BanStat
Logo Compta Online

Attractivité, attractivité,... est-ce que j'ai une...

2 189 lectures
0 commentaire
Catégorie : Actualité des métiers du chiffre
2 189
0
Article écrit par (29 articles)
Modifié le
Serge Heripel

Les posts, tweets et autres messages sur les réseaux sociaux amènent à constater que deux sujets concernant notre profession reviennent de plus en plus souvent. Il s'agit de notre interrogation d'une part quant à notre attractivité et d'autre part face au découragement qui saisit les étudiants en comptabilité qui se fixent le DEC en ligne de mire.

J'ai longtemps hésité à me mettre au clavier pour vous partager mes réflexions et expérience mais franchement j'ai la furieuse envie de dézinguer cette image négative que l'on nous colle ! Marre d'être catalogué compta/cerfa !

En lisant la suite vous penserez peut-être « y s'la pète le mec » et ma grand-mère m'aurait certainement dit « tu te pousses du col mon garçon ». Mais l'on m'a encouragé à ne pas faire le choix de l'anonymat... aussi je souhaite que des cons½urs et confrères partagent eux aussi leurs meilleurs moments de leur vie d'EC, c'est pour la bonne cause...

Avant toute chose l'expertise comptable est un formidable métier de relations humaines.

Dans la meilleure publicité institutionnelle (elle date de 1992), Pierre Arditi transmettait ce message : « l'expert-comptable est industriel avec l'industriel, commerçant avec le commerçant, artisan avec l'artisan ». Et c'est exactement ainsi que j'ai vécu ma vie d'EC car avant toute autre chose l'expertise comptable est un formidable métier de relations humaines bien avant les aspects techniques. L'expert-comptable doit aimer (peut-être choisirez-vous un autre mot) ses clients et ses collaborateurs. D'aide comptable à expert-comptable ce n'est pas la comptabilisation des factures qui était pour moi le plus important mais ce qu'elles me permettaient d'imaginer. Ainsi aide comptable dans une société pétrolière, avec les factures je vivais les campagnes publicitaires, je voyageais à bord des pétroliers sur les mers du monde, je reconstruisais le réseau de stations service, j'entretenais le matériel de transport et les dépôts... Puis ce fut la vie de grandes marques et de brevets, leur création, leur protection, leur défense avec les procès que je comptabilisais dans un cabinet de propriété intellectuelle.

 

Les cent vies d'un expert-comptable

Avec l'expertise comptable, ce fut encore mieux, j'ai vécu grâce à mes clients au moins cent vies ! Ainsi pêle-mêle, ces quelques souvenirs de mon accompagnement permanent de mes clients (j'ai plus accompagné que « fait » de bilans !) avec au préalable ce conseil : d'abord s'intéresser - vraiment- au métier de vos clients. Il faut aller voir le fournil du boulanger et aussi de visiter le « moulin » qui lui fournit sa farine, assister à la découpe d'un demi b½uf et se familiariser avec les termes professionnels, recueillir les secrets des recettes des restaurateurs, dans un atelier de haute couture découvrir la fabrication d'un modèle, se passionner devant la préparation, la réalisation et le montage d'une émission de reportage. C'est aussi :

