Logo Compta Online

Comment créer de la croissance pour votre entreprise

1 836 lectures
0 commentaire
Catégorie : Le monde des entrepreneurs
1 836
0
Article écrit par (5 articles)
Modifié le

Peter Thiel

« De zéro à proposé des idées complètement nouvelles et apporte une véritable bouffée d'air frais sur une question vitale: comment créer de la valeur en ce monde ? »
M.Zuckerberg, CEO de Facebook.

Aujourd'hui, dans l'univers entrepreneurial français, la création de croissance pour une jeune structure reste une question récurrente. Peter Thiel, l'un des investisseurs / entrepreneurs les plus brillants de sa génération, essaye de nous expliquer dans son ouvrage comment créer de la croissance. Selon lui, c'est surtout une question de créativité mais également de timing. Retour sur l'ouvrage d'un entrepreneur décrié, rancunier et admiré !

Peter Thiel est surtout connu pour avoir co-fondé avec Max Levchin et Elon Musk la société PayPal ! On le connaît également pour sa participation dans le développement de FaceBook et d'autres startups. De par son passé (Paypal - Facebook - Palantir, etc...), il dresse dans ses cours à Stanford le portrait du monde de demain qu'il définit avant tout par le progrès et par l'innovation !

Ainsi, l'ouvrage Zero to One est bien plus qu'un simple recueil de cours donnés par l'auteur à l'université de Stanford. C'est avant tout un projet politique qui doit permettre aux étudiants et aux jeunes entreprises (et donc à vous-mêmes) d'innover et de dessiner les contours du monde de demain avec détermination (et surtout avec optimisme) !

Retour sur les grandes lignes de ce livre.

 

Recycler l'idée à l'infini ne suffit plus.
Le monde de demain se dessinera grâce à la technologie et à l'innovation.

Peter Thiel commence son ouvrage avec une question simple : « Quelle est la vérité importante à laquelle vous croyez et pour laquelle très peu de gens sont d'accord avec vous ? ».

Les réponses qu'il entend le plus souvent sont :

  • « Notre système éducatif est en panne »
  • « L'Amérique est un pays exceptionnel »
  • « Dieu n'existe pas »

Cette question est importante pour la suite de l'ouvrage, car sa réponse souligne un problème majeur. Pour lui, nous nous enfermons dans un moule collectif, et nous pensons que la vérité est forcément collective. En gros, nous avons tendance à faire confiance à la pensée collective plutôt qu'à nos propres idées ! Cette idée se traduit dans l'univers des startups de la manière suivante : plutôt que de faire confiance en nos idées novatrices qui représentent potentiellement une réelle source de croissance, on s'acharne à faire, imiter, copier et recopier ce que nos voisins font depuis des années.

C'est, selon lui, ce qui nous empêche d'innover, et cela nous empêche d'imaginer un futur qui serait très différent de notre présent !

Innover, c'est aller de 0 à 1

L'innovation prend deux formes différentes pour lui, faire de nouvelles choses ou copier ce qui existe déjà. La technologie doit permettre de se diriger vers l'innovation radicale, de « passer de 0 à 1 », alors que recopier un modèle déjà existant ne fait rien avancer du tout et ne va pas créer de croissance pour votre entreprise. Par exemple, la naissance du téléphone a permit d'avancer, mais le passage de l'iPhone 6 au 6S ne représente qu'une très faible innovation. C'est ce que dans les sciences économiques, nous appelons une innovation incrémentale.

Ainsi il faut innover, et pour innover, il faut chercher les réponses aux secrets que nous ne connaissons pas. La caractéristique commune de ces secrets, c'est que c'est toujours difficile de les trouver. Pour ce faire il faut prendre beaucoup de recul, arrêter de rester dans les idées connues et imaginer quelque chose qui n'existe pas.

Il reprend l'exemple de Facebook (dont il était un acteur majeur durant son développement via une forte levée de fond). Selon lui, ça ne sert à rien pour une startup d'essayer de chercher l'innovation dans ce domaine car l'idée est déjà là, en créer 100 autres ne changerait rien.

Mais il souligne hélas qu'aujourd'hui, l'innovation se raréfie, et qu'on a tendance à rester dans ce que l'on connaît. Problème majeur pour une startup qui recherche aujourd'hui des fonds. Pourquoi un banquier nous prêterait de l'argent pour une idée qui existe déjà plus ou moins ? C'est effectivement un problème dans le financement des jeunes structures aujourd'hui.

