Logo Compta Online
VISEEON

Crédit d'impôt pour souscription de capital des pme

3
19 550
0
3 réponses
19 550 lectures
0 vote

Bcricri
ProfilBcricri
Collaborateur comptable en cabinet
  • 27 - Eure
Envoyer un message privé    Ajouter à mes contacts
  • 2 votes
popupBulle tail
Profil
Collaborateur comptable en cabinet


Ecrit le: 14/06/2007 14:39
0
VOTER
Votez MoinsVotez Plus
Bonjour,

Lors de la souscription au capital des PME, on peut bénéficier d'une réduction d'impôt égale à 25% du montant des sommes investies dans la limite d'un plafond.
Si l'on dépasse ce plafond, la fraction supplémentaire ouvre droit à une nouvelle réduction d'impôt les années suivantes.
Mais dans le cas où la réduction d'impôt est supérieure à son montant d'impôt à payer, la somme au dessus est perdue ?

par exemple : investissement pour 20 000 €, soit réduction d'impôt de 5 000 €
Mais le montant d'impôt du contribuable est de 3 000 €. Les 2000€ de différence sont-ils perdus ?

Merci d'avance pour vos réponses.
J'espère avoir choisi le bon forum pour ma question
Yveslaennec
ProfilYveslaennec
Expert-Comptable associé en cabinet
Envoyer un message privé    Ajouter à mes contacts
  • 4 votes
popupBulle tail
Profil
Expert-Comptable associé en cabinet


Re: Crédit d'impôt pour souscription de capital des pme
Ecrit le: 14/06/2007 16:25
0
VOTER
Votez MoinsVotez Plus
Citation : Bcricri @ 14.06.2007 à 14:39
Bonjour,

Lors de la souscription au capital des PME, on peut bénéficier d'une réduction d'impôt égale à 25% du montant des sommes investies dans la limite d'un plafond.
Si l'on dépasse ce plafond, la fraction supplémentaire ouvre droit à une nouvelle réduction d'impôt les années suivantes.
Mais dans le cas où la réduction d'impôt est supérieure à son montant d'impôt à payer, la somme au dessus est perdue ?

par exemple : investissement pour 20 000 €, soit réduction d'impôt de 5 000 €
Mais le montant d'impôt du contribuable est de 3 000 €. Les 2000€ de différence sont-ils perdus ?

Merci d'avance pour vos réponses.
J'espère avoir choisi le bon forum pour ma question

Bonjour,

s'agissant d'une réduction d'impôts (et non d'un crédit), il n'y a pas reversement de la partie excédentaire: donc pour reprendre votre exemple les 2000 € sont perdus à mon sens: par contre il peut être judicieux de faire la libération du capital en deux temps : 10 000 € en N en capital et 10 000 € en compte courant, puis 10 000 €d'apport en N+1 (virement du compte courant au capital).

Bonne réception

Yves
Jipe
ProfilJipe
Collaborateur comptable en cabinet
  • 69 - Rhône
Envoyer un message privé    Ajouter à mes contacts
  • 174 votes
popupBulle tail
Profil
Collaborateur comptable en cabinet


Re: Crédit d'impôt pour souscription de capital des pme
Ecrit le: 14/06/2007 19:15
0
VOTER
Votez MoinsVotez Plus
Bonjour !

Tout est ici !

Conditions


Tenant aux bénéficiaires

Ils doivent :
être des personnes physiques, souscrivant au capital de sociétés non cotées,
être domiciliés fiscalement en France,
prendre l'engagement de conserver les titres de sociétés pendant 5 ans.

Tenant à la société

Elle doit remplir les conditions suivantes :

être soumise à l'Impôt sur les sociétés (IS) dans les conditions de droit commun,

exercer une activité commerciale, industrielle, artisanale, libérale, agricole ou financière, à l'exception de la gestion de son patrimoine mobilier ou immobilier,

ne pas avoir ses titres admis aux négociations sur un marché réglementé français ou étranger,

avoir son siège social dans un état membre de la Communauté européenne ou dans un autre état partie à l'accord sur l'espace économique européen,

remplir les critères de la PME au sens communautaire, c'est-à-dire : employer moins de 250 salariés, et avoir un chiffre d'affaires annuel inférieur à 50 millions d'euros ou un total de bilan inférieur à 43 millions d'euros,

être détenue pour 25 % au plus par des sociétés ne répondant pas aux critères de la PME communautaire précisés ci-dessus.

Les conditions relatives à la détention du capital social et à la nature de l'activité ne s'appliquent pas pour la souscription au capital des entreprises solidaires instituées par la loi du 19 février 2001 relative à l'épargne salariale (loi de finances pour 2002).

Précision : la réduction d'impôt profite également aux personnes physiques qui souscrivent au capital d'une société intermédiaire :
- remplissant les conditions d'application de cette mesure, à l'exception de celle relative à la nature de l'activité,
- dès lors que cette société a pour objet social exclusif de détenir des participations dans le capital de sociétés exerçant une activité commerciale, industrielle, artisanale, libérale, agricole ou financière, à l'exception de la gestion de son patrimoine mobilier ou immobilier.
Le montant de la réduction d'impôt est alors adapté afin de ne tenir compte que du montant des souscriptions réalisées par la société intermédiaire au capital de PME.

Portée de cette mesure

La réduction d'impôt est égale à 25 % des versements effectués jusqu'au 31 décembre 2010.

Plafond annuel pour les versements :

- 20 000 euros (personne seule)
- 40 000 euros (couples mariés ou pacsés - imposition commune).

Le montant maximal annuel de la réduction est donc de 5 000 euros ou 10 000 euros par an.

