Logo Compta Online

Contre-proposition salariale : 3 raisons de la refuser

6 858 lectures
0 commentaire
Catégorie : L'emploi et le recrutement
6 858
0
Article écrit par (124 articles)
Modifié le

Faut-il accepter une contre-proposition de son employeur ?

Vous venez de présenter votre démission à votre employeur car vous avez trouvé un nouvel emploi. Sa réaction ? Vous retenir en vous faisant une contre-offre de la rémunération et/ou des prestations qui vous sont proposées.

Voici 3 raisons de refuser une contre-proposition.

Le problème n'est pas réglé

Vous devez identifier les vraies raisons de votre démission. Tout d'abord, si vous avez recherché un nouveau challenge dans une autre entreprise, c'est que vous estimez que votre employeur actuel ne peut plus vous offrir ce que vous souhaitez. Que ce soit dans le service dans lequel vous travaillez actuellement ou dans un autre service.

A moins que votre patron vous parle d'un job dont vous ne connaissiez pas l'existence et qui correspond en tout point avec ce que vous recherchez, rester à votre poste actuel avec une contre-proposition n'est pas la meilleure solution.

La raison qui vous a poussé à vous engager ailleurs ne va pas se régler parce que vous obtenez une meilleure rémunération, ou un équilibre de vie professionnelle et vie personnelle que vous attendiez depuis de nombreuses années.

Si vous avez passé le cap de vous imaginer dans une nouvelle entreprise et aller jusqu'à la signature d'un contrat de travail, c'est que vous êtes prêt pour un nouveau défi. Si vous estimez que vous ne progressez plus dans votre poste actuel et que vous ne voyez pas d'opportunités de carrière qui vous correspondent, qu'est-ce qui vous dit que vous ne vous trouverez pas dans la même situation dans 6 mois ou 1 an ?

Accepter une contre-offre de votre employeur actuel ne résout pas le problème de base qui vous a motivé à partir, cela ne fait que repousser l'échéance de vous retrouver dans la même situation.

 

La relation risque de ne plus être la même

Le fait d'avoir cherché un nouveau poste ailleurs signifie pour votre employeur que vous n'êtes plus bien dans son entreprise.

S'il est prêt à vous faire une contre-proposition c'est qu'il a ses raisons. Soit il veut vous garder parce qu'il estime que vous êtes la personne appropriée pour le poste, soit il veut vous garder car la possibilité de vous remplacer et former un nouveau collaborateur coûterait plus cher que de vous augmenter, soit il veut vous garder en prenant le temps de trouver un remplaçant.

Dans les 2 derniers cas, vous ne serez pas gagnant dans cette démarche d'acceptation. En effet, la relation avec votre supérieur hiérarchique ou votre employeur risque de se détériorer car la relation de confiance serait potentiellement rompue.

Pour votre employeur, vous avez cherché à quitter l'entreprise donc il ne peut plus vous faire confiance et se pose la question si vous n'êtes pas en train de recommencer en effectuant de nouvelles recherches.

Il est possible qu'en brisant cette relation de confiance, vous ne soyez plus intégré dans les décisions stratégiques si cela était le cas jusqu'à présent ou bien la relation peut se dégrader au fil des mois. Dans tous les cas, votre position dans cette entreprise est entachée par cette étape qui risque de vous coûter plus cher dans votre quotidien au travail qu'il n'y paraît.

De plus, si les négociations s'avèrent difficiles et que vous acceptez de rester avec une contre-proposition salariale intéressante, vous pouvez craindre tôt ou tard des exigences accrues à votre encontre sous prétexte que vous avez obtenu ce que vous avez réclamé. Vous pouvez passer d'une position de force à une position plus délicate qui ne vous convienne pas.

 

La contre-proposition arrive trop tard

La première question à vous poser si vous recevez une contre-proposition est la suivante : pourquoi mon employeur ne m'a pas offert cette augmentation de salaire s'il estime que je la mérite ?

Il est probable que votre employeur actuel vous accorde cette augmentation pour vous conserver dans ses équipes tout en ne reconnaissant pas vos vraies valeurs. En effet, la proposition d'une autre entreprise avec le salaire proposé doit correspondre à votre valeur sur le marché selon vos compétences.

De plus, lors de votre dernier entretien annuel d'évaluation ou votre dernier bilan de compétence, votre demande d'augmentation n'a peut-être pas été acceptée. Alors pourquoi l'accepter maintenant ? Ne serait-ce pas trop tard pour se rendre compte de l'intérêt de vous garder ? N'était-ce pas, là, le bon moment pour vous montrer qu'il sont conscients de vos compétences ?

Vous pouvez également vous poser la question sur le montant de votre salaire qui vous est attribué jusqu'à ce jour. Il est peut-être en-dessous de ce que vous valez.

En bref, toutes ces interrogations sur la reconnaissance que votre entreprise a à votre encontre risque de vous poser problème dans quelques temps. La relation peut être rompue dans les 2 sens et il existe un potentiel risque que vous n'ayez également plus confiance en votre employeur.

Mieux vaut accepter de changer d'emploi maintenant tant que vous avez une belle opportunité et un nouveau challenge qui vous intéresse. Et conserver une bonne relation avec votre employeur actuel car le monde est petit, vous risquez de vous recroiser dans le monde professionnel ou personnel !


Adeline Rocci

Adeline Rocci
Rédactrice passionnée par les ressources humaines et la vie en entreprise



Contre-proposition salariale : 3 raisons de la refuser