxe additionnelle à la CVAE et frais de gestion

Il s'agit ici de multiplier la CVAE par un taux, celui de 1,73% en 2019 et 2020, et de 3,46% depuis 2021.

Les frais de gestion au taux de 1% s'ajoutent à la CVAE et sa taxe additionnelle.

 

Cotisation minimale de CVAE

La CVAE des entreprises dont le chiffre d'affaires HT dépasse 500 000¤ ne peut être inférieure à 125 ¤. Toutefois, les entreprises bénéficiant d'une exonération totale de CVAE ne sont pas soumises à cette cotisation minimale.

 

Les réductions et limitations du calcul de la CVAE

Les entreprises redevables bénéficient d'un certain nombre d'exonérations, plafonnements ou réductions qui bénéficient essentiellement aux TPE.

Ainsi, s'il existe une cotisation minimale, il existe aussi un plafonnement de la contribution économique territoriale (CVAE et CFE) à 2% de la valeur ajoutée.

Ce plafonnement n'est pas automatique et doit être demandé.

 

La limitation de la valeur ajoutée en fonction du chiffre d'affaires

La valeur ajoutée imposable ne peut jamais dépasser 85 ou 80% du chiffre d'affaires selon que le chiffre d'affaires dépasse ou non la somme de 7,6 millions d'¤.

La réduction de CVAE dans les TPE lorsque le chiffre d'affaires est inférieur à 2 millions d'¤

Les entreprises qui réalisent un chiffre d'affaires inférieur à 2 millions d'¤ bénéficient d'une réduction supplémentaire de 500¤. Cette réduction leur permet souvent de ne payer que la cotisation minimale de CVAE, taxe additionnelle et frais de gestion inclus.


Le 15/03/2019 17:10, Greg6440 a écrit :
  

Bonjour,

Merci pour cet article précis.

A vérifier le taux de la taxe additionnelle qui serait passée à 1.83% pour 2018.

Merci.



Calcul de la CVAE 2022, la cotisation sur la valeur ajoutée


© 2022 Compta Online
Retour en haut