Logo Compta Online

Comment expliquer la difficulté de recrutement des candidats sur les métiers de la comptabilité ?

6 544 lectures
0 commentaire
Catégorie : L'emploi et le recrutement
6 544
0
Article écrit par
Modifié le

Recrutement dans les métiers du Chiffre

La question est posée à Grégoire LEMAIRE, PDG du groupe INOPIA FINANCE, cabinet de recrutement et agence d'emploi spécialisé dans les métiers de la comptabilité, du contrôle de gestion et de la paie.

Comment expliquez-vous qu'entreprises et cabinets d'expertise comptable aient tant de difficultés à recruter des collaborateurs ?

La filière comptable a du mal à séduire les jeunes et les étudiants, peut-être parce qu'elle souffre d'une image peu attractive, voire dépassée. On imagine souvent le stéréotype du salarié à lunettes sérieux et peu sociable, assis au fond de son bureau avec sa calculatrice ! Cette profession souffre malheureusement d'un profond manque de connaissances, sans doute à cause duquel, peu osent franchir le pas. Il faut également savoir que le cursus de formation, très « scolaire », est long et fastidieux : BTS, DCG, DSCG, jusqu'au DEC pour les plus courageux ! Ne s'improvise pas comptable qui veut. Enfin, contrairement à l'idée reçue qui voudrait nous faire croire que les comptables gagnent très bien leur vie, la grille des salaires est plutôt basse, paradoxalement au volume d'heures travaillées notamment en période dite « fiscale ».

D'autre part, le métier de comptable est avant tout technique, avec ses colonnes « débit » et « crédit », son plan comptable, sa fiscalité ou encore sa gestion. En ce sens, il peut être difficile pour les services RH des entreprises d'être en mesure d'évaluer de la même manière les compétences d'un comptable ou celles d'un informaticien. Cela fait appel à des compétences très différentes qu'une seule et même personne ne peut détenir et qui rend sa tâche laborieuse, voire impossible.

De plus, il faut aussi comprendre que dans les PME ou les cabinets d'expertise comptable, il n'existe pas forcément de service RH dédié et que la définition d'un profil de poste peut s'avérer particulièrement complexe à dessiner. Un bon nombre de nos clients viennent nous voir sans avoir défini ce profil ou avec un profil qui ne correspond pas à la réalité du marché.

 

Comment y remédier dans ce cas ?

Les majors dans le recrutement ne s'y sont pas trompés, et ont tous sans exception créé des divisions distinctes pour que chaque consultant puisse s'approprier un métier et être ainsi performant sur leur domaine d'activité. En cela, il leur est plus aisé d'établir une bonne définition de poste, en mettant en avant les critères déterminants de pré-sélections, tant sur l'aspect technique que sur l'aspect comportemental. C'est une étape incontournable et fondamentale car elle conditionne la sélection des bons profils à recevoir. On doit notamment retrouver ces critères dans la rédaction d'annonce.

Cependant, attention à ne pas surjouer en embellissant excessivement le poste par rapport à la réalité. Cela aurait pour conséquence de le rendre décevant pour le collaborateur nouvellement embauché, et exposerait l'entreprise à recommencer le recrutement beaucoup plus vite.

Chez INOPIA FINANCE, nous assistons plus de 5 000 clients dans la création de ce profil de poste, voire dans la construction complète de leur service comptable en leurs faisant profiter de notre expertise de plus de 25 ans dans ce domaine. Nous sommes tous les jours en relation avec nos clients Experts-Comptables ou entreprises pour leur faire partager les expériences réciproques des uns et des autres.

 

Après l'étape de pré-sélection, comment choisir les bons candidats ?

Il faut inverser les rôles : le premier entretien doit être mené par un technicien (dans notre métier ce doit être, en fonction de l'entreprise, le DAF, le RAF ou le chef comptable) qui sait exactement ce qu'il recherche en termes de compétences et de performances. Il sait aussi comment est composé son équipe et si le candidat pourra s'y adapter. Ainsi, il pourra faire avancer le processus de recrutement pas à pas avec ses interlocuteurs externes. Ensuite, le service RH ou la direction générale doit prendre le relais pour valider l'adaptabilité du candidat aux critères globaux de l'entreprise et valider son intégration.

 

Quelles sont les contraintes spécifiques liées à la profession comptable qui complexifient le processus de recrutement ?

Plusieurs contraintes supplémentaires liées à l'activité viennent accroître ces difficultés de recrutement. Tout d'abord, l'aspect cyclique de l'activité qui impose un rythme de travail très spécifique en période fiscale, avec des contraintes horaires plus larges, qui sont, en fonction des cabinets, soit payées en heures supplémentaires, soit récupérées. Ce rythme ne convient pas forcément à tous, notamment aux salariés avec des enfants en bas âge. Indirectement cela peut créer une forme de dichotomie entre les cabinets qui n'est pas toujours bien comprise pas les candidats. Entre les cabinets qui rémunèrent leurs collaborateurs sur une base de 35 heures avec une modulation horaire, ceux qui paient sur une base de 39 heures avec paiement des heures supplémentaires à 110% au-delà de la 35éme heure, ou encore ceux qui embauchent des cadres au forfait jour, il faut avouer qu'il y a de quoi s'y perdre.

A côté de cela, tous les cabinets ne pratiquent pas la même politique en matière de rémunération et donc en matière de recrutement. Les enseignes les plus prestigieuses, appelées « Big Four » ont une activité qui, si elle fait partie de la même famille que les autres n'en est pas moins différente de par la clientèle qu'elles approchent. Leurs impératifs en matière de recrutement sont donc sensiblement différents de ceux des autres, tant en matière de formation initiale qu'en matière de rémunération. Autant chez les grands cabinets comptables, les auditeurs sont recrutés à la sortie des grandes écoles de commerce, autant dans les cabinets dit régionaux, les collaborateurs sont issus des écoles d'expertise comptables ou de la faculté et ce, à partir généralement d'un BTS.

Admettre cette distinction permet de comprendre le manque de lisibilité pour les candidats. Fort de 3 agences situées dans les villes stratégiques de Paris, Lyon et Lille, INOPIA FINANCE est donc là pour les accompagner dans leurs recherches et les guider vers les cabinets ou entreprises les plus à même de répondre à leurs exigences, tant en termes de rémunération que d'avenir professionnel.

INOPIA FINANCE, recrutement spécialisé en comptabilité, contrôle de gestion, paie et finance.

Comment expliquer la difficulté de recrutement des candidats sur les métiers de la comptabilité ?