BanStat

Congrès des DAF : création de valeur par les directions juridiques et financières

1 321 lectures
0 commentaire
Catégorie : Actualité des métiers du chiffre

image

Comment les directions juridiques juridiques et financières peuvent-elles créer de la valeur ?
Sont-elles toujours des fonctions supports, c'est à dire des fonctions considérées comme secondaires et incapables de créer de la valeur ?
Peuvent-elles travailler ensemble ?

C'était la thématique du 4ème congrès des Directeurs Administratifs et Financiers (DAF) qui a eu lieu ce mardi 7 juillet 2015 au palais des congrès de Paris. Ce congrès a été ouvert pour la première fois aux directions juridiques qui représentent 25% des inscrits.

Les directions financières et juridiques peuvent se faire accompagner et créer de la valeur.

image

 

Comment les fonctions juridiques et financières peuvent-elles se faire accompagner ?

De nombreux partenaires externes peuvent accompagner les directions juridiques et financières. C'est souvent le cas des :

  • avocats ;
  • experts-comptables ;
  • commissaires aux comptes.

Ces professionnels peuvent apporter des compétences que n'ont pas forcément les entreprises concernées en interne.

L'accompagnement par l'avocat peut être quotidien et permet de trouver des solutions pragmatiques pour l'entreprise. Il s'agit davantage de négocier, trouver des solutions amiables pour éviter le procès, que de rédiger des pages d'interprétation de jurisprudence ou s'engager vers des années de procédure.

L'expert-comptable peut apporter une expérience et une connaissance transverse. Pour Philippe Arraou, Président du Conseil Supérieur de l'Ordre des Experts-Comptables (CSOEC), il n'est plus simplement comptable, il devient expert et conseiller de l'entreprise. L'expert-comptable apporte une sécurité par sa déontologie et son éthique.

Le commissaire aux comptes apporte la confiance aux tiers, investisseurs et financeurs. Pour Denis Lesprit, Président de la Compagnie Nationale des Commissaires aux Comptes (CNCC), il n'y a pas de croissance sans confiance et pas de confiance sans sécurité.

Les directions juridiques et financières recherchent de moins en moins de généralistes et de plus en plus de spécialistes, qui doivent les accompagner dans des domaines précis, pointus et sur des compétences qu'elles n'ont pas déjà en interne.

 

Qu'est-ce que la création de valeur ?

La création de valeur se rencontre de trois manières. Il est possible de l'obtenir en:

  • agissant sur les coûts ;
  • prenant des parts de marchés à ses concurrents ;
  • se trouvant dans un environnement où la valeur ajoutée monte, où il y a de la croissance.

Les 0.6 points de croissance du 1er trimestre sont une bonne nouvelle mais ne sont pas suffisants. La consommation n'augmente pas, les exportations sont toujours en panne. Seul l'investissement se porte un peu mieux. Les entreprises vont souvent chercher la croissance ailleurs dans le monde.

 

Les directions juridiques et financières peuvent-elles créer de la valeur ensemble ?

Les directions juridiques et financières sont légitimes ensembles sur bon nombre de sujets. Chacune d'entre elles apportera sa compétence particulière et complémentaire sur des sujets tels que :

  • les fusions acquisitions ;
  • les assemblées générales ;
  • les comités d'audit ;
  • la responsabilité sociétale des entreprises ;
  • le contentieux ;
  • le risk management ;
  • la dématérialisation.

Autant de sujets qui nécessitent à la fois les compétences du juriste et de l'homme du chiffre.

Car pour Olivier Chaduteau, associé fondateur de Day One, les deux fonctions ne doivent pas dépendre l'une de l'autre. Si le directeur administratif et financier se trouve à la droite du dirigeant, le directeur juridique doit se trouver à sa gauche ou inversement.

Mais la création de valeur est très difficile à chiffrer dans les directions juridiques. Une fonction support peut-elle fonctionner comme une business unit ?

Dans une entreprise comme Michelin, les juristes identifient les différents dommages subis par leur entreprise. En assurant le traitement de ces dommages, la direction juridique peut obtenir des revenus supérieurs à ses coûts de fonctionnement. Et entre les ententes sur les prix et les droits de douane, les exemples sont nombreux.

Direction juridique et financières doivent travailler de concert pour la pérennité de leur entreprise.

 

Sandra Schmidt

Sandra Schmidt
Rédactrice sur Compta Online, média communautaire 100% digital destiné aux professions du Chiffre depuis 2003.
J'interviens sur Compta Online depuis 2007 et j'ai rejoint l'équipe en 2014. Mes articles abordent la comptabilité, la fiscalité, le droit social, les IFRS, mais aussi l'intelligence artificielle, la blockchain...
Suivez moi sur Linkedin et sur Twitter.


Congrès des DAF : création de valeur par les directions juridiques et financières


© 2020 Compta Online
Retour en haut