Logo Compta Online

Comment bien travailler en home office ?

11 711 lectures
1 commentaire
Catégorie : Ressources humaines
11 711
1
Article écrit par (269 articles)
Publié le
Modifié le 31/03/2019

Le bonheur du home office !

Lorsque nous évoquons les nouvelles formes de travail, le home office est cité comme un mode de fonctionnement qui attire les collaborateurs. En effet, travailler depuis son domicile permet de concilier sa vie professionnelle et sa vie personnelle. Mais il n'est pas toujours évident de trouver les meilleures conditions possibles afin que l'employeur et le salarié y trouvent leur compte.

42% des cabinets d'expertise comptable indiquent avoir mis en place le télétravail et 36% y réfléchissent (selon l'étude de l'Observatoire en 2015). 63% des structures unipersonnelles l'utilisent déjà et 49% des cabinets de 1 à 2 salariés.

Qu'est-ce que le home office ? Quelles sont les astuces pour que le home office soit LA bonne solution ? Quels en sont les avantages et les inconvénients ?

 

Définition du home office

Le home office qui signifie « travail à la maison » n'est pas à confondre avec le télétravail ou le travail à domicile qui sont, eux, régis par le code du travail.

Le home office est, d'une manière générale, une entente entre l'employeur et le collaborateur pour que celui-ci travaille depuis son domicile et que cela lui apporte une certaine adaptabilité dans son travail.

Contrairement au télétravail, le home office est un choix de méthode de travail plus souple. Le collaborateur travaille de chez lui ponctuellement et potentiellement sur des jours mobiles.

Il n'y a pas une nécessité de le contractualiser mais une information de cette possibilité de travail peut être spécifiée dans le règlement intérieur.

 

Quelques astuces du home office



Planifier et organiser le travail

Il est important de bien préparer son planning de travail avant d'entamer une journée en home office. Il serait dommage et embêtant que le collaborateur prévoit de travailler sur un dossier dont il n'a pas tous les éléments.

Pour éviter cela, il faut donc prévoir les tâches qui seront effectuées à domicile et profiter de cet espace de travail pour se concentrer sur des présentations ou des dossiers qui ne nécessitent pas la collaboration avec d'autres collègues par exemple.

Il est également nécessaire de bien organiser le travail dans la journée en home office. En effet, il ne faut pas hésiter à prendre des pauses et se détendre ou profiter de s'occuper des enfants sur des heures bien définies. En dehors de cela, le collaborateur peut commencer sa journée de travail plus tôt ou la finir plus tard lorsque le calme est présent dans la maison.

Aménager l'espace de travail

L'espace de travail est essentiel et il doit être correctement aménagé pour rentabiliser la journée du collaborateur à son domicile. Le poste de travail doit augmenter l'efficacité et non pas la diminuer !

Il est également nécessaire que l'espace de travail soit délimité dans la maison et non pas sur un coin de table de la cuisine avec un tabouret en bois comme assise. Il doit être lumineux et se situer dans un endroit calme et approprié.

Rester intégré à une équipe

Il est important lorsque le collaborateur travaille régulièrement à domicile qu'il ne finisse pas par se sentir isolé et être seul. Il faut pour cela continuer de garder contact avec les collègues et la hiérarchie.

Le fait de ne pas travailler dans les locaux et de travailler à distance ne signifie pas devoir se couper du reste de la société. Ainsi, des appels téléphoniques et des visioconférences, par Skype ou Hangouts par exemple, sont primordiaux pour conserver des relations professionnelles et sociales.

Le collaborateur doit également éviter de se retrouver seul face à un problème sur un dossier. Pour cela il doit réagir comme s'il était en entreprise et contacter les personnes adéquates.

 

Les avantages du home office

Parmi les avantages que soulignent les adeptes du home office et du travail à distance figure notamment la possibilité de travailler sans être dérangé. En effet, si le domicile est un environnement calme, le collaborateur ne sera pas dérangé par le téléphone ou les collègues.

Un autre avantage pour le collaborateur est la flexibilité des horaires de travail. Comme évoqué plus haut, si le travail en home office est bien préparé, le collaborateur pourra organiser convenablement sa journée de travail et adapter son agenda personnel. Il pourra travailler plus tôt et prendre des pauses pour s'occuper des enfants. Cet élément est primordial pour les nouvelles générations. Lorsque la Génération Y, et d'autant plus la Génération Z sont interrogées, la possibilité d'avoir des horaires flexibles est un avantage considérable qu'elles désirent obtenir. L'équilibre vie privée et vie professionnelle est l'avantage le plus demandé par les nouvelles générations.

