Logo Compta Online
CEGID

Compta Online info #183

244
Modifié le 11/11/2018

En partenariat avec Comptalia




WebTV n°183 du lundi 12 novembre 2018

L'intelligence artificielle et les experts-comptables

Des avocats aux Etats-Unis ont été mis à rude épreuve face à une intelligence artificielle, ceci dans le but de comparer lequel serait le meilleur entre le robot et l'humain dans l'analyse de dossiers. Le test s'est porté sur des dossiers concernant des accords de non-divulgation, l'un des produits de base de la profession juridique.

La question peut se poser pour la profession de l'expertise-comptable qui connaît également un bouleversement avec l'arrivée de l'intelligence artificielle. Les tâches de comptabilité basiques peuvent être réalisées par l'intelligence artificielle afin que les experts-comptables puissent se concentrer sur le conseil et l'accompagnement.

Pour découvrir qui est le grand gagnant de ce test, nous vous laissons consulter la réponse dans notre article sur Compta Online !

 

Le futur titre d'expert-comptable en entreprise

Le statut d'expert-comptable en entreprise est prévu par le projet de loi PACTE. Avec lui, les diplômés d'expertise comptable qui travaillent en entreprise pourraient bénéficier des mêmes avantages que les experts-comptables libéraux.

Le statut sera associé à une inscription au Tableau de l'Ordre qui donne des droits et des obligations. L'adhésion à un code de déontologie et l'obligation de formation devraient en faire partie.

Le premier objectif de la mesure, c'est de permettre aux diplômés d'expertise comptable en entreprise, de bénéficier du même capital confiance que leurs homologues en cabinet. Ensuite, il s'agira de faciliter les passerelles pour les diplômés d'expertise comptable entre entreprise et cabinet. 

La mesure pourrait être publiée courant 2019, avec la version définitive de la loi PACTE.

 

Le prélèvement à la source et l'indemnisation maladie

Les indemnités journalières de sécurité sociale peuvent être versées au salarié ou à l'employeur. Lorsqu'elles sont versées à l'employeur, on parle de subrogation.

Ces indemnités journalières subrogées ne sont pas déclarées en DSN dans la rémunération nette fiscale. C'est la CPAM qui les déclare à l'administation fiscale.

Elles entrent en revanche dans l'assiette du prélèvement à la source qui doit s'appliquer au 1er janvier 2019. Il y a donc une différence entre le salaire net imposable ou rémunération nette fiscale et l'assiette du prélèvement à la source.

C'est pendant les 60 premiers jours d'un arrêt maladie que l'employeur prélèvera l'impôt sur le revenu du salarié sur les indemnités journalières subrogées. Elles entrent dans l'assiette du prélèvement à la source pour leur montant imposable, hors CSG déductible.









Retour en haut
Avertissement : Ce site permet aux internautes de dialoguer librement sur le thème de la comptabilité.
Les réponses des Internautes et des membres du forum n'engagent en aucun cas la responsabilité de Compta Online.
Tout élément se trouvant sur ce site est la propriété exclusive de Compta Online, sous réserve de droits appartenant à des tiers.
Toute copie, toute reprise ou tout usage des photographies, illustrations et graphismes, ainsi que toute reprise de la mise en page figurant sur ce site, ainsi que toute copie ou reprise en tout ou partie des textes cités sur ce site sont strictement interdits, sous réserve de l'autorisation express écrite de l'ayant droit.

Toute reprise ou tout usage, à quelque titre que ce soit, des marques textuelles, graphiques ou combinées (comme notamment les logos) sont également interdits, sous réserve de l'autorisation express écrite de l'ayant droit.

© 2003-2019 Compta Online
S'informer, partager, évoluer