Logo Compta Online

Coupe du Monde de football : vivre cet événement au travail

3 719 lectures
0 commentaire
Catégorie : Ressources humaines
3 719
0
Article écrit par (224 articles)
Modifié le

Comment gérer la Coupe du Monde de football au travail ?

La Coupe du Monde de football tombe tous les 4 ans et selon le pays organisateur, les matchs peuvent être retransmis en France pendant les heures de travail. Et là c'est le dilemme pour les entreprises et les salariés ! Comment continuer à travailler en suivant les rencontres ? Existe-t-il des avantages pour l'entreprise d'accompagner ses salariés pendant cette période ? Si l'entreprise ne veut pas entendre parler de football, que risque le salarié s'il regarde les matchs sur le lieu de travail ?

Les entreprises doivent-elles laisser leurs salariés regarder les matchs de football ?

La productivité risque de prendre un sacré coup pendant la Coupe du Monde de football 2018 car elle est organisée en Russie et de nombreux matchs seront diffusés en France pendant la journée.

Beaucoup de salariés utilisent les moyens informatiques de l'entreprise afin de pouvoir s'informer des résultats de la veille, visionner les matchs de leurs équipes favorites ou revoir les plus belles actions et les plus beaux buts de la compétition.

Dans tous les cas, les salariés travailleront moins pendant cette période donc pourquoi pas les autoriser à regarder les matchs plutôt que de conserver cette interdiction. En effet, le salarié n'est pas supposé visionner un match de football, ou tout autre vidéo, pendant ses heures de travail car il s'agit d'une activité personnelle mais quitte à perdre la productivité autant que ce soit pour de bonnes raisons.

Par conséquent, l'employeur peut proposer d'installer une télévision en salle de pause ou tout autre salle disponible, afin que les supporters puissent se retrouver tous ensemble pour partager ces moments. Afin de ne pas favoriser certains employés, les salariés participants doivent rester responsables de rattraper leurs heures et le travail manqué, et ceci rapidement.

Les entreprises peuvent laisser leurs salariés regarder les matchs lors de la Coupe du Monde de football car il s'agit d'un événement sportif et culturel fédérateur. En effet, les employés réunis derrière une même équipe, animés par le même feu, la même passion et concentrés vers le même objectif final. Cela ressemble beaucoup à l'esprit que l'employeur cherche à créer entre ses employés !

De plus, un salarié qui sera privé de suivre cet événement, notamment les matchs de l'équipe de France, risque de ne pas être concentré sur son travail et n'aura aucune envie d'être à sa place de travail. Son dynamisme et sa motivation disparaitra probablement en direction de la fenêtre avec les supporters qu'il entendra dehors. Les supporters qui sont ses clients, ses fournisseurs, ses amis et ses collègues. Dès lors, l'employeur peut perdre des points sur l'échelle de la cohésion et du bien-être des salariés qui ne mettront pas en place leurs pleines capacités de travail.

En résumé, en autorisant les salariés à regarder la Coupe du Monde de football, l'employeur trouvera une équipe soudée, motivée et reconnaissante.

 

Si le salarié n'est pas autorisé, que risque-t-il s'il déroge au règlement ?

Par définition, au travail les salariés sont présents pour travailler et les temps de pause sont là pour les activités personnelles. Il n'existe pas de textes précisant qu'il est interdit au travail de regarder du sport sur son lieu de travail mais un règlement intérieur peut stipuler ce qui est autorisé de consulter sur le web.

En général, il existe une certaine tolérance de la part des entreprises tant que cela ne perturbe pas l'organisation du travail et qu'il n'existe pas d'abus de la part du salarié. Un salarié qui va se connecter sur Internet afin de vérifier le score ne risque pas de sanction contrairement à un employé qui va regarder la moitié du match. En effet, utiliser des outils professionnels à des fins personnelles pose des difficultés si cela est récurrent.

Dans la pratique, il faut que le salarié pousse le bouchon pour risquer le licenciement. Par contre d'autres sanctions peuvent tomber telles qu'une mise en demeure, un avertissement, une mise à pied disciplinaire de quelques jours sans rémunération et enfin le licenciement pour faute grave. Ces sanctions graduées dépendent également du dossier de l'employé et s'il possède un passé disciplinaire plus ou moins chargé.

Si un salarié souhaite vraiment suivre cet événement, il existe d'autres alternatives. Il peut rattraper le travail pendant la journée ou rapidement sur les jours qui suivent. Le but étant de ne pas le favoriser par rapport à ses collègues qui n'ont pas coupé leur temps de travail pour regarder le match.

Il peut également faire en sorte de prendre sa pause pendant la retransmission du match souhaité. Par contre, cela ne doit pas déranger le bon fonctionnement du service. Ainsi, le supporter ne doit pas hurler ou commenter les actions pendant que ses voisins travaillent et sont concentrés !

Enfin, afin d'être certain de pouvoir suivre les matchs en toute tranquillité, le salarié supporter de football peut demander à poser des demi-journées de congés et vaquer à ses occupations personnelles sans se poser de questions !


Adeline Rocci

Adeline Rocci
Rédactrice sur Compta Online, passionnée par les ressources humaines et la vie en entreprise



Coupe du Monde de football : vivre cet événement au travail

Retour en haut