Logo Compta Online

Création d'une TPE/PME : comment déterminer au plus juste le montant du capital social ?

2 186 lectures
0 commentaire
Catégorie : Actualité des métiers du chiffre
Capital social

Le capital social est constitué par les apports en numéraire ou en nature des associés. Il s'agit du montant dont dispose le créateur pour lancer son activité, notamment pour financer les premiers investissements. Le capital social minimum doit être déterminé avec précisions afin d'éviter des futures tensions de trésorerie. Quels sont les principaux éléments à prendre en compte ?

Shine accompagne les créateurs de TPE-PME dans leurs formalités de création. La startup leur offre notamment la possibilité de déposer en ligne le capital social de leur entreprise de manière totalement sécurisée. En amont, le créateur d'entreprise doit déterminer le plus précisément possible le montant de ce capital social.

Il n'existe pas de réelle « méthode », mais l'expert-comptable, en tant que premier conseiller du chef d'entreprise, peut aider le dirigeant en lui posant certaines questions. Les réponses devraient l'aiguiller et lui permettre de fixer un montant de capital social réaliste et adapté aux besoins liés à la future activité de l'entreprise.

 

L'activité sera t-elle immédiatement rentable ?

Pour évaluer si une entreprise sera rentable rapidement après sa création, il peut être intéressant d'anticiper le montant du futur seuil de rentabilité. Cet indicateur apparaît normalement dans le prévisionnel financier. Si un prévisionnel n'a pas été réalisé, il faut alors calculer ce seuil (pour plus de précisions, voir « Seuil de rentabilité et point mort : comment les calculer ? »).

Dans l'hypothèse où le seuil de rentabilité est difficilement atteignable à court terme, il y a de fortes probabilités pour que l'entreprise soit déficitaire un certain temps après le lancement de son activité. Dans ce cas, le dirigeant a tout intérêt à prévoir un montant de capital social plus important afin de prévenir d'éventuelles futures tensions de trésorerie.

Shine

 

Quelles sont les capacités financières du client ?

Pour déterminer le montant du capital social approprié, il est également important de connaître les capacités financières réelles du client.

Si les capacités financières du client le permettent et que les autres facteurs incitent également à augmenter le capital social envisagé, l'expert-comptable peut suggérer au client de le réévaluer à la hausse. Il doit toutefois veiller à limiter les risques sur les biens personnels du dirigeant et des associés.

À contrario, si le capital social souhaité paraît trop important au regard des capacités financières du client, l'expert-comptable peut lui suggérer de le réévaluer à la baisse. 

Si cela est nécessaire, l'expert-comptable peut conseiller son client sur des modes de financement personnel (l'emprunt par exemple). L'expert-comptable peut également renseigner son client sur d'autres modes de financement existants et notamment les aides publiques à la création d'entreprises (versement d'une somme d'argent, allégement fiscal, exonérations sociales,...). Pour plus de précisions, voir entre autres, les sites Bpifrance ou aides-entreprises.fr.

 

Quels seront les besoins de l'entreprise à sa création ?

Ces besoins varient en fonction du secteur d'activité (prestation de services, activités de production ou de négoce,...), mais de manière générale le montant du capital social doit être suffisant pour couvrir les premiers investissements. Il doit permettre de financer les ressources nécessaires au fonctionnement de l'entreprise et cela dès sa création.

Il est donc important d'évaluer au plus près, avec le client, toutes ces dépenses indispensables au bon fonctionnement de l'entreprise.  Quels seraient les outils de production nécessaires au lancement de l'activité ? Le recrutement de salariés est-il envisagé ? Est-il prévu de créer un site internet ? Des campagnes publicitaires éventuelles ? ...

Attention, si le capital social fixé est trop faible pour financer le besoin en fonds de roulement de l'entreprise, cela peut constituer un risque.

 

Fixer un capital social trop faible pourrait-il nuire à la crédibilité de l'entreprise ?

Au-delà des capacités financières du dirigeant et des besoins de l'entreprise, il faut aussi tenir compte du fait que le capital social est également un élément de communication financière. Il peut être un facteur de crédibilité vis-à-vis des banques, des partenaires commerciaux, des fournisseurs et des clients. Par conséquent, fixer un capital social trop bas pourrait nuire à la crédibilité de l'entreprise et faire croire aux tiers qu'elle ne disposerait pas d'une surface financière suffisante pour honorer ses engagements.

En résumé, la détermination du capital social est une étape cruciale qu'il ne faut surtout pas négliger. Il doit être suffisant et adapté au seuil de rentabilité envisagé, aux capacités financières du dirigeant et des associés, aux besoins de l'entreprise (en fonction de son activité) et être gage de crédibilité.

Plus d'infos

Pour en apprendre un peu plus sur les outils développés par Shine pour simplifier les échanges entre clients/comptables : « Experts-comptables, rejoignez le mouvement ! »

Shine

www.shine.fr

Shine sur Twitter Shine sur Facebook Shine sur LinkedIn Shine sur Instagram

Création d'une TPE/PME : comment déterminer au plus juste le montant du capital social ?


© 2022 Compta Online
Retour en haut