Logo Compta Online
AMPLI MUTUELLE

Est-ce possible de ne pas créer de société ?

2
486
0
2 réponses
486 lectures
0 vote

Fred417
ProfilFred417
Paramètre non renseigné
  • 33 - Gironde
Envoyer un message privé    Ajouter à mes contacts
  • 0 vote
popupBulle tail
Profil
Paramètre non renseigné


Ecrit le: 15/02/2018 22:46
0
VOTER
Votez MoinsVotez Plus

Bonjour à toutes et tous,

J'espère que mon message est situé dans la bonne catégorie. J'ai choisi un peu "par défaut" le forum des particuliers, parce-que la finalité est précisément de savoir si je peux être et rester particulier...

Voici ma situation : j'étais salarié jusqu'en 2015, et puis j'ai démissionné pour me lancer dans mon activité sur Internet (webmarketing). J'ai créé une auto-entreprise en mars 2016.

Mais cela n'a jamais vraiment marché.

Et donc, à partir de 2017, j'ai commencé à m'intéresser à la Bourse, au trading.... ainsi qu'aux crypto-monnaies (Bitcoin et consorts). La grande part de mes revenus sur 2017 proviennent de cette nouvelle activité qui me plaît davantage, je me suis en quelque sorte "reconverti" de façon autodidacte.

Récemment, j'ai fait quelques recherches, et me suis renseigné auprès du Fisc. Ils m'ont confirmé que l'auto-entreprise n'était pas adaptée au trading.

Mais ils n'ont pas su me dire quelle forme juridique serait la plus adaptée à ma situation. On m'a dit qu'a priori, ça serait l'EIRL... étant donné que je ne gagne pas encore des sommes importantes (17000 sur l'année 2017 au final).

Je vous avoue que je suis un peu étourdi par la masse d'infos à assimiler sur la loi française (en matière de fiscalité, d'entreprises)... donc je souhaite vraiment faire au plus simple, et par la même occasion le moins cher, tout en restant dans la légalité évidemment.

Pour faire court, j'aimerais savoir si ça serait possible de "tout simplement" clôturer mon auto-entreprise, mais sans rien créer derrière, pour l'instant du moins (admettons que j'ai un bénéfice net de 100.000 par an, suis-je obligé de monter une entreprise ?)

Je déclarerai mes revenus de trading comme si j'étais un simple particulier, même si je les mettrai dans la catégorie BIC (puisque c'est une activité récurrente).

Je renonce aussi aux avantages que peut m'apporter la création d'une société, telle qu'une mutuelle, une retraite, etc... si cela peut m'éviter de payer les cotisations sociales à 17,2%. De toute façon, j'ai déjà des droits à l'assurance maladie grâce à mon ancienne activité de salarié... et puis j'ai 31 ans, je ne vais jamais chez le médecin ou presque.

Peut-être que je suis totalement à côté de la plaque, et que je devrai quand même payer ces 17,2 % quoiqu'il arrive ? (si oui, merci de me le signaler, je ne comprends pas précisément ce qui "déclenche" ces 17,2).

En gros, mon scénario idéal, c'est : être déchargé de toute entreprise, et simplement payer le minimum, c'est-à-dire les impôts sur mes revenus.

Si cela n'est pas possible, alors j'aimerais que vous me proposiez la solution la plus "proche".

Il est possible que mes questions vous paraissent totalement saugrenues, et dans ce cas, je m'en excuse... (mon métier, c'est trader. :) )

En tout cas, je vous remercie du temps que vous m'accorderez.

Cordialement

Frédéric

Jean0808
ProfilJean0808
Entrepreneur
  • 08 - Ardennes
Envoyer un message privé    Ajouter à mes contacts
  • 19 votes
popupBulle tail
Profil
Entrepreneur


Re: Est-ce possible de ne pas créer de société ?
Ecrit le: 16/02/2018 19:07
0
VOTER
Votez MoinsVotez Plus
Bonjour,

Je ne suis pas spécialiste en la matière mais en principe l'affiliation à un regime social est obligatoire pour toute activité professionnelle (ce qui est le cas de votre activité), que ce soit celui des salariés ou non salariés.

Cordialement


--------------------
Jean0808
Sniocsed
ProfilSniocsed
Profession libérale
  • 31 - Haute-Garonne
Envoyer un message privé    Ajouter à mes contacts
  • 3 votes
popupBulle tail
Profil
Profession libérale


Re: Est-ce possible de ne pas créer de société ?
Ecrit le: 12/03/2018 19:46
0
VOTER
Votez MoinsVotez Plus

Bonsoir,

Certes, mais l'imposition sur les crypto monnaies, c'est spécial !

"C'est également au tour de l'administration fiscale de se pencher sur le traitement fiscal réservé aux opérations afférentes au bitcoin. Les dernières instructions fiscales à ce sujet soumettent à imposition les revenus issus des transactions de bitcoin, en fonction de la régularité de celles-ci.

Ainsi, si les gains issus de l'achat-revente de bitcoins sont occasionnels, alors ils relèveront de la catégorie des bénéfices non-commerciaux (BNC). En revanche, si ces gains sont issus d'une activité habituelle, ils relèveront de la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux (BIC).

En ce qui concerne le sort de la TVA, est exonérée toute opération de change de bitcoins contre des devises traditionnelles, selon une décision de la Cour de Justice de l'Union Européenne (CJUE, 22/10/2015, Aff. 264/14), et ce même si la Cour a admis que les opérations réalisées dans le cadre de l'activité d'échange d'une monnaie virtuelle en une devise légale sont des prestations de services effectuées à titre onéreux, qui entrent donc dans le champ de la TVA. Il faut donc bien vérifier que les opérations réalisées entrent dans le champ de la TVA, puis de voir si elles n'entrent pas dans le cadre des exonérations prévues par la directive européenne n°2006/112/CE."

Retour en haut




2
486
0





Retour en haut
Revue Fiduciaire
Retour en haut
Avertissement : Ce site permet aux internautes de dialoguer librement sur le thème de la comptabilité.
Les réponses des Internautes et des membres du forum n'engagent en aucun cas la responsabilité de Compta Online.
Tout élément se trouvant sur ce site est la propriété exclusive de Compta Online, sous réserve de droits appartenant à des tiers.
Toute copie, toute reprise ou tout usage des photographies, illustrations et graphismes, ainsi que toute reprise de la mise en page figurant sur ce site, ainsi que toute copie ou reprise en tout ou partie des textes cités sur ce site sont strictement interdits, sous réserve de l'autorisation express écrite de l'ayant droit.

Toute reprise ou tout usage, à quelque titre que ce soit, des marques textuelles, graphiques ou combinées (comme notamment les logos) sont également interdits, sous réserve de l'autorisation express écrite de l'ayant droit.

© 2003-2019 Compta Online
S'informer, partager, évoluer