Logo Compta Online

En-dehors des missions : pas de responsabilité de l'expert-comptable

7 935 lectures
0 commentaire
Catégorie : Actualité des métiers du chiffre
7 935
0
Article écrit par (1365 articles)
Publié le
Modifié le 15/03/2017

Un expert-comptable participe à la cession d'un fonds de commerce en qualité de séquestre, sans rédiger l'acte de cession. Il n'a pas d'obligation de conseil en matière fiscale.

C'est ce que décide la Cour de cassation dans un arrêt du 18 décembre 2014. L'expert-comptable n'était pas le rédacteur de l'acte de cession du fonds de commerce, qui avait été rédigé par le service juridique du client. Il ne participait à la cession que dans le cadre de la négociation du prix de vente.

Aucune mission particulière d'assistance en matière fiscale ne lui avait été confiée et il n'était pas établit que la lettre de mission comprenait les déclarations fiscales personnelles des dirigeants.

En l'absence de notes d'honoraires et sans preuve particulière de l'établissement des déclarations fiscales personnelles des dirigeants par l'expert-comptable, ce dernier n'est pas responsable de l'absence de déclaration de la plus-value de cession sur les déclarations personnelles du dirigeant.

La mission générale d'assistance et de conseil de l'expert-comptable, ne s'étend pas, sauf mention expresse, aux déclarations personnelles des dirigeants.

Sandra Schmidt

Sandra Schmidt
Rédactrice sur Compta Online, média communautaire 100% digital destiné aux professions du Chiffre depuis 2003.
J'interviens sur Compta Online depuis 2007 et j'ai rejoint l'équipe en 2014. Mes articles abordent la comptabilité, la fiscalité, le droit social, les IFRS, mais aussi l'intelligence artificielle, la blockchain...
Suivez moi sur Linkedin et sur Twitter.

En-dehors des missions : pas de responsabilité de l'expert-comptable

Retour en haut