BanStat
Logo Compta Online
Cegid

Dissolution de société amiable et compte courant débiteur

1
409
0
1 réponse
409 lectures
0 vote
Rec1
ProfilRec1
Collaborateur comptable en cabinet
  • 06 - Alpes-Maritimes
Envoyer un message privé   Ajouter à mes contacts
  • 0 vote
popupBulle tail
Profil
Collaborateur comptable en cabinet


Ecrit le: 05/01/2021 18:58
0
VOTER
Votez MoinsVotez Plus

Bonjour,

nous avons un client qui souhaite fermer sa SASU, le problème est que son compte courant et débiteur et qu'il n'est pas possible de le régulariser comptablement (distribution de dividende impossible pas assez de bénéfice ni de réserves).

Ma question est la suivante: peut t-il quand même la clôturer avec le bilan de liquidation actuel et faire les formalités au niveau du greffe, ou cela peut être bloquant pour lui?

que me conseillez vous de faire.

merci par avance de vos retours.

Cordialement.

Claudusaix
ProfilClaudusaix
Expert-Comptable Mémorialiste en cabinet
  • 87 - Haute-Vienne
Envoyer un message privé   Ajouter à mes contacts
  • 471 votes
popupBulle tail
Profil
Voir son compte Twitter Voir son compte LinkedIn Voir son site Internet
Expert-Comptable Mémorialiste en cabinet


Re: Dissolution de société amiable et compte courant débiteur
Ecrit le: 05/01/2021 21:42
0
VOTER
Votez MoinsVotez Plus

Bonjour,

Normalement, lorsque dans les comptes d'une société de capitaux (SA, SAS), il y a un compte courant débiteur, l'expert-comptable doit rédiger une lettre recommandée avec accusé de réception pour demander une régularisation très rapide par le dirigeant car c'est une convention interdite.

Le liquidateur nommé lors de la décision unique du président de la SASU doit normalement recouvrir les créances donc le compte courant débiteur. Autrement dit, votre client doit verser sur le compte bancaire le montant figurant sur le compte courant débiteur. S'il ne peut pas payer, la liquidation de la SASU semble compromise. Il faut tout de même vérifier si malgré le compte courant débiteur, il est possible de partager en jouant sur la concomitance des opérations. Pour cela, il ne faut évidemment pas de passif à payer.

Toutefois, l'expert-comptable doit examiner s'il existe un risque pénal de complicité car je le rappelle c'est une convention interdite et par conséquent un abus de biens sociaux.

Cordialement

Retour en haut




1
409
0





connectés
Publicité
Cegid
Retour en haut
fermer
Connexion membre
Nom d'utilisateur ou email
Mot de passe
  
Avertissement : Ce site permet aux internautes de dialoguer librement sur le thème de la comptabilité.
Les réponses des Internautes et des membres du forum n'engagent en aucun cas la responsabilité de Compta Online.
Tout élément se trouvant sur ce site est la propriété exclusive de Compta Online, sous réserve de droits appartenant à des tiers.
Toute copie, toute reprise ou tout usage des photographies, illustrations et graphismes, ainsi que toute reprise de la mise en page figurant sur ce site, ainsi que toute copie ou reprise en tout ou partie des textes cités sur ce site sont strictement interdits, sous réserve de l'autorisation express écrite de l'ayant droit.

Toute reprise ou tout usage, à quelque titre que ce soit, des marques textuelles, graphiques ou combinées (comme notamment les logos) sont également interdits, sous réserve de l'autorisation express écrite de l'ayant droit.

© 2003-2021 Compta Online
S'informer, partager, évoluer