Logo Compta Online
BanStat

L'été au bureau s'installe : les collaborateurs et leurs odeurs aussi

2 812 lectures
0 commentaire
Catégorie : Ressources humaines
2 812
0
Article écrit par (192 articles)
Modifié le

Les mauvaises odeurs au travail, pas facile à gérer

L'été et les grosses chaleurs arrivent dans les bureaux et les odeurs qui les accompagnent. Avec les open space, il est encore plus difficile de ne pas vivre en communauté sur le lieu de travail et de tout partager ! La cohabitation peut s'avérer compliquée et cela engendre de nombreux débats. Afin d'éviter que des mauvaises odeurs corporelles ne viennent gâcher l'ambiance de bureau, il est important de trouver une solution et d'en parler. Licenciement possible ? En parler avec la personne ?

Réglementation

Un salarié peut se faire licencier si les mauvaises odeurs sont liées à un manque d'hygiène. Certains contrats de travail peuvent même exiger une rigueur au niveau de l'hygiène et de la tenue dans l'exécution de leur travail. Cela peut être le cas dans les métiers de la restauration, hospitalier ou en contact avec la clientèle.

Toutefois, l'employeur peut décider un licenciement seulement s'il peut prouver que les odeurs viennent d'un manque d'hygiène. Les odeurs peuvent provenir du tabac, de l'haleine, de la transpiration, du parfum. Mais ceci à fortes doses cela peut devenir dérangeant.

Dans un premier temps, l'employeur doit convoquer le salarié pour tenter de trouver une solution. S'il n'y parvient pas, et en cas de manque d'amélioration du salarié, il peut avoir recours au licenciement en apportant les preuves du motif.

Par contre, un salarié ne peut pas être licencié s'il rencontre un problème de santé qui engendre des mauvaises odeurs. Le licenciement serait reconnu comme discriminatoire et le salarié peut demander à son médecin de famille ou à un médecin du travail d'établir le lien avec un problème de santé.

 

Comment faire pour en parler ?

Que vous soyez manager et que vous souhaitiez vous adresser à votre salarié, ou que vous souhaitiez en discuter avec votre collègue, ce n'est jamais évident d'évoquer ce genre de sujet.

Il est important de bien s'y préparer et d'en parler avec la personne concernée pour ne pas que le problème devienne récurrent et pose des soucis supplémentaires.

Pour cela, il faut choisir le bon moment et avoir une discussion en privé. Exprimez votre sentiment sur le sujet et expliquez en quoi c'est un problème. Vous pouvez employer un ton sympathique et il est important d'aborder le sujet de votre point de vue à vous. Vous devez prendre vos responsabilités face à la situation et parlez en votre nom, pas au nom d'un groupe de personnes.

Pour aborder un sujet délicat comme les odeurs corporelles, mieux vaut ne pas tourner autour du pot. Il faut parler franchement sans être embarrassé. Il ne faut pas non plus montrer d'agressivité. N'hésitez pas à préciser que vous souhaitez aborder un sujet délicat. Les phrases les plus simples seront les plus efficaces.

Puis, vous ne devez pas attaquer la personne, mais plutôt les odeurs incommodantes. Dans beaucoup de cas, le problème peut être réglé avec une meilleure hygiène ou une hygiène plus adaptée. Vous pouvez imaginer la situation dans le sens inverse et réagir de la même manière que vous aimeriez être traité si vous étiez dans la situation de la personne incriminée par de mauvaises odeurs corporelles.

 

Les solutions à apporter

L'entretien doit amener le salarié à trouver ses propres solutions. Il est essentiel de ne pas tirer de conclusions hâtives ni de donner de conseils. Si les mauvaises odeurs corporelles sont liées à une pathologie médicale, la personne concernée vous le dira. Si ce n'est pas le cas, elle prendra conscience qu'elle doit être plus vigilante.

Si le problème est médical, vous pouvez proposer les coordonnées d'un médecin ou le cas échéant du médecin de travail afin d'aider le salarié à trouver une solution à ses problèmes.

Car il faut bien imaginer qu'après cet entretien, d'une manière générale, le collaborateur va prendre conscience qu'il doit effectuer un changement dans ses habitudes.

L'objectif est de ne pas blesser la personne ou aboutir à une impasse.


Adeline Rocci

Adeline Rocci
Rédactrice sur Compta Online, passionnée par les ressources humaines et la vie en entreprise



L'été au bureau s'installe : les collaborateurs et leurs odeurs aussi

Retour en haut