BanStat

Coronavirus : les actions des instances pour les experts-comptables

3 840 lectures
0 commentaire
Catégorie : Actualité des métiers du chiffre
3 840
0
Article écrit par (1479 articles)
Modifié le
Coronavirus :  comment s'organise le soutien aux confrères ?

Les cabinets d'expertise comptable et leurs instances passent en mode gestion de crise. L'objectif est de sécuriser les collaborateurs, mais aussi les clients.

Retrouvez le suivi chronologique des événements.

24/03/2020

Jean Bouquot annonce qu'une FAQ sera mise à disposition de la profession dès demain afin de répondre aux premières questions relatives aux arrêtés des comptes au 31 décembre 2019. Cette FAQ sera enrichie au fur et à mesure.

Il renouvelle ses conseils de prudence quant à l'interprétation des déclarations publiques, d'autant plus que la loi concernant l'état d'urgence sanitaire adoptée dimanche va faire l'objet d'ordonnances qui préciseront les modalités de mise en ½uvre.

--

Le CSOEC et la CNCC créent la cellule SOS cabinets EC/CAC.

Ouverte depuis ce lundi, elle va permettre d'accompagner les experts-comptables et les commissaires aux comptes dans leurs business, l'organisation de leurs cabinets, le management de leurs collaborateurs et les difficultés de réalisation de leurs missions : recueillir les difficultés rencontrées et aider à trouver des solutions.

L'objectif est de compléter le dispositif déjà mis en place sur les questions techniques.

Vous pouvez envoyer vos questions à l'adresse suivante : sos.cabinets@cncc.fr.

 

21/03/2020

Charles-René Tandé, président du CSOEC, adresse une lettre à la profession pour faire un point sur la situation.

Chère Cons½ur, Cher Confrère,

Depuis plusieurs jours, nous sommes en contact permanent et quotidien avec les différents ministères pour leur faire part de façon ferme et illustrée, des difficultés rencontrées par les experts-comptables sur le terrain.
Les clarifications demandées commencent à être effectuées par les services de l'Etat au niveau des ministères comme des régions.

Dans certains cas, certaines décisions peuvent ne pas nous convenir, mais une fois qu'elles sont annoncées et clarifiées, nous devons les mettre en ½uvre.
Concernant la TVA du mois de février, le Gouvernement est ferme : la TVA doit être déclarée et payée.
Pour ce qui concerne l'activité partielle, les dossiers seront acceptés sans difficulté pour les entreprises faisant partie de la liste des entreprises contraintes à fermer (établissements recevant du public non indispensables à la vie de la Nation). Pour les autres entreprises, il s'agira d'une étude au cas par cas.
A partir de lundi, la garantie de l'Etat devrait s'appliquer pour permettre aux banques de prêter aux entreprises afin de résoudre les difficultés immédiates de trésorerie.

Les équipes d'Infodoc-experts restent sur le pont pour répondre à vos questions dans les domaines fiscal et social. Je tenais ici à les remercier chaleureusement pour leur mobilisation et vous invite une fois encore à consulter la FAQ mise à disposition des experts-comptables ; FAQ qui est mise à jour au fil de l'eau.
Nous avons aussi décidé de rendre le dossier thématique et cette FAQ accessible aux collaborateurs des cabinets via leur comptexpert sans que soit nécessaire une délégation de votre part.

Enfin, nous mettons actuellement en ligne, à destination du grand public, une partie des éléments produits par les services du Conseil supérieur, afin de faire gagner du temps à chacun.

Par ailleurs, à partir de lundi, une cellule « SOS cabinets EC/CAC », en accord avec Jean Bouquot, président de la CNCC, sera mise en ½uvre pour permettre aux experts-comptables et commissaires aux comptes de faire part des difficultés qu'ils rencontrent dans l'exercice de leurs missions et les aider à trouver des solutions. Ceci viendra compléter l'assistance technique apportée par Infodoc-experts sur les questions techniques.

Je renouvelle mes conseils de prudence quant à l'interprétation des déclarations politiques, d'autant plus que la loi concernant « l'état d'urgence sanitaire » va faire l'objet d'ordonnances qui préciseront encore les choses.
Nous sommes en contact avec le Gouvernement pour apporter notre expertise à l'occasion de la rédaction de ces ordonnances.

Nous pouvons être fiers de la mobilisation sans faille de la profession au service de nos clients et plus largement de l'économie de notre pays.

Merci à toutes et à tous.

Prenez soin de vous.

--

L'ordre des experts-comptables de Lille Nord-Pas-de-Calais affiche les lignes directes des permanents sur son site internet.

Les experts-comptables sont invités à privilégier le mail.

--

La fiche d'information de l'Ordre des experts-comptables de Paris IDF doit prendre la forme d'un site internet dédié.

