BanStat
Logo Compta Online

Et si l'expert-comptable était le coach du chef d'entreprise ?

1 765 lectures
0 commentaire
Catégorie : Actualité des métiers du chiffre
1 765
0
Article écrit par (6 articles)
Modifié le

Serge Heripel « L'humain est la première clef du succès de l'expert-comptable »

Bien entendu, on peut sauter sur sa chaise comme un cabri en disant « Nouvelles misions, nouvelles missions », mais cela n'aboutit à rien et cela ne signifie rien.
A la manière de : oui, ça marche aussi...

Et si finalement cette révolution technologique qui touche si brutalement notre profession était l'occasion de remplir PLEINEMENT notre rôle ? Je ne parle même pas de « remettre de l'humain » dans nos relations avec nos clients, l'humain est la première clef du succès de l'expert-comptable.

Pour éclairer mon propos, permettez moi de revenir sur deux des merveilleux moments que notre métier d'expert-comptable nous offre.

 

L'expert-comptable, tel un chef d'entreprise, tel un sportif de haut niveau

Il y a un certain nombre d'années (le budget de l'événement était en francs !) j'avais eu l'idée de comparer le chef d'entreprise et le sportif de haut niveau. Au culot, je contacte Patrick Chêne (pour les plus jeunes : présentateur de Stade 2) qui, étonné d'une telle « idée venant d'un expert-comptable » (sic), accepte d'animer notre conférence. Il ira même plus loin en m'annonçant une semaine avant, qu'il viendra avec un montage vidéo de 2m30 montrant la victoire de Fabien Canu au Championnat du monde de judo de 1987. Et de plus, il viendra accompagné de Fabien ! Nous avons ainsi pu voir autour du tatami tout l'entourage du champion qui l'encourageait : l'entraîneur, le médecin, le kiné, le préparateur sportif etc. Tout comme le chef d'entreprise a pour réussir : son expert-comptable, ses avocats (nombreuses spécialités !!!), son notaire, son assureur, son conseil en gestion de patrimoine...

Un peu plus tard, la date est facile à retrouver (septembre 1998 !), un contact m'informe qu'il vient me présenter un futur client.

C'est ainsi que je fis la connaissance d'un autre champion du monde : Aimé Jacquet, un homme dont la compétence et la valeur n'ont d'égales que l'extrême gentillesse, l'humilité, la disponibilité... Pas footeux, je m'étais, comme beaucoup dans les derniers mois, passionné pour cette équipe de France en imaginant tout ce qu'il a fallu de travail pour arriver à un tel résultat. Les nombreux entretiens que j'eus par la suite avec le sélectionneur (après avoir réglé les questions comptables et fiscales !) vinrent effectivement compléter, voire corriger, la comparaison précédente. Si la victoire a été acquise grâce aux qualités des joueurs et surtout, aux yeux des supporters, de Zidane, elle n'aurait pas été possible sans l'imposant travail de préparation réalisé par Aimé Jacquet (point essentiel pour la suite de cette réflexion : ses joueurs l'appelaient COACH). Sans rentrer dans le détail, il a su fédérer de nombreux professionnels pour que l'« ENTREPRISE » réussisse. Il a tout organisé dès que la « MISSION » lui fut confiée. Il a choisi toutes les compétences complémentaires aux siennes (« INTERPROFESSIONNALITE » ?). Tous les joueurs ont d'abord eu droit à un examen de santé complet : médecin du sport, cardiologue, dentiste... Ils seront ensuite continuellement suivis par ces médecins, les kinés, les ostéopathes et c'est bien évidemment un diététicien qui, à coté du cuisinier de l'équipe, surveillera leur alimentation. Ajoutons l'intendant, les entraîneurs, le préparateur physique, le responsable administratif, le responsable des relations presse, le technicien vidéo, le magasinier, le responsable de sécurité...

Bref, toutes les compétences que le COACH n'avait pas, il a su les trouver mais il a à chaque instant « gardé  la main » pour faire réussir l'« ENTREPRISE ». A chaque question, chaque problème posé le COACH devait être capable d'apporter une réponse ! le COACH maîtrisait tout * !

Comparaison osée

Pour l'expert-comptable, la situation est la même. Il a la MISSION de faire réussir l'ENTREPRISE, certes ce n'est pas écrit dans la lettre de mission mais moralement c'est son objectif ! Contrairement à ce que l'on pourrait penser l'expert-comptable n'est pas là QUE pour répondre aux problèmes comptables, fiscaux, sociaux, juridiques de l'entreprise. Pour autant qu'un climat de confiance s'instaure la liste des questions est infinie.

Passons sur le c½ur du métier, le choix du statut social et juridique, la comptabilité, les déclarations fiscales et sociales : c'est un minimum !

