Logo Compta Online

Découvrir les réseaux, groupements ou associations de cabinets d'expertise comptable

3 771 lectures
0 commentaire
Catégorie : Actualité des métiers du chiffre
3 771
0
Article écrit par (1171 articles)
Modifié le

Ces experts-comptables qui mutualisent leurs moyens et compétences

Les réseaux, groupements, associations ou alliances de cabinets d'expertise comptable et d'audit sont nombreux. Ils mutualisent leurs moyens et partagent leurs compétences et celles de leurs collaborateurs, se spécialisent ou se transmettent les missions. Ils communiquent aussi parfois sous une marque commune.

Chaque type de réseau correspond à un objectif déterminé. Les deux extrêmes sont les réseaux intégrés et les associations techniques.

Dans le premier cas, les cabinets membres du réseau ont un intérêt économique commun. C'est l'exemple des Big Four.

Dans le dernier cas, il s'agit d'un accompagnement technique. L'association la plus connue semble être l'association technique d'homogénéisation ou ATH.

Petite description des réseaux, groupements et associations que vous allez pouvoir découvrir lors de la première rencontre des groupements et réseaux organisée par l'association Fidepros et le magazine La Profession Comptable. La rencontre s'adresse à tous les profils, membres ou non membres de réseaux et groupements.

 

Les réseaux au sens de l'article 22 du code de déontologie

Le code de déontologie des commissaires aux comptes donne un certain nombre d'indices qui permettent de vérifier l'existence d'un réseau.

Parmi ces indices se trouvent :

  • la direction et la coordination commune au niveau national ou international ;
  • le partage des revenus, résultats ou le transfert de rémunérations ;
  • les commissions versées aux apporteurs d'affaires membres du réseau ;
  • des signes distinctifs communs ;
  • etc.

Ce faisceau d'indices permet d'inclure dans les réseaux de nombreux cabinets d'expertise comptable et d'audit bien connus dans la profession. On peut citer les plus grands cabinets français et internationaux que sont Deloitte, EY, KPMG, PWC. On peut y ajouter Mazars, Fiducial et bien d'autres.

Les réseaux peuvent être intégrés ou composés de cabinets indépendants. Un fort affectio societatis c'est à dire une volonté de travailler ensemble et un intérêt économique commun les caractérisent. Ils se regroupent généralement sous une marque ou un nom commun mais ce n'est qu'un indice parmi tant d'autres.

 

Les organisations non réseaux : groupements, associations, alliances de cabinets

À côté de ces grands et très grands réseaux de cabinets intégrés ou indépendants, il existe des réseaux et groupements bien moins connus. C'est pour les faire découvrir que Christian Laval, fondateur d'une agence de communication spécialisée dans l'accompagnement des métiers du chiffre a eu l'idée de créer une rencontre qui leur était dédiée.

Pour Christian Laval, aujourd'hui décédé, il reste beaucoup de choses à faire, même au sein des réseaux existants.

« Les personnes ne connaissent pas forcément toute l'étendue des services qu'ils peuvent tirer de leur réseau. Il reste donc des progrès à faire en termes de savoir partagé. Apprendre à partager au sein même des réseaux n'est pas donné à tout le monde » nous rapporte Serge Anouchian, président de l'association Fidepros qui compte aujourd'hui plus de 1 000 membres experts-comptables.

Les groupements, associations ou alliances ne sont pas des réseaux au sens de l'article 22 du code de déontologie. Ils sont composés de cabinets indépendants qui ne font que mutualiser les moyens et compétences.

L'objectif de l'association technique est la mutualisation des outils, la mise en commun des logiciels utilisés, de la documentation technique, des procédures internes aux cabinets par exemple.

Le groupement de cabinets quant à lui va plus loin au sens où il propose en plus des outils marketing et de communication à ses adhérents.

L'alliance permet aux cabinets membres de se regrouper sous une identité commune.

Les groupements et associations les plus connus sont probablement les dix membres du CGCI, le comité des groupements de cabinets indépendants. Il s'agit d'Absoluce, ATH, Cabinets partenaires, Différence, EuraAudit International, Alliance Eurus, Groupe Excel, Fidunion, France Défi, Synerga, Groupe Efic. Ils peuvent être français ou internationaux.

La première rencontre des groupements et réseaux aura lieu les 31 mai et 1er juin 2018. « C'est une manifestation qui consiste à mieux expliquer les différentes formes de réseaux, les différents types de groupements, les associations techniques, les franchises » précise Serge Anouchian. « En un jour et demi, les experts-comptables présents pourront nourrir leur réflexion ».

De nombreux réseaux et groupements sont ouverts et acceptent d'accueillir de nouveaux cabinets.


Sandra Schmidt

Sandra Schmidt
Directrice de la rédaction sur Compta Online



Découvrir les réseaux, groupements ou associations de cabinets d'expertise comptable

Retour en haut