Logo Compta Online

Paie 2024 : maîtriser les changements, ça « paye »

2 837 lectures
0 commentaire
Catégorie : Droit social
2 837
0
Article écrit par (84 articles)
Modifié le
Paie 2023

En avant pour une nouvelle année : 2023 laisse la place à 2024. Comme chaque année, votre plan de paie va devoir évoluer pour tenir compte des changements sociaux et fiscaux annoncés pour 2024.

Lois déjà votées ou en cours d'élaboration, finalisations de la loi de finances et de la loi de financement de la Sécurité sociale, mise à jour du bulletin officiel de la Sécurité sociale (BOSS), annonces sur les DSN : la paie 2024 ne sera pas un copier-coller de 2023 et va nécessiter d'acquérir rapidement les connaissances-clés.

Comment gagner du temps en vous informant dans un temps court des principaux points de contrôle à opérer sur votre plan de paie ? Les Editions Tissot vous proposent le livre blanc « Paie : les principaux changements à connaître ». Il présente de façon synthétique et sans jargon juridique les nouveautés sociales et fiscales à ne pas rater.

 

Quelles premières actions à entreprendre sur vos paies en 2024 ?

Refonte de la réduction générale des cotisations patronales, disparition des aides à l'embauche des apprentis, assujettissement des bons cadeaux ? Non, rien de tout cela ne devrait se produire pour les paies de janvier 2024. Vous pouvez souffler... mais pas trop vite.

Car la liste des changements déjà actés pour l'année à venir est déjà longue.

En plus des traditionnelles hausses du SMIC et du plafond de Sécurité sociale dont il vous faut tenir compte, il est important d'étudier certains avantages financiers prévus pour 2024.

Exemple : vous pouvez bénéficier jusqu'à 2 000¤ par an d'exonération de charges sociales pour les salariés s'engageant comme sapeur-pompier volontaire à partir du 1er janvier 2024. De futures vocations à encourager dans votre entreprise ? Attention, il existe des conditions strictes à remplir pour cette exonération.

Dans le rayon mauvaises nouvelles, vos charges vont monter si votre entreprise appartient à certaines branches professionnelles. En 2024, l'avantage social propre à l'application de la déduction forfaitaire spécifique va être réduit pour la première fois dans les branches du Bâtiment, des Travaux publics, du Transport routier de marchandises ainsi que pour les journalistes.

Quid du « net social » ? Si vous avez intégré une mention dédiée dans les bulletins de paie depuis juillet, bravo. Pour 2024, il va falloir quand même vérifier que le montant du net social est bien déclaré dans la DSN.

Et les droits à congés payés ? On en parle ou pas des conséquences des arrêts de la Cour de cassation du 13 septembre 2023 en matière de paie ? Il est urgent... d'attendre la position officielle du ministère du Travail en la matière afin de mettre en conformité l'entreprise pour 2024. Mais certains changements s'imposent déjà sans porter à débat.

Paie 2023

 

Quelles autres nouveautés devraient être de la partie pour les paies 2024 ?

Le programme est chargé.

La loi sur le partage de la valeur va ainsi impacter les entreprises à plusieurs titres sur leur politique de rémunération, avec des répercussions directes sur les opérations de paie. Le régime social de la prime de partage de la valeur notamment, avec une prolongation ciblée sur certaines entreprises des exonérations sociales.

Malgré son relatif échec, il a été décidé de continuer à encourager les mesures salariales concernant les coûts de transport pour le trajet domicile-lieu de travail. Les plafonds d'exonérations sociales de 2023 seraient encore en vigueur en 2024. Pensez à l'instauration d'un forfait mobilités durables !

Sur la question des cotisations sociales, pas de nouvelles lignes à ajouter au modèle de bulletin de paie pour 2024. Cependant, certains taux ont vocation à évoluer, comme certaines assiettes. Pour les taux, la cotisation Pôle emploi (qui est susceptible de passer à 4% et pour laquelle le mécanisme du bonus-malus devrait s'éteindre après le 31 août 2024) est concernée en premier chef. Et pour l'assiette, l'application des taux réduits pour la cotisation maladie et la cotisation allocations familiales serait réservée aux rémunérations ne dépassant pas un certain montant, indépendant des évolutions du montant du SMIC.

Gestion du prélèvement à la source, régime social des pourboires, indemnité de rupture conventionnelle individuelle, maintien de salaire à l'occasion de certains arrêts de travail, etc. Appuyez-vous sur ce livre blanc à télécharger pour vous lancer avec maîtrise dans le contrôle et l'optimisation des paies du début d'année.

Paie 2023

Editions Tissot
www.editions-tissot.fr

Editions Tissot sur Twitter Editions Tissot sur Facebook Editions Tissot sur LinkedIn

Paie 2024 : maîtriser les changements, ça « paye »


© 2024 Compta Online
Retour en haut