BanStat
Logo Compta Online

Description du fonds de commerce, fonds commercial et autres fonds

64 809 lectures
0 commentaire
Catégorie : Actualité fiscale et droit des sociétés
64 809
0
Article écrit par (444 articles)
Modifié le
Dossier lu 282 057 fois
Fonds de commerce et fonds commercial

Le fonds de commerce est par définition lié à une activité commerciale. Pour les autres activités, on parle aussi de fonds artisanal, fonds agricole ou fonds libéral. Tous ces fonds suivent une partie du régime spécifique au fonds de commerce.

Le fonds commercial est une notion de droit comptable. Le fonds commercial est constitué des éléments incorporels du fonds de commerce qui ne peuvent pas être évalués séparément.

Le fonds de commerce, qui peut être défini comme l'ensemble des éléments corporels (matériel, outillage, marchandises) et incorporels (droit au bail, nom, enseigne, brevets et marques, clientèle et achalandage), ne doit pas être confondu avec le fonds commercial.

Le fonds commercial est une notion purement comptable, que l'Autorité des normes comptables (ANC) a explicité dans son règlement n°2015-06.

Pour l'ANC, le fonds commercial constitue la partie pivot du fonds de commerce. Il est principalement composé de la clientèle, l'achalandage, de l'enseigne, du nom commercial, et plus largement des parts de marché.

Où placer le fonds commercial dans le bilan ?

Le fonds commercial acquis se trouve à l'actif du bilan, parmi les immobilisations incorporelles.

 

Du fonds de commerce au fonds commercial : des critères de reconnaissance variés

Le fonds commercial est un élément qui s'obtient par défaut. Il n'existe qu'en cas d'acquisition d'un fonds de commerce et représente les éléments qui n'ont pas pu être affectés à d'autres comptes tels que les stocks ou les immobilisations par exemple.

L'acte de cession de fonds de commerce contient un certain nombre de mentions obligatoires. Au-delà du chiffre d'affaires et des résultats des trois dernières années et de l'identité du propriétaire du fonds de commerce, il contient aussi le détail des différents éléments qui le composent.

Le fonds de commerce et le fonds commercial en comptabilité sont reconnus pour une entreprise à objet commercial ou une société commerciale par la forme

Le fonds commercial existe en présence d'une société commerciale par la forme (SNC, SCS, SARL, sociétés par actions) et ce, quel que soit l'objet de cette société.

Le fonds est aussi commercial, quelle que soit la manière dont il est exploité (entreprise individuelle, société), lorsque l'objet de la société est commercial (activité commerciale ou industrielle).

La commercialité du fonds est ainsi liée à la liste des actes de commerce de l'article L110-1 du code de commerce, qui n'est pas exhaustive, à condition que l'activité exercée soit licite, c'est-à-dire que cette activité ne soit pas interdite par la loi.

Un fonds de commerce qui serait exploité pour l'exercice d'une activité illicite ne bénéficierait pas du régime spécifique du fonds commercial (bénéfice d'un bail de 9 ans par exemple) afin de ne pas favoriser ces activités illicites.

Enfin, la personne qui exploite le fonds a nécessairement la qualité de commerçant.

Est-ce que le fonds de commerce est amortissable ?

En comptabilité, le fonds de commerce est amortissable dès lors qu'il a une durée de vie limitée. Dans le cas contraire, il doit faire l'objet d'une dépréciation.

Est-ce que l'amortissement du fonds de commerce est déductible du résultat imposable ?

Fiscalement, cet amortissement n'est pas déductible et doit être réintégré.

Cependant, à titre temporaire et dans un contexte de sortie de crise liée à l'épidémie de Covid-19, l'article 23 de la loi de finances pour 2022 autorise les entreprises à déduire de leur résultat imposable l'amortissement constaté en comptabilité au titre des fonds commerciaux acquis entre le 1er janvier 2022 et le 31 décembre 2025.

