Logo Compta Online

Emploi : les attitudes à éviter lors de l'entretien

3 190 lectures
0 commentaire
Catégorie : L'emploi et le recrutement
3 190
0
Article écrit par (200 articles)
Publié le
Modifié le 05/04/2017
Dossier lu 65 969 fois

5 attitudes à éviter lors de l'entretien d'embauche

L'entretien qui précède l'envoi d'une candidature est incontournable dans le processus de recrutement. Pour le candidat, il est souvent source de stress du fait de son importance cruciale pour la suite de sa carrière. Le stress est d'ailleurs le facteur privilégié de bon nombre d'erreurs commises à cette occasion. Certaines d'entre elles sont particulièrement « fatales » aux yeux du recruteur et peuvent cependant être naturellement évitées.

Les 5 attitudes décrites ci-dessous vous sembleront peut-être naturellement proscrites. Toutefois, en raison du stress précédemment cité, ou du manque d'expérience professionnelle, elles restent malgré tout les plus dangereuses car celles dans lesquelles les candidats basculent le plus facilement. Les 5 attitudes sélectionnées dans cet article sont particulièrement à inscrire sur une liste noire...

 

Être en retard

C'est un B-A BA, mais le retard est parfois une fâcheuse habitude qui à tendance à s'accrocher. Soit dit en passant, se présenter trop en avance ne sera pas forcément bien vu non plus... Retenez que l'heure d'arrivée idéale pour un entretien est de 5 minutes en avance.


En cas de retard imprévu (l'excuse des grèves risque de ne pas passer si cette dernière a été annoncée plusieurs jours auparavant, ou même la veille), veillez à prévenir l'entreprise qui vous reçoit le plus vite possible, et surtout à vous excuser. Nous vous recommandons de naturellement répéter ces excuses une fois que vous serez face au recruteur.


Il vaut mieux que vous repériez le lieu de l'entretien et le détail de votre trajet quelques jours auparavant, pour augmenter vos chances d'arriver à l'heure.


Votre retard sera inévitablement le premier élément que votre/vos interlocuteur(s) (de la standardiste au responsable RH) associeront à votre entretien... Nous vous laissons imaginer les potentielles répercussions d'un tel cas de figure.

 

Ne pas s'être renseigné sur l'entreprise

Idéalement, rechercher des renseignements sur l'entreprise devrait d'ailleurs être effectué au moment même où l'on décide de lui envoyer sa candidature.

Durant l'entretien, un tel manquement ne pardonnera pas... Le recruteur risque alors de penser que vous recherchez un emploi à tout prix, sans accorder de grande considération aux entreprises auprès desquelles vous postulez. C'est une grosse erreur qui ne jouera pas en votre faveur : le recruteur a besoin d'être rassuré à votre sujet, comme il a pu l'être en prenant connaissance de votre candidature ; votre intérêt marqué et démontré pour son entreprise sera l'un de ses premiers critères pour vous accorder sa confiance.


Par conséquent, nous vous recommandons d'effectuer en avance des recherches sur l'entreprise qui va vous recevoir (son histoire, son PDG, son DG, ses valeurs, ses caractéristiques, son chiffre d'affaires...) et pour cela, n'oubliez pas que Google est votre meilleur ami ;)

 

Ne pas soigner sa kinésique

Autrement dit, votre apparence physique et votre gestuelle. Ici encore, ces quelques règles sembleront aller de soi.

Préférez une tenue sobre et classique, au jean ou au t-shirt contenant des écritures. De même, préférez les escarpins ou les ballerines, aux baskets ou aux tongs (on ne sait jamais).


En ce qui concerne votre gestuelle, évitez de remuer vos jambes, de tordre vos mains ou de vous tourner les pouces au sens premier du terme. Évitez également de croiser les bras, de vous mordre les lèvres, de vous appuyer sur votre main, ou encore de passer la main dans vos cheveux.

Privilégiez le regard franc et de face : le buste droit et non de biais, penché ; en regardant votre recruteur droit dans les yeux la plupart du temps, sans abaisser votre regard.

Il faut qu'il sente, à-travers votre attitude, que vous êtes sincère, assuré et respectueux.


Votre gestuelle ne doit pas non plus traduire votre stress
; le recruteur n'est pas dupe et sait que vous l'êtes, il est donc inutile de le lui montrer de manière aussi flagrante.

 

Ne pas soigner son expression

Cela commence dès votre arrivée : privilégiez le « bonjour Madame/Monsieur » plutôt que le trop impersonnel « bonjour ».

S'il vous arrive de chercher vos mots, évitez le « heu » rapidement tenté de s'éterniser, et qui a tant agacé vos professeurs... C'est le même combat face au recruteur !

Autre expression répandue, mais à éviter : lorsque le recruteur vous remercie (d'avoir fait le déplacement, par exemple), répondez « je vous en prie » plutôt que « de rien ». Profitez-en d'ailleurs pour le remercier de vous avoir reçus et/ou de vous avoir accordé du temps pour cet entretien.

Ces usages vous paraîtront peut-être dépassés, mais seront fort appréciés.

 

Ne pas avoir de question à poser à la fin de l'entretien

Le recruteur appréciera toujours le fait qu'il vous reste une ou des question(s) au sujet de son entreprise ou du poste à pourvoir, en fin d'entretien. Attention, si vous souhaitez aborder la question du salaire, il est préférable que vous trouviez une ou deux autres questions supplémentaires pour l'accompagner.


Vous avez beau chercher, vous ne trouvez pas quoi demander à votre recruteur ? Ne vous forcez pas, mais nous vous recommandons d'utiliser ce type de formulation pour faire mouche à nouveau : « vos explications étaient très/suffisamment claires, vous avez répondu à toutes les questions que je me posais », et le tour est joué :)

 

En pointant du doigt ces 5 attitudes pièges, nous espérons vous permettre de prendre conscience de leur importance et de l'impact qu'elles pourraient avoir sur votre futur recruteur et donc, votre futur emploi. En les mémorisant, en adoptant la meilleure attitude en conséquence, et en l'associant à vos compétences professionnelles acquises, vous augmenterez encore vos chances de décrocher un emploi.

L'équipe de la rédaction

L'équipe de la rédaction sur Compta Online

Emploi : les attitudes à éviter lors de l'entretien

Retour en haut