Logo Compta Online

L'effectuation en pratique : pour démystifier l'entrepreneuriat

3 359 lectures
0 commentaire
Catégorie : Le monde des entrepreneurs
3 359
0
Article écrit par Soulignac Maxime sur Facebook Soulignac Maxime sur LinkedIn (7 articles)
Publié le
Modifié le 21/06/2017
Dossier lu 9 836 fois

Des principes qui montrent que tous peuvent créer leur entreprise

Loin du mythe de l'entrepreneur en tant que héros, les principes de l'effectuation montre que l'entrepreneur doit limiter et contrôler le risque. Il doit aussi s'appuyer sur les parties prenantes du projet pour le faire progresser.

Enfin, le porteur de projet ne doit pas choisir parmi les options existantes mais créer les options. Il est tout sauf passif.

L'approche effectuale est intéressante en l'absence de prévisions et pour permettre de tirer parti des surprises qui ne manqueront pas de croiser le chemin de l'entrepreneur. Il doit prendre des décisions créatrices.

 

Comment les principes de l'effectuation démystifient l'entrepreneuriat ?



Les entrepreneurs aiment le risque

Les entrepreneurs cherchent contrairement à limiter et contrôler le risque. C'est le raisonnement en pertes acceptables.

Le patchwork fou est également un moyen pour les entrepreneurs de limiter/contrôler le risque notamment en le partageant avec d'autres parties prenantes.

 

Il faut être visionnaire pour démarrer

Le principe « un tiens vaut mieux que deux tu l'auras » bat en brèche cette affirmation. Le point de départ d'un projet entrepreneurial c'est l'individu et non l'idée.

L'idée émerge du travail initial de l'entrepreneur et de sa rencontre avec d'autres (patchwork fou).

 

Les entrepreneurs sont experts en prévision

Les entrepreneurs construisent l'avenir de leur projet au fur et à mesure de leur action.

Le patchwork fou démontre que cet avenir est construit avec les parties prenantes.

Par ailleurs, le principe de la limonade démontre que les entrepreneurs sont capables de tirer parti des surprises inévitables qui émaillent leur parcours.

 

Les entrepreneurs ne sont pas comme tout le monde

Il n'existe pas de portrait-robot de l'entrepreneur. Chaque entrepreneur démarre avec ses moyens disponibles (soi-même et son réseau notamment).

Par ailleurs, ce qui compte c'est la capacité à provoquer l'engagement de parties prenantes.

 

Les entrepreneurs réussissent seuls

Les entrepreneurs ne réussissent que rarement seuls et doivent se constituer une équipe de parties prenantes engagées dans son projet.

Dans quel contexte utiliser l'effectuation ?

Bien qu'elle soit la logique des entrepreneurs experts, il ne s'agit pas d'une logique universelle et peut s'avérer inopérante dans certains cas.

L'approche effectuale est pertinente dans le cas d'un marché inexistant, nouveau (situation d'incertitude). Cette incertitude empêche de faire de quelconques prédictions et par conséquent de prédire l'avenir. La meilleure solution reste donc de provoquer l'engagement de parties prenantes pour faire progresser le projet.

Dans un avenir connu, les prédictions sont possibles et le contrôle également. L'approche effectuale énonce que dès lors que l'avenir peut être contrôlé, il n'est pas nécessaire de faire des prédictions.

 

Le 5ème principe de l'effectuation : le pilote dans l'avion

L'effectuation rappelle que le projet entrepreneurial comporte des surprises, dont le porteur de projet tire profit.

Cela signifie que les entrepreneurs sont pragmatiques et savent faire preuve de flexibilité. Plus profondément, cela signifie qu'une large part de ce que va déterminer le projet n'est pas anticipable.

L'activité de l'entrepreneur est créatrice : le porteur de projet ne se contente pas de choisir parmi des options existantes mais les crée. On parle de décision créatrice.

L'entrepreneur n'est pas passif dans son environnement (passager) mais est au contraire actif, donne une direction et transforme par là même son environnement.

Aucune tendance n'est inévitable, aucun marché n'est figé : tout est matière première et est transformable par l'entrepreneur.

 

Maxime Soulignac

Maxime SOULIGNAC est expert-comptable diplômé inscrit auprès du conseil régional de l'ordre des experts-comptables de Rouen Normandie.

Voir son site www.lecomptabologiste.com
Voir son compte Facebook www.facebook.com/Le-comptabologiste
Voir son compte Twitter @comptabologiste

L'effectuation en pratique : pour démystifier l'entrepreneuriat

Retour en haut