BanStat
Logo Compta Online

DSCG en alternance : modalités pratiques et travaux

561 lectures
0 commentaire
Catégorie : Alternance et contrat de professionalisation
561
0
Article écrit par (1721 articles)
Modifié le
DSCG en alternance

Le diplôme supérieur de comptabilité et de gestion (DSCG) peut se préparer selon différentes modalités, en formation initiale, en alternance, en présentiel ou à distance.

Certaines écoles nouent des partenariats avec des entreprises ou des cabinets d'expertise comptable de toutes les tailles. Ces partenariats permettent de placer les étudiants et futurs étudiants et de les accompagner tout au long de leurs deux années d'études en DSCG.

Ces partenariats permettent aussi d'accompagner l'évolution de l'étudiant au sein de la structure.

 

Comment s'inscrire en DSCG en alternance ?

Pour s'inscrire en DSCG en alternance, il faut deux choses : trouver une école pour la formation et trouver une entreprise ou un cabinet pour signer le contrat de travail. Ce contrat de travail prendra la forme :

Les choix se font en principe dans cet ordre, l'école en premier, le cabinet ou l'entreprise ensuite, mais pas toujours.

Le processus de recrutement des alternants surtout en DSCG peut démarrer très tôt, parfois plusieurs mois avant le début de la formation. C'est ainsi que les plus grands cabinets n'hésitent pas à débuter leurs recrutements dès le mois de janvier pour une rentrée en septembre - octobre.

Les autres cabinets peuvent recruter entre mars et juin, en même temps que les écoles et poursuivre ce processus, parfois jusqu'à la rentrée universitaire.

Pour le candidat qui n'aurait pas trouvé son employeur en juin, rien n'est encore perdu. De nombreux cabinets et entreprises recrutent encore en septembre - octobre. Le plus important est alors le fait d'avoir une place dans l'école de son choix.

 

Les avantages et inconvénients du DSCG en alternance

Le principal avantage du DSCG en alternance est le fait qu'il permet à l'étudiant d'acquérir une première expérience professionnelle. L'alternance n'a rien à voir avec un stage et l'entreprise pourra demander à son salarié d'effectuer des travaux similaires à ceux des autres collaborateurs.

Il permet aussi de toucher un salaire sans avoir à rechercher un job étudiant pour financer ses études. Tous les frais de scolarité sont en outre pris en charge par l'employeur.

C'est donc une véritable immersion dans le monde professionnel, avec ses méthodes de travail, ses délais et ses outils, qui attend le candidat. C'est aussi une première expérience professionnelle non négligeable qui facilite ensuite la recherche d'emploi dans le domaine de la comptabilité par le jeune diplômé.

Le principal inconvénient est celui auquel est confronté tout étudiant qui doit travailler pour financer ses études : il faut être capable de mener de front vie professionnelle et poursuite des études.

 

Quels travaux peut-on confier à un alternant en DSCG ?

Le candidat qui prépare son DSCG en alternance est généralement issu d'un BTS ou d'un DUT GEA ou non et titulaire du DCG. Il a donc théoriquement acquis les bases de la comptabilité même si les cabinets peuvent être amenés à vérifier les notes obtenues en comptabilité et comptabilité approfondie du DCG via le dossier de candidature ou à faire passer des tests dans le cadre du processus de recrutement pour s'en assurer.

Même sans expérience, il ne devrait donc pas rester trop longtemps à des postes de base comme la saisie comptable pure sauf s'il n'arrive pas à faire ses preuves. Au bout de quelques mois, il devrait pouvoir être autonome sur les plus petits dossiers, travailler sur des dossiers et déclarations plus complexes et même commencer à participer aux missions d'audit ou réaliser le reporting sur des dossiers plus importants si la typologie de clientèle du cabinet le permet.

Les travaux qui peuvent être confiés aux titulaires de DSCG sont donc nombreux. Selon qu'il est considéré comme un collaborateur classique ou comme une main-d'œuvre supplémentaire qui viendrait soutenir les projets du cabinet, les travaux confiés ne seront pas forcément les mêmes.

Si l'objectif de son embauche est de concrétiser les projets du cabinet d'expertise comptable ou de l'amener à évoluer, l'alternant en DSCG peut effectuer un certain nombre de missions que les autres collaborateurs, parfois surchargés de travail, ne peuvent plus réaliser.

Il peut par exemple, si la typologie de clientèle le permet, réaliser la mission de réduction des coûts pour tous les dossiers du cabinet. Porteuse de sens pour un jeune diplômé, la mission permet en plus de vérifier sa compréhension de la comptabilité.

L'alternant en DSCG peut aussi apporter sa maîtrise des outils digitaux et collaboratifs, devenir le référent digital au sein du cabinet pour un ou plusieurs nouveaux outils à implanter et s'occuper de former les autres collaborateurs. C'est ce que l'on appelle le reverse mentoring. En échange, ces mêmes collaborateurs plus expérimentés pourront le former à leur métier dans un partenariat gagnant-gagnant pour tous.

Sandra Schmidt

Sandra Schmidt
Rédactrice sur Compta Online, média communautaire 100% digital destiné aux professions du Chiffre depuis 2003.
J'interviens sur Compta Online depuis 2007 et j'ai rejoint l'équipe en 2014. Mes articles abordent la comptabilité, la fiscalité, le droit social, les IFRS, mais aussi l'intelligence artificielle, la blockchain...
Suivez moi sur Linkedin et sur Twitter.


DSCG en alternance : modalités pratiques et travaux


© 2021 Compta Online
Retour en haut