BanStat
Logo Compta Online

Crise de l'énergie : à quoi doivent s'attendre les entreprises ?

772 lectures
0 commentaire
Catégorie : Actualité des métiers du chiffre
Crise énergétique : les annonces d'Elisabeth Borne devant le Medef

Lors de la Rencontre des entreprises de France, la Première ministre a prononcé, le 29 août 2022, un discours devant le Medef. A cette occasion, elle est notamment revenue sur la planification écologique et ses conséquences directes pour les entreprises.

Lors de cette intervention, Elisabeth Borne a notamment rappelé que la France, bien que moins exposée que les autres pays européens, n'est pas « hors de risque » sur le plan énergétique. Après avoir détaillé les principales actions déjà menées par le gouvernement pour assurer l'approvisionnement et atténuer les hausses de prix, la Première ministre a appelé les entreprises à une baisse de la consommation d'énergie pour faire « face aux menaces de pénurie de cet hiver ».

« Si nous ne le faisons pas, si chacun ne prend pas sa part, des coupures brutales de gaz pourraient avoir lieu, du jour au lendemain, avec de graves conséquences économiques et sociales. C'est le délestage, qui peut, au demeurant, aussi concerner l'électricité, et nous devons à tout prix l'éviter », Elisabeth Borne.

 

Elisabeth Borne appelle chaque entreprise à établir son plan de sobriété dès septembre

Après avoir salué les efforts des entreprises pour commencer à réduire leur consommation, Elisabeth Borne les a appelées à « aller plus loin », et a dessiné les contours d'un premier calendrier d'une planification écologique pour les entreprises :

  • en septembre : établissement d'un plan de sobriété par chaque entreprise ;
  • début octobre : présentation des différents scénarios en fonction des premiers plans de sobriété et des dernières prévisions des experts. Le gouvernement disposerait alors « d'une vision plus claire du risque de rationnement ».

 

Une planification écologique sectorielle dès l'automne

En parallèle, le gouvernement prévoit d'engager un travail au niveau sectoriel, en fixant :

    • des objectifs de baisse d'émissions de gaz à effet de serre et d'adaptation au changement climatique ;
  • une liste « d'actions très concrètes » à mener ;
  • un calendrier de mise en œuvre précis, avec des points d'étape ;
  • des moyens à mobiliser et des freins à lever pour réussir.

Des premiers cycles de discussions et de négociations pour trois premiers secteurs clés devraient être lancés dès septembre : secteurs de la forêt, de l'eau et de production d'énergie. Cette démarche serait ensuite étendue à l'ensemble des secteurs « au cours de l'automne » avec pour objectif « une première vision complète de [la] planification écologique » d'ici fin 2022.

« Pour ne pas perdre de temps, dès que des mesures feront l'objet d'un accord, nous acterons leur mise en œuvre, sans attendre la fin de tout le processus de négociation », Elisabeth Borne.

La Première ministre a également salué la proposition de Geoffroy Roux de Bézieux, président du Medef, d'instaurer un ambassadeur de la sobriété dans chaque entreprise, « modèle [qui] avait bien fonctionné avec les référents Covid » selon Elisabeth Borne.

Retrouvez l'intégralité de l'intervention de la Première ministre ci-dessous en vidéo :

Julien Catanese Aubier

Julien Catanese Aubier
Directeur éditorial de Compta Online, média communautaire 100% digital destiné aux professions du Chiffre depuis 2003.
Diplômé d'expertise comptable, après 7 ans en tant que rédacteur en chef puis directeur de la rédaction Fiscalistes et experts-comptables chez LexisNexis, je rejoins l'équipe Compta Online en juin 2020.
Suivez moi sur Linkedin et sur Twitter.


Crise de l'énergie : à quoi doivent s'attendre les entreprises ?


© 2022 Compta Online
Retour en haut