Pour l'employeur, le travail en home office a pour avantage le fait que le collaborateur pourra travailler sur une plus longue plage horaire car il évite la perte de temps dans les déplacements. Le temps que le collaborateur arriverait au travail et qu'il se mettrait en place est tout simplement annulé grâce au home office.

Un avantage et pas des moindres, si le travailleur en home office aime cette autonomie, il ne sera que plus productif. En effet, le collaborateur pourra concilier sa vie professionnelle et sa vie privée. Il pourra également mener sa journée comme il l'entend. Et un employé heureux est un employé productif !

 

Les inconvénients du home office

Du côté des inconvénients, pour le collaborateur, le besoin des relations humaines avec les collègues et même la hiérarchie se fait sentir. Il existe le risque de se retrouver seul et complètement sorti de la dynamique de la société. C'est pour cela qu'il est conseillé de ne pas faire un travail 100% en home office.

Pour certains employeurs, l'inconvénient principal est de ne pas pouvoir vérifier que les heures de travail sont complètement effectuées et que le travail est correctement fait. Des feed-backs réguliers quant à l'avancement du travail et l'organisation générale doivent être effectués.

La communication peut également être plus compliquée avec un collaborateur en home office. Lorsque le manager souhaite obtenir une information, il doit pouvoir réussir à joindre le salarié qui est à distance. Alors que s'il se trouvait dans l'entreprise il suffirait de venir le voir à son bureau pour discuter et avancer sur le dossier en question.

Mais pour savoir si cette méthode convient à son entreprise, pourquoi ne pas tenter l'expérience ?!

Adeline Rocci

Adeline Rocci
Rédactrice sur Compta Online, passionnée par les ressources humaines et la vie en entreprise


Le 02/04/2019 13:00, Pascalb360 a écrit :
  

Sujet qui revient souvent mais toujours d'actualité... Je peux partager mon expérience car c'est pertinent et je suis ouvert aux échanges.

Je me présente, j'ai passé et obtenu le dcg en candidat libre ou à l'INTEC pour certaines uv et en partie à distance. La première année, une partie était à distance et une partie en cours du soir. J'ai tout raté. Le fait que les cours arrivent dans la boîte aux lettres, j'avais pas besoin de me faire "violence" pour être à l'heure. Et puis, les retards se sont accumulés et la date des examens approchaient et j'étais pas vraiment préparé.

Seconde année, je décide d'aller apprendre et réviser les cours dans une bibliothèque et de temps en temps quelques après-midi chez moi quand la motivation y était. Dans la bibliothèque, motivé ou pas, tout le monde faisait la même chose (encore que il fallait que j'évite les personnes que je connaissais sinon c'était une pause de 2 hr).

En l'absence de motivation, chez moi, c'était pas toujours évident. Une distraction et tout de suite c'était une priorité. Mais j'ai validé toutes les uv principalement en étant allé dans différentes bibliothèques. A force, j'avais même des accès pour des salles de classe où je pouvais m'enfermer seul et rester concentré.

Après ce diplôme, pour diverses raisons, je me suis réorienté vers l'informatique de gestion en autodidacte. C'était plus simple pour travailler de mon domicile et rarement j'ai eu besoin d'aller m'isoler. La motivation était plus grande et je pouvais voir ma progression. Les programmes fonctionnaient, je passais aux suivants. En compta, pour les examens, il fallait attendre une année pour savoir et rester motivé tout ce temps était difficile.

Après j'ai travaillé pour différentes sociétés avec les compétences en informatique. J'ai été chez un sous-traitant de l'industrie automobile qui n'allait pas bien. Ces outils de gestion manquaient de précision sur les données échangées avec le donneur d'ordre. J'ai négocié des jours de travail de mon domicile où je pouvais prendre du recul sur le travail qui m'était confié et le contrat de travail a été modifié en conséquence. J'ai alors pu faire des outils sur-mesures avec du recul que je n'aurai pas forcément pu avoir en étant sur le site.

Mais au départ, quand j'arrivais ou je restais chez moi, la procrastination revenait très vite. Alors j'ai décidé de me "discipliner". Et pour justifier chaque jour de travail de mon domicile, j'envoyais un email au directeur et j'écrivais tout ce que j'allais faire en lui demandant de valider. J'estimais le temps passé et avec un degré de certitude variable suivant les difficultés et notamment le temps que ça pouvait prendre. Comme ça, c'était simple, chez moi, je pouvais m'organiser pour faire ce qui avait été prévu.

Cette expérience était bien et les outils semblent avoir bien fonctionnés. En toute apparence, il y a plus de contrats quand je regarde le site internet.

Depuis cette expérience, j'ai rarement eu ce mode de travail et ça été très difficile de prendre du recul sur ce qu'on me demandait de faire.

Pascal
Site web



Comment bien travailler en home office ?

Retour en haut