 

Le fonds de commerce se compose de différents éléments, comptabilisés dans des comptes dédiés ou en compte 207 fonds commercial

Si la clientèle est l'élément central du fonds, elle ne peut se suffire à elle-même. Le fonds de commerce est obligatoirement composé d'autres éléments qui permettent d'attirer et de conserver la clientèle. La notion de fonds de commerce regroupe un ensemble d'éléments corporels et incorporels.

Les différents éléments du fonds de commerce sont :

  • le matériel ;
  • les stocks ;
  • la clientèle et l'achalandage ;
  • le droit au bail ;
  • l'enseigne ;
  • le nom commercial ;
  • les marques, brevets...

Le fonds commercial est un élément résiduel qui fait partie du fonds de commerce et apparaît en comptabilité dans un compte dédié, le compte 207 Fonds commercial. Depuis le 1er janvier 2016, il doit être amorti lorsque les conditions de comptabilisation d'un amortissement sont remplies.

Le fonds commercial n'existe qu'en cas d'acquisition d'un fonds de commerce. Il est constitué des éléments qui ne peuvent figurer dans d'autres postes de l'actif du bilan.

Dans sa note de présentation relative au règlement n°2015-06 du 23 novembre 2015, l'ANC définit le fonds commercial ainsi :

Le fonds commercial, notion juridique spécifique en droit comptable français, constitue la partie « pivot » du fonds de commerce, notion consacrée par le droit commercial français. Il est
composé principalement de la clientèle, de l'achalandage, de l'enseigne, du nom commercial et,
plus largement, des parts de marché.

 

Le fonds artisanal

Le fonds artisanal concerne les artisans, qui exercent par nature, une activité civile et non commerciale. C'est une activité de production, de transformation et de prestation de services qui compose le chiffre d'affaires.

L'artisan est un travailleur indépendant dont les gains proviennent essentiellement du produit de son travail personnel, et qui ne spécule ni sur les marchandises, ni sur la main-d'œuvre (ce qui explique que les artisans n'ont que très peu de salariés).

Une liste non exhaustive des activités artisanales figure dans le décret n°98-247 du 2 avril 1998.

L'artisan ne spécule pas. S'il achète pour revendre, cette activité doit rester accessoire.

L'artisan effectue des travaux essentiellement manuels.

L'artisan a très peu de salariés et son activité personnelle est une part importante du chiffre d'affaires. L'artisan qui emploie trop de salariés est considéré comme un commerçant. Le seuil est apprécié au cas par cas.

 

Le fonds agricole

Le fonds agricole est optionnel et doit faire l'objet d'une déclaration au centre de formalités des entreprises de la chambre d'agriculture.

La création du fonds agricole dépend donc de la décision de l'exploitant qui est publiée. Sans cette publication, le fonds agricole n'existe pas.

Ce fonds particulier est composé :

  • du cheptel mort et vif ;
  • des stocks ;
  • des contrats cessibles ;
  • des droits incorporels servant à l'exploitation du fonds ;
  • de l'enseigne ;
  • du nom d'exploitation ;
  • des dénominations ;
  • de la clientèle ;
  • des brevets et autres droits.

 

Le fonds libéral

La consécration du fonds libéral par la jurisprudence a été une véritable révolution et a mis fin à la distinction entre cession de clientèle libérale (alors interdite) et droit de présentation du successeur à la clientèle.

Les activités libérales sont les activités intellectuelles, que l'on distingue des activités de prestations de services, qui sont de nature commerciale.

Plus d'infos

  • Critères de l'activité artisanale Cassation commerciale 11 mars 2008, pourvoi n°06-20.089
  • Liste des activités artisanales avec code NAF : annexe du décret n° Décret n°98-247 du 2 avril 1998 (modifiée en septembre 2019)


Description du fonds de commerce, fonds commercial et autres fonds


© 2022 Compta Online
Retour en haut