BanStat
Logo Compta Online

Centres d'intérêt sur CV : comment se différencier ?

949 lectures
0 commentaire
Catégorie : L'emploi et le recrutement
949
0
Article écrit par (376 articles)
Modifié le
Comment faut-il ajouter vos centres d'intérêt et loisirs sur votre CV ?

Souvent considérée comme non importante ou secondaire, la section des loisirs sur un CV est parfois oubliée ou remplie de manière imprécise, elle reste pourtant importante lors d'une sélection de candidature ou d'un entretien d'embauche.

Le côté humain ressort de plus en plus dans les recrutements et indiquer les centres d'intérêt permet au recruteur de rebondir sur des activités extra professionnelles qui peuvent devenir un atout.

 

Qu'est-ce qu'un centre d'intérêt ?

Un centre d'intérêt est une chose pour laquelle une personne se passionne, se sent pleinement concernée, éprouve de l'intérêt et y consacre du temps. Cela peut être une activité en dehors du milieu professionnel ou un passe temps que vous aimez faire pendant vos temps libres.

Préciser cette section sur un CV permet de donner d'autres indicateurs au recruteur que votre expérience professionnelle ou vos formations. Il s'agit surtout de soft skills qui amènent une image positive sur ce que vous aimez faire.

Vous pouvez également faire apparaître dans la rubrique centre d'intérêts des passions qui sont en corrélation avec le poste auquel vous postulez. Cela peut permettre de se démarquer des autres candidats et briser la glace pendant l'entretien d'embauche.

 

Quels sont les centres d'intérêt qui peuvent être ajoutés sur un CV ?

Délicate à remplir, cette rubrique doit ajouter un plus à votre candidature et au poste visé. La lettre de motivation ne doit pas aborder vos loisirs, tout doit être précisé dans le CV car la rubrique centre d'intérêt a pour objectif de révéler une partie de votre personnalité.

Si vous avez ou vous pratiquez du bénévolat, cela peut être intéressant de le préciser. Pour le recruteur, cela correspond à un comportement empathique et tourné vers les autres. Vous pouvez même noter les coordonnées de l'association pour laquelle vous êtes bénévole, mieux vaut être précis dans cette section.

Si vous pratiquez un sport collectif ou individuel, cela signifie que vous prenez soin de vous et que vous êtes en pleine forme. Le sport collectif signifie également que vous savez travailler en équipe. Vous pouvez spécifier le nombre d'années de pratique pour montrer votre persévérance.

Si vous aimez les activités cérébrales comme les échecs par exemple, cela peut également apporter un point positif car cela peut correspondre à un comportement posé et réfléchi. Dans certains métiers, il s'agit d'un soft skill essentiel.

Si vous jouez d'un instrument de musique, idem vous pouvez préciser lequel et depuis combien d'années.

Les activités créatives ou si vous passez du temps pour la méditation ou le yoga. Ces qualités sont de plus en plus recherchées dans les entreprises car cela correspond à du bien-être et de l'apaisement de soi.

De nombreux autres centres d'intérêts peuvent être cités comme la lecture, le milieu artistique, les nouvelles technologies, la nature, le potager.

Avec tout ceci, vous avez des chances de tomber sur une passion commune avec le recruteur, d'ouvrir de nouveaux horizons pendant l'entretien d'embauche et ainsi vous révéler sous un autre angle que vos compétences techniques.

 

Quels sont les centres d'intérêt à éviter ou qui n'apportent rien ?

Cette rubrique doit être la plus précise possible pour déceler quel est le véritable loisir pratiqué.

En revanche, tous les loisirs ne sont pas forcément une valeur ajoutée à votre CV et certains d'entre eux risquent de vous désavantager. Cela ne signifie pas que vous ne devez pas les pratiquer, cela signifie que vous allez devoir éviter de les mentionner.

Par exemple, toute appartenance religieuse ou politique est à éviter. Le recruteur n'est pas en droit de vous poser des questions sur ce sujet, vous devez également éviter de le mentionner.

Si vous passez vos week-ends sur des jeux vidéo, il s'agit d'un passe temps qui peut apporter une plus value si le poste visé en tient compte. Toutefois, d'une manière générale, cela risque de ne rien apporter à votre CV, surtout si le recruteur n'y connaît rien dans le domaine.

De même que les jeux d'argent en ligne, des réunions tous les samedis soirs pour jouer au poker (sauf niveau professionnel) ou des rendez-vous hebdomadaires avec des amis pour aller jouer au casino qui sont davantage des loisirs personnels et qui n'ont aucun lien avec le milieu professionnel.

La chasse peut également être mal perçue par votre interlocuteur. Vous avez des chances de vous retrouver face à un chasseur qui comprend ce hobby mais c'est devenu un sujet qui peut devenir polémique. Autant éviter de le mentionner.

 

Et si vous n'avez pas de centre d'intérêt ?

Comme précisé, il s'agit d'une rubrique qui doit être le plus précise possible. Il ne s'agit pas de lister quelques mots sans explications. Vous devez décrire précisément vos centres d'intérêt pour que cela attise la curiosité du recruteur : période d'activité, détail des missions effectuées en bénévolat, précision du niveau de piano ou de guitare,...

Toutefois, si vos loisirs ne sont pas des vraies passions et que vous aimez lire de temps en temps, marcher avec des amis 1 fois par mois ou que vous ne jouez pas d'instrument ou plus depuis des dizaines d'années, mieux vaut ne rien préciser dans cette rubrique.

Le recruteur posera des questions et découvrira si vous avez inventé des loisirs. Par contre, vous pouvez préparer votre réponse à l'absence de cette section sur votre CV.

Adeline Rocci

Adeline Rocci
Rédactrice sur Compta Online, média communautaire 100% digital destiné aux professions du Chiffre depuis 2003.
Je suis passionnée par les ressources humaines et la vie en entreprise, thématiques de prédilection que je traite sur mes articles.
Suivez moi sur Linkedin.


Centres d'intérêt sur CV : comment se différencier ?


© 2021 Compta Online
Retour en haut