En cas de libération différée du capital de la SARL, la mesure de réduction d'impôt s'applique dans les mêmes conditions que pour une SA, à savoir : " la réduction d'impôt s'applique à chaque versement de libération du capital retenu dans la limite annuelle de 20 000 euros pour une personne seule et de 40 000 euros pour un couple marié. Par suite, en cas de versements échelonnés de libération du capital sur plusieurs années, l'avantage fiscal s'applique au titre de chacune des années concernées" (réponse ministérielle publiée au JO du Sénat du 15 février 2001 p. 580).

Les versements qui excèdent le plafond annuel, peuvent bénéficier de la réduction d'impôt de 25 % sur les 4 années suivantes. La réduction d'impôt sera calculée dans la limite du plafond annuel des versements. Ainsi, la réduction totale pourra atteindre les plafonds de 100 000 ou 200 000 euros étalés sur 5 ans.

Modalités

Le contribuable doit informer la société au capital de laquelle il a souscrit au plus tard le 31 décembre de l'année de souscription qu'il souhaite bénéficier de cet avantage fiscal.

Celle-ci doit alors lui délivrer un état individuel qu'il joindra à sa déclaration de revenus mentionnant : l'objet pour lequel il est établi (application de l'article 199 terdecies-0 A du CGI), la raison, l'objet, le siège de la société, l'identité et l'adresse du souscripteur, le nombre de titres souscrits, le montant et la date de souscription, que la société remplit bien les conditions...

La société doit isoler dans un compte spécial, les titres dont la souscription ouvre droit à la réduction d'impôt et tenir ce compte jusqu'à la 5ème année suivant celle de la souscription.

A noter : en cas de création d'une société en début d'année, c'est bien la date de souscription au capital (versement des fonds) qui est retenue, et non la date de création de la société pour appliquer la réduction d'impôt. Ainsi, lorsqu'un associé verse les fonds le 20 décembre 2006, la société est créée le 15 janvier 2007, c'est sur les impôts de l'année 2006 que la réduction d'impôt sera applicable.

Précisions

Le non cumul avec d'autres avantages fiscaux liés à la création d'entreprise

La réduction n'est pas cumulable avec :

- la déduction des intérêts d'emprunts pour la souscription au capital d'une société nouvelle (article 83 2° quater du CGI),
- la réduction d'impôt au titre des investissements dans les DOM (article 199 undecies du CGI),
- les avantages fiscaux accordés aux personnes qui souscrivent au capital de sociétés finançant des oeuvres cinématographiques ou audiovisuelles (article 163 septdecies du CGI),
- la réduction d'impôt pour une souscription au capital d'une société de pêche maritime (Sofipêche) (article 163 duovicies du CGI),
- la réduction d'impôt en faveur des souscriptions de titres de sociétés d'Outre-mer (article 199 undecies A du CGI).

Plans d'épargne

Les actions ou parts dont la souscription a ouvert droit à la réduction d'impôt ne peuvent figurer dans un Plan d'épargne en actions (PEA) ou dans un plan d'épargne salariale (plan d'épargne entreprise, plan d'épargne interentreprises ou plan partenarial d'épargne salariale).

Reprise de la réduction d'impôt

Les personnes qui ont bénéficié de la mesure, doivent conserver les titres pendant 5 ans (jusqu'au 31 décembre de la cinquième année suivant celle de la souscription).

Précision : la donation des titres de la société pendant cette période de 5 ans ne remet pas en cause le bénéfice de cette mesure.

Lorsque tout ou partie des titres sont cédés avant l'expiration de ce délai, il est procédé à une reprise de la totalité de la réduction d'impôt obtenue.
La société doit adresser au souscripteur et aux services fiscaux, avant le 15 février de l'année qui suit celle de la cession, un document mentionnant les informations relatives à cette opération.

La reprise n'est pas applicable en cas de licenciement, décès ou d'invalidité du contribuable.

Texte de référence

Articles 199 terdecies-0 A du CGI

Janvier 2007


--------------------
Jipé
Bcricri
ProfilBcricri
Collaborateur comptable en cabinet
  • 27 - Eure
Envoyer un message privé    Ajouter à mes contacts
  • 2 votes
popupBulle tail
Profil
Collaborateur comptable en cabinet


Re: Crédit d'impôt pour souscription de capital des pme
Ecrit le: 14/06/2007 20:11
0
VOTER
Votez MoinsVotez Plus
Merci beaucoup pour toutes ses précisions. Nous pensions avoir bien étudié le sujet avant de souscrire, mais nous avions oublié notre baisse de revenus sur l'année concernée.
Tant pis !!
Retour en haut




3
19 550
0





Retour en haut
KPMG
Retour en haut
Avertissement : Ce site permet aux internautes de dialoguer librement sur le thème de la comptabilité.
Les réponses des Internautes et des membres du forum n'engagent en aucun cas la responsabilité de Compta Online.
Tout élément se trouvant sur ce site est la propriété exclusive de Compta Online, sous réserve de droits appartenant à des tiers.
Toute copie, toute reprise ou tout usage des photographies, illustrations et graphismes, ainsi que toute reprise de la mise en page figurant sur ce site, ainsi que toute copie ou reprise en tout ou partie des textes cités sur ce site sont strictement interdits, sous réserve de l'autorisation express écrite de l'ayant droit.

Toute reprise ou tout usage, à quelque titre que ce soit, des marques textuelles, graphiques ou combinées (comme notamment les logos) sont également interdits, sous réserve de l'autorisation express écrite de l'ayant droit.

© 2003-2019 Compta Online
S'informer, partager, évoluer