Logo Compta Online

Entretien d'embauche : les questions interdites

6 055 lectures
0 commentaire
Catégorie : L'emploi et le recrutement
6 055
0
Article écrit par (290 articles)
Publié le
Modifié le 14/09/2018

Quelles sont les questions interdites lors d'un recrutement ?

Lorsque vous passez un entretien d'embauche, le recruteur a le droit de vous poser des questions pour vous découvrir. Mais certaines questions sont interdites, ceci afin de préserver votre vie privée.

Quelles sont ces questions interdites et comment y répondre ?

Vous êtes à un entretien d'embauche, stressé, le recruteur vous pose des questions pour mieux vous connaître et savoir si vous correspondez au poste proposé. C'est son droit. Vous êtes également en droit de ne pas y répondre. En effet, les questions d'ordre personnel ne sont pas autorisées. Elles ne possèdent aucun lien avec vos aptitudes professionnelles et peuvent être discriminantes. Voici certaines des questions interdites et quelques conseils pour vous aider à y répondre.

 

Les questions interdites sur votre situation personnelle



Êtes-vous célibataire ?

Cette question a pour caractère de parler de votre vie privée, ce qui n'a rien à faire dans un entretien d'embauche. D'autres questions peuvent être posées comme : êtes-vous marié ? Etes-vous divorcé ? Avez-vous des enfants ?

Ces informations sont souvent indiquées dans les CV alors qu'elles ne sont pas en adéquation avec ce qui doit être précisé. Le recruteur n'a pas à connaître ces données.

 

Êtes-vous en bonne santé ?

L'employeur, par le biais de la visite médicale obligatoire, peut demander un certificat médical afin de connaître l'aptitude du salarié à travailler et n'aura pas d'information complémentaire. Mais le recruteur n'a pas à connaître l'état de santé du candidat au moment du recrutement.

 

Quelle est votre orientation sexuelle ?

Cette question est clairement déplacée car elle relève de la vie privée et de l'intimité de la personne. Cette information ne doit pas être demandée car l'orientation sexuelle du candidat ne change en rien ses compétences !

 

Êtes-vous enceinte ou est-ce en projet ?

Le recruteur souhaite savoir si la candidate s'absentera pour un congé maternité dans les mois ou les années qui viennent. Cette question est discriminante pour les femmes car elles seules peuvent tomber enceinte.

 

Les questions interdites sur vos appartenances



Quelle est votre religion ?

Toutes les questions concernant les croyances ou les pratiques religieuses sont interdites lors d'un entretien d'embauche. Une fois de plus, cela ne concerne pas vos compétences.

 

Êtes-vous syndiqué ?

En vous posant cette question, le recruteur souhaite savoir si vous allez être un collaborateur « docile » ou « rebelle ». Dans tous les cas, sa décision de vous embaucher ne doit pas tenir compte de votre liberté syndicale, qui reste une liberté fondamentale.

 

Quelles sont vos opinions politiques ?

Cette question n'a rien à faire dans un recrutement, comme toutes les autres. Le recruteur n'a pas à savoir pour qui vous votez ou ce que vous pensez des politiciens en place au sein du gouvernement.

 

Les questions interdites sur vos origines



De quelle origine êtes-vous ?

Le recruteur n'a aucun droit de vous poser des questions sur vos origines. Cela pourrait entraîner une discrimination selon votre appartenance à une nation, à une race ou à une ethnie.

 

Quel métier exerce vos parents ?

Avec cette question, le recruteur souhaite vous classer dans une catégorie sociale. Ce qui n'amène strictement rien pour savoir si vous êtes fait pour le poste.

 

Répondre aux questions interdites



Dire la vérité

Ces questions interdites, comme le nom l'indique ne doivent pas être posées, mais vous avez le droit d'y répondre si vous le souhaitez. Rien ne vous empêche de dire la vérité et tout simplement répondre par la négation concernant des problèmes de santé, par exemple.

 

Ne pas répondre

Vous avez également le droit de ne pas répondre aux questions interdites. Surtout si vos réponses peuvent mener à une discrimination et vous empêcher d'être choisi pour le poste. Vous pouvez justifier votre choix de ne pas répondre en indiquant que vous ne comprenez pas le lien entre sa question et vos compétences pour le poste.

 

Rester vague

Dernière solution, vous pouvez rester vague. Par exemple, si le recruteur vous demande si vous avez pour projet d'avoir des enfants, vous pouvez répondre que ce n'est pas prévu prochainement. Cette méthode est intermédiaire aux deux autres !

Adeline Rocci

Adeline Rocci
Rédactrice sur Compta Online, média communautaire 100% digital destiné aux professions du Chiffre depuis 2003.
Je suis passionnée par les ressources humaines et la vie en entreprise, thématiques de prédilection que je traite sur mes articles.
Suivez moi sur Linkedin.

Entretien d'embauche : les questions interdites

Retour en haut