Il doit être mis en ligne dès lundi 23 mars 2020, deux jours avant l'ouverture du numéro vert dédié aux entrepreneurs et dirigeants isolés.

--

La CRCC de Paris et l'OEC de Paris IDF ont décidé de reporter le délai de paiement des cotisations 2020.

Cela concerne l'échéance du 31 mars pour l'OEC de Paris IDF et l'échéance du 30 avril pour la CRCC de Paris.

La date limite de paiement des cotisations est reportée au 30 juin 2020.

 

16/03/2020

L'activité économique des cabinets d'expertise comptable ralentit et ils prennent du retard pour la période fiscale lorsqu'ils ne sont pas structurés pour le télétravail.

Car les experts-comptables peuvent eux aussi être impactés, confrontés à des collaborateurs malades ou qui ne peuvent se déplacer.

Certains experts-comptables auront aussi besoin d'être soutenus pour pouvoir accompagner sereinement leurs clients. C'est pour eux que les instances se mettent en place. Du Conseil supérieur aux conseils régionaux, différentes actions voient le jour.

 

CROEC de Paris IDF : l'information des experts-comptables pour mieux les orienter vers le télétravail

Après le CSOEC qui ouvre la plateforme Infodoc-experts à tous les experts-comptables pour mieux les informer, c'est au tour du CROEC de Paris IDF, de répondre à leurs attentes.

Sollicité par les confrères sur la mise en place du télétravail, Laurent Benoudiz, président du CROEC nous parle d'un sujet qu'il connaît bien. À Paris, c'est en effet tout le conseil régional qui est structuré pour le télétravail et ce, depuis plusieurs années. Ce matin même, une réunion interne se tenait en visioconférence.

Le CROEC de Paris IDF « prépare une fiche d'information à destination des confrères qui ne sont pas organisés pour le télétravail ».

Pour lui, « le télétravail ne se met pas en place du jour au lendemain et si les serveurs ne sont pas configurés pour des accès distants, ce n'est pas si simple ».

« Il existe toutefois des solutions alternatives, gratuites ou payantes qui permettent aux collaborateurs de travailler de chez eux.

Le but est de mettre le télétravail à la portée de tous les experts-comptables et de leur apprendre à le mettre en place en prenant le contrôle d'un poste à distance.

Et si le conseil régional doit fermer ses portes au public dès demain, tous seront mobilisés pour soutenir les experts-comptables et répondre à leurs questions.

Dès cet après-midi, « le standard du CROEC Paris IDF sera fermé et un message permettra d'orienter les experts-comptables vers les bons interlocuteurs » explique Laurent Benoudiz.

« Une liste des personnes à contacter au sein du CROEC sera également diffusée sur le site internet ».

 

CROEC de la région PACA : une aide financière pour les petits cabinets en difficultés

En région PACA, Lionel Canesi, président du CROEC, est convoqué à une réunion de crise à la préfecture de sa région. L'objectif est d'obtenir une « mutualisation de l'ensemble des acteurs pour sauver les entreprises » précise-t-il.

Il doit proposer la mise en place d'une aide en cas de perte d'exploitation pour les travailleurs non-salariés, le gel des contrôles fiscaux et le décalage du paiement des loyers et des emprunts pour tous.

Plus spécifiquement pour les experts-comptables, « le CROEC PACA met en place un fonds de soutien pour les petits cabinets d'expertise comptable avec de sérieuses difficultés ».

C'est une « aide financière de 5 000¤ maximum » par cabinet qui « doit concerner les experts-comptables qui ne peuvent pas utiliser les différentes mesures qui sont mises en place ».

Ainsi, tous les cabinets ne pourront pas utiliser le dispositif d'activité partielle pour eux-mêmes, par exemple, ou bénéficier des mesures à venir pour aider les entreprises.

L'objectif du CROEC est « de venir en aide aux cabinets avec un ou deux collaborateurs maximum impactés par les difficultés de leurs clients » précise Lionel Canesi.

Quelques jours auparavant, il appelait les cabinets à fermer leurs portes et à se mettre en télétravail tout en restant actifs dans l'accompagnement de leurs clients.

Sandra Schmidt

Sandra Schmidt
Rédactrice sur Compta Online, média communautaire 100% digital destiné aux professions du Chiffre depuis 2003.
J'interviens sur Compta Online depuis 2007 et j'ai rejoint l'équipe en 2014. Mes articles abordent la comptabilité, la fiscalité, le droit social, les IFRS, mais aussi l'intelligence artificielle, la blockchain...
Suivez moi sur Linkedin et sur Twitter.


Coronavirus : les actions des instances pour les experts-comptables


© 2020 Compta Online
Retour en haut