 

Dans de nombreux domaines l'expert-comptable à un rôle indispensable auprès de ses clients

Un détour par ce florilège de souvenirs personnels que nombre de confrères partageront :

  • Quelle est la meilleure date pour se marier, pour la naissance d'un enfant ?
  • Ma fille se marie, quel contrat de mariage me conseillez vous ?
  • Quelles études me conseillez-vous pour mes enfants ?
  • Pouvez vous m'aider à leur trouver un stage, un emploi ?
  • Que faut-il voter aux élections européennes ? Je répondrais avec une réunion d'information sur le traité de Maastricht.
  • Que fait donc notre député ? La réponse fut apportée lors d'un échange avec notre député-maire « député mode d'emploi ».
  • Mon employé me vole de la marchandise mais j'ai peur, pouvez vous m'aider à régler le problème ?
  • J'envisage de m'expatrier fiscalement en Belgique, mon épouse n'est pas « partante », pouvez vous m'aider à la convaincre ?
  • Restaurateur, puis-je déduire un taille haie ? Photographe, puis-je déduire chaussures à hauts talons et produits de maquillage ?

Et bien d'autres encore ...

Au delà du coté anecdotique de ces demandes, l'expert-comptable à dans de nombreux domaines, un rôle indispensable auprès de ses clients. Quelques exemples :

  • Achat de fonds de commerce : il connaît sa ville, sa région, il ne peut être totalement étranger à la décision, l'emplacement est-il bon ? Stationnement ? Vétusté du matériel ? Valorisation, montage du dossier de crédit et accompagnement dans la recherche du financement (rencontre avec les brasseurs, les meuniers... Ah ! la visite du moulin !). Pour les aspects juridiques, examen du bail, de l'acte de vente : l'occasion de travailler avec un avocat spécialiste des baux commerciaux « en gardant la main ». Idem pour les reprises d'entreprises.
  • Gestion des contrats de travail, des contentieux : l'occasion de travailler avec un avocat spécialiste du droit du travail « en gardant la main ».
  • Contentieux fiscaux, optimisation, crédits d'impôts : l'occasion de travailler avec un avocat fiscaliste « en gardant la main ».
  • Protection sociale et préparation de la retraite du chef d'entreprise et de son conjoint (Bruno Chrétien -Factorielles- fut le premier à former l'expert-comptable dans ce domaine). Il peut ainsi dégrossir le dossier et là encore trouver l'occasion de travailler avec un assureur  « en gardant la main ».
  • Anticipation de la succession : il préparera le dossier, l'avancera aussi loin que ses compétences le lui permettront et ensuite ce sera l'occasion de travailler avec un notaire « en gardant la main ».
  • Il pourra également participer à la constitution et à la gestion du patrimoine immobilier de son client. L'occasion de travailler avec un agent immobilier pour trouver et gérer ses investissements « en gardant la main ».
  • De même pour les placements financiers. L'expert-comptable peut aller très loin dans l'accompagnement mais là encore c'est une occasion de travailler avec un conseil en gestion de patrimoine pour trouver et gérer ses placements « en gardant la main ». Certains de nos confrères ont acquis par des formations lourdes cette compétence mais pour les autres je vous conseille de consulter les obligations attachées au statut de CGPI.
  • Enfin, l'expert-comptable est incontournable pour la transformation numérique de l'entreprise. Une présence indispensable pour l'aspect gestion, comptabilité, facturation etc, et donc l'occasion de travailler avec les éditeurs de logiciels « en gardant la main ». Il interviendra également dans les choix des caisses enregistreuses, des balances communicantes, etc. Mais à coté de ces aspects traditionnels il fera prendre conscience à son client de la nécessité d'être présent  sur internet, sur les réseaux sociaux et là encore l'occasion de travailler avec... etc, etc.

 

L'expert-comptable est-il le coach de son client ?

La formation de l'expert-comptable, la plus complète de toutes les formations des professionnels libéraux auprès des entreprises, fait que rien de ce qui est ci-dessus ne lui est étranger. De surcroît n'est-il pas lui-même un chef d'entreprise ? Selon l'expérience, ses formations complémentaires (et bien sûr la taille du cabinet) il pourra aller plus ou moins loin dans ses missions (et donc dans la facturation). Mais dans tous les cas « il gardera la main », la recommandation de tel ou tel « spécialiste » ne vient-elle pas, le plus souvent, de l'expert-comptable ? Le client ne demande pas à son expert-comptable de TOUT savoir, non, simplement de lui trouver LA solution.

N'est-ce pas là la preuve que, comme Aimé Jacquet, l'expert-comptable est le COACH de son client ?

Cette formule fera certainement sourire ! Allez sur GOOGLE ou QWANT, tapez « coach d'entreprise », regardez, réfléchissez !

Dernière anecdote : lors de l'animation de stages à la création d'entreprise à la Chambre de Métiers  (Présentation du rôle de l'expert-comptable) je concluais en questionnant :

« Un soir d'hiver, triste et gris, votre dernier devis a été refusé, votre banquier vous annonce un impayé... Et vous vous êtes disputé avec votre conjoint... Qui appellerez vous ? »

Serge Heripel
Serge Heripel sur Twitter Serge Heripel sur LinkedIn

Serge Heripel est expert-comptable retraité et vice-président de l'organisme mixte de gestion agréé France Gestion.

Et si l'expert-comptable était le coach du chef d'entreprise ?

Retour en haut