Logo Compta Online

Entrepreneurs : changez d'avis sur l'échec

1 947 lectures
0 commentaire
Catégorie : Le monde des entrepreneurs
1 947
0
Article écrit par (192 articles)
Publié le

Les entrepreneurs doivent changer d'avis sur l'échec

Lors d'événements réunissant des entrepreneurs, ou encore dans une biographie écrite par l'un d'eux, tous sont unanimes : l'échec n'est réellement un échec que s'il ne permet pas d'avancer ; ou encore que les entrepreneurs doivent transformer leurs échecs en expériences pour rebondir... Autant de formulations inspirantes mais qui, lorsque l'échec survient, sonnent un peu creux, le temps de digérer, puis de pouvoir y repenser.

Dans cet article, nous allons réunir et reprendre ces idées bien mieux définies par ceux qui les ont énoncées et expérimentées, afin que vous puissiez les avoir à portée de main quand le besoin s'en fera ressentir.

 

L'échec est inévitable

A plus ou moins grande échelle, vous n'y échapperez pas : l'échec fait partie de la vie d'un entrepreneur. Le risque d'échec est d'ailleurs permanent, à la hauteur des risques que l'entrepreneur est obligé de prendre s'il veut que ses affaires avancent ou que son projet se lance.

Partant de ce constat irrémédiable, et sachant donc que vous croiserez (si ce n'est pas déjà fait) forcément l'échec à un moment donné ou à un autre de votre route, vous saurez mieux l'appréhender.

Un contrat qui n'a finalement pas lieu, un retard de livraison qui vous fait manquer la collaboration de votre carrière, ou pire : votre entreprise qui fait faillite, faute de clients... Tous ces cas de figure et bien d'autres, du plus petit au plus grand, existent et se sont présentés un nombre incalculable de fois, parfois même dans votre entourage, peut-être.

Il faut vous y préparer, puisque vous aurez forcément affaire à l'un d'eux, même le plus infime, un jour.

Vos modèles en matière d'entrepreneuriat peuvent également en témoigner, et nous vous référons simplement aux nombreux biopics et biographies de Steve Jobs, de Mark Zuckerberg & Cie.

En appréhendant l'échec (au sens large) comme quelque chose d'inévitable que vous rencontrerez forcément un jour en tant qu'entrepreneur, vous serez mieux préparé à l'affronter et donc à moins le subir, mais à avoir la force (mentale et physique) nécessaire pour réagir.

 

Mais l'échec est stimulant

C'est ce qui ressort des témoignages de très nombreux entrepreneurs, renommés ou non.

Bien-sûr, l'échec est douloureux, aussi bien pour l'ego que pour le compte bancaire... Si l'être humain était parfait, sans doute que l'échec lui serait inconnu ! Tout entrepreneur normalement constitué fait naturellement tout ce qu'il peut pour éviter l'échec, autant que possible.

Il arrive parfois sans crier gare, et sans que ce soit d'ailleurs notre faute, ce qui est d'autant plus difficile à encaisser.

Une fois le choc dû à l'arrivée de l'échec passé, il est temps pour l'entrepreneur que vous êtes de prendre du recul sur ce qui vient de se produire ; d'en analyser les tenants, les aboutissants et les dommages collatéraux, à tous points de vue.

Essayez de vous poser les questions suivantes :

  • pourquoi est-ce arrivé ?
  • comment aurais-je pu l'éviter ?
  • quelle est ma part de responsabilité, en tant que chef d'entreprise ? Et à titre personnel, quels sont les défauts qui ont pu m'empêcher de voir cet échec venir ?
  • maintenant, comment puis-je réparer les choses/m'en remettre/rebondir ?

En termes plus généraux, il s'agit de vous remettre en question personnellement et professionnellement. En général, dans une aventure entrepreneuriale, l'un ne va pas sans l'autre.

Ce travail introspectif sera peut-être douloureux aussi, puisque ce n'est jamais facile d'admettre ses erreurs, même si ce n'est que pour soi. Toutefois, il vous permettra d'y voir plus clair, et à terme, de savoir quels sont les choix que vous n'auriez pas dû faire et que vous ne referez plus.

C'est en cela qu'au dire des entrepreneurs aguerris, l'échec est stimulant : il vous offre une expérience de plus qui vous permet de savoir la bonne route à emprunter à l'avenir.

 

Oui, l'échec est une épreuve à affronter. Dans sa vie personnelle comme dans sa vie professionnelle, on cherche naturellement à l'éviter.

Pourtant, l'aventure entrepreneuriale étant une aventure humaine avant tout, l'échec en fait donc forcément partie. A vous de faire preuve de sagesse, de maturité et de réactivité en faisant en sorte que le beau temps revienne plus vite après la période pluvieuse... On croit en vous ! :)

L'équipe de la rédaction

L'équipe de la rédaction sur Compta Online

Entrepreneurs : changez d'avis sur l'échec

Retour en haut