 

Pourquoi aujourd'hui l'innovation ralentit, que ce soit en France ou dans le reste du monde et que faire pour la relancer ?

Pour Peter Thiel, il y a quatre facteurs qui limitent aujourd'hui notre capacité à trouver ces fameux « secrets ».

La complaisance et la facilité

Il cite sa propre expérience d'élève à Stanford. Pour lui, les élites des pays développés sont déconnectées de la réalité, car elles entendent depuis l'enfance qu'entrer dans une grande école suffit pour réussir. Or, une fois qu'elles y sont, elles ont la garantie de cette réussite, et plus rien ne les pousse à explorer et à risquer quoi que ce soit.

Penser que le monde est plat

Pour lui, la mondialisation a découragé les futurs entrepreneurs.
Pourquoi chercher un nouveau secret alors qu'un jeune Indien l'a sûrement déjà trouvé ? Résultat, nous doutons de l'idée qu'il resterait des secrets à découvrir et nous nous contentons de ce qui existe ou de l'imiter. Après tout le téléphone existe, pourquoi faire mieux ?

Avoir peur d'avoir tort

Il ne faut pas avoir peur de ses pensées et foncer si on estime avoir la bonne idée au bon moment.
Dans ce cas la, on peut également avoir peur du regard des autres, penser que notre idée peut être interprétée comme étant une menace à « l'ordre établi ». Mais il faut passer par dessus et innover ! Dans un pays comme la France, l'innovation fait clairement peur, ce qui n'est pas normal, plutôt que la craindre il faut l'encourager.

Faire une chose après l'autre

Pour lui, l'école depuis le plus jeune âge enseigne aux élèves qu'il ne faut surtout pas sauter les étapes, que « faire de petites améliorations à des choses qui existent déjà peut vous conduire à un maximum local. ». « Mais cela ne vous aidera pas à atteindre un maximum global ». Ainsi, il ne faut pas avoir peur de s'échapper de ce qui existe déjà, et courir vers une nouvelle idée.

 

Le secret d'une innovation qui fonctionne

Dès le départ d'une innovation, il faut viser le monopole. Chercher l'idée que personne n'a, qui n'existe pas, et qui ira nécessairement dans le sens de l'intérêt global afin d'élargir au maximum sa potentielle clientèle. Pourquoi aller vers les sentiers inconnus ? Car il est devenu trop dur de développer de nouveaux produits dans les grandes organisations. Il semble effectivement plus simple de totalement innover pour un jeune entrepreneur français que de se dire « je vais essayer d'aller faire de l'ombre à Google en ce qui concerne les moteurs de recherche ».

Or, innover grâce à une entreprise de petite taille doit pouvoir permettre « d'avoir de l'espace pour penser », de penser un nouveau futur sans s'encombrer du poids du passé ! De plus, Thiel pense que la concurrence des produits semblables n'a d'autres effets que l'affaiblissement des marges de rentabilité des compétiteurs. Car il ne faut pas nier que la motivation financière reste importante pour un entrepreneur. Si il n'y a pas de marge, il n'y a pas de profit, et si il n'y a pas de profit, il n'y a pas d'innovation. C'est un cercle vicieux que Joseph Schumpeter montrait déjà en 1911 dans son ouvrage Théorie de l'évolution économique.

Il faut donc créer un monopole car « les raisons des échecs sont toujours les mêmes : les entreprises ne parviennent pas à échapper à la compétition ».

Mais il y a un autre conseil pour innover, beaucoup plus surprenant ... Il faut être ... optimiste !
Ainsi, ce qu'il faut retenir de cet ouvrage, c'est que la création de croissance pour une jeune structure passera avant tout par une évolution mentale. Il faut croire en l'innovation radicale et ne pas choisir la facilité de l'innovation incrémentale. Croire en ses idées, devenir optimiste. L'élan entrepreneurial qu'on peut voire en Californie ou à Londres est exceptionnel, tout semble possible pour eux, alors qu'en France cet optimisme national semble beaucoup plus discret. Bref, il faut changer sa vision sur le monde, chercher à résoudre un secret auquel on ne pense pas, croire en cette résolution et se donner les moyens de réussir. C'est en remplissant ces différentes conditions que, selon Peter Thiel, vous parviendrez à créer de la croissance pour votre startup.


Thibault Lemoine

Thibault Lemoine, rédacteur et consultant freelance en marketing / communication pour diverses startups



Comment créer de la croissance pour votre entreprise