BanStatBanStat
Logo Compta Online

Evolution de la profession d'expert-comptable

9 347 lectures
0 commentaire
Catégorie : Actualité des métiers du chiffre
9 347
0
Article écrit par (1417 articles)
Publié le

Evolution de la profession d'expert-comptable

C'est dans le cadre d'une réunion des partenaires du Conseil supérieur le 02 juin 2015 pour la préparation du 70ème congrès, que Philippe Arraou, président du Conseil Supérieur de l'Ordre des Experts-Comptables (CSOEC) a parlé de l'avenir de la profession par le biais de la Loi Macron et des axes de sa mandature.

Si la loi Macron a de fortes chances d'être votée définitivement lors d'une prochaine lecture de l'assemblée nationale, les projets du CSOEC ne s'arrêtent pas là. L'objectif principal est d'accompagner les cabinets dans les évolutions à venir.

 

La loi Macron et les travaux du CSOEC

Certains articles de la loi Macron concernent les experts comptables et ne sont pas encore définitivement votés. Ils ont fait l'objet de nombreux amendements, devant l'assemblée nationale et devant le Sénat.

Et la commission mixte paritaire (qui devait permettre de trouver un texte commun aux deux chambres) vient tout juste d'échouer.

Le texte fera donc l'objet d'une nouvelle lecture par l'assemblée nationale avant son vote définitif.

Si beaucoup de choses peuvent encore changer, le CSOEC est positif et optimiste sur quatre points.

Le périmètre d'activité

La notion de missions accessoires ne devrait plus dépendre d'une mission principale comptable.

La mission principale deviendrait une mission qui rentre dans les domaines de compétences reconnus des experts-comptables.

Cela va permettre aux experts-comptables d'intervenir sans mission comptable.

L'interprofessionnalité

L'interprofessionnalité doit permettre de proposer un service global avec les avocats, notaires, huissiers. Le partage de capital avec ces professions devrait également devenir possible. C'est un pas de plus vers le full service.

Les honoraires de succès

La loi Macron devrait autoriser les honoraires de succès pour les experts-comptables, mais uniquement dans des missions autres que les missions fiscales et sociales.

Ce sont des honoraires complémentaires.

L'expert-comptable sera a égalité avec les autres consultants qui peuvent intervenir dans le cadre de certaines missions.

L'ouverture du tableau de l'ordre aux diplômés d'expertise comptable en entreprise.

L'ouverture du tableau de l'ordre aux experts-comptables en entreprises pourrait également permettre aux 50% de diplômés qui quittent les cabinets après l'obtention de leur diplôme, de s'inscrire volontairement à l'ordre.

Cela doit permettre à la profession d'être plus proche de l'entreprise, de faire entrer de nouvelles compétences et de leur proposer des services tels que des formations, l'accès au congrès etc.

 

L'accompagnement des cabinets dans leur évolution

Au-delà de la loi Macron, l'objectif du nouveau président du CSOEC est l'accompagnement des cabinets dans quatre axes principaux :

  • le numérique ;
  • la communication ;
  • le secteur public ;
  • l'Europe et l'International.

Pour Philippe Arraou, les cabinets doivent prendre ce virage du numérique et il doit y avoir une utilité aux travaux du CSOEC. L'accompagnement devient concret, pratique avec ses fiches missions.

Les cabinets doivent intégrer les principes de communication pour aller chercher les autres. Ils doivent aussi se tourner vers le secteur public afin de permettre aux collectivités, de bénéficier de leur expérience dans le secteur privé, pour une meilleure gestion.

L'ordre des experts-comptables accompagnera les cabinets par le biais de son offre de formation.

En Europe et à l'international, il s'agira essentiellement d'exporter le modèle français pour sécuriser le périmètre en France.

Sandra Schmidt

Sandra Schmidt
Rédactrice sur Compta Online, média communautaire 100% digital destiné aux professions du Chiffre depuis 2003.
J'interviens sur Compta Online depuis 2007 et j'ai rejoint l'équipe en 2014. Mes articles abordent la comptabilité, la fiscalité, le droit social, les IFRS, mais aussi l'intelligence artificielle, la blockchain...
Suivez moi sur Linkedin et sur Twitter.

Evolution de la profession d'expert-comptable

Retour en haut