  • écouter et questionner chaque année ce garagiste de retour du Dakar où il assurait l'assistance d'un team moto tout en concourant dans la catégorie camion ;
  • la rencontre avec une photographe de renom pour le moins sulfureuse. Quelques années plus tard, je la retrouve... sur le grand écran incarnée par l'une de nos plus grandes actrices ;
  • ces échanges avec ce chirurgien, un des responsables d'une ONG de médecins qui le premier a mis au point la technique permettant de « réparer » les femmes africaines victimes d'excision ; 
  • les discussions avec ces deux historiens, l'un britannique qui écrivait un ouvrage sur la vie de Clémenceau et le second spécialiste reconnu de la seconde guerre mondiale... des occasions de cours de rattrapage en histoire !
  • ces multiples rendez-vous avec ce négociant en pierres précieuses qui me racontait ses voyages, le devenir des pierres qu'il choisissait (par exemple pour la réalisation de cet énorme bouquet d'hortensias entièrement réalisé en pierres précieuses) avec en prime la visite d' un atelier de joailler ;
  • ce grand chef étoilé, meilleur ouvrier de France que j'ai suivi dans trois de ses aventures de restaurateur ;
  • ce traiteur issu d'une famille de charcutiers qui tout en modernisant l'entreprise familiale a formé, entre autres, un meilleur apprenti de France ;
  • cette famille de marchand de bestiaux qui m'a permis de découvrir une activité et un monde que peu de citadins connaissent ;
  • avez-vous assisté à une opération chez un vétérinaire ? En retard dans ses rendez-vous, c'est ce que l'un d'entre eux me proposera (la recherche d'un testicule d'un jeune setter non descendu naturellement !) ;
  • la découverte de ces engins sur des chantiers de démolition ou du matériel pour les transports exceptionnels (après vous ne regardez pas le bilan de vos clients de la même manière).

La liste pourrait s'allonger aussi vais-je terminer sur la plus belle rencontre que m'a offerte mon métier : celle avec le maître d'½uvre de la victoire de la coupe du monde de football 1998. Un homme exceptionnel que toute notre équipe de collaborateurs a pu apprécier. Un plaisir que nous avons souhaité partager à plusieurs reprises avec nos clients et partenaires mais aussi avec les jeunes apprentis d'un CFA d'une CMA (il était d'une telle gentillesse et d'une infinie disponibilité !).

Mais ce bonheur ne vient pas que des clients, l'expert-comptable de par sa formation pluridisciplinaire peut remplir de nombreuses fonctions et créer de multiples événements qui l'amènent à des rencontres que du fond de mon quartier de la Goutte d'Or à Paris, enfant, je n'aurais jamais imaginé. Là encore, dans le désordre et comme un inventaire à la Prévert, j'ai eu droit, avec nos clients, à des cours de philo avec un ministre (ah! La parabole des talents !), des leçons d'économie avec deux économistes (l'un est aujourd'hui très présent dans les médias, le second est hélas une des victimes du drame de Charlie Hebdo), je pourrais vous parler aussi d'un présentateur d'émission sportive, d'un champion du monde de judo, d'un président de fédérations de médecins, d'un spécialiste de l'IA et du futur, et bien d'autres encore...

Quand aux lieux de ces rencontres, je m'amuse à dire que « j'ai fait » : le Paradis Latin, le Moulin Rouge, le Lido, Mogador, l'Opéra Comique, le théâtre de la Porte St Martin... Mais ce n'est rien à côté de cette jeune experte-comptable qui avec deux confrères est intervenue sur la scène du Palais des Congrès de Paris devant plus de 4 000 personnes et depuis plusieurs mois intervient dans une émission grand public sur BFM TV sur le thème de la transformation numérique des petites entreprises...

Alors, vous pensez toujours que expert-comptable ce n'est que compta et cerfa ?

 

Une vie professionnelle comme un jeu 

Mais attendez, ce n'est pas terminé, j'ai un scoop ! Expert-comptable, c'est également jouer à des jeux de société en permanence ! D'accord je pousse un peu loin le bouchon, mais là encore il suffit d'un peu d'imagination...

Avec l'administration fiscale, c'est un peu le jeu du chat et de la souris, les cow-boys et les indiens (mais attention : pas les gendarmes et les voleurs !). L'administration à ses objectifs (!), l'expert-comptable vise des vérifications avec absence de redressements, un sans faute. Alors c'est argument contre argument. Une joute...

Certains font des sudoku, l'expert-comptable jubile avec des rapprochements bancaires ou de TVA justes du premier coup (les collaborateurs surtout !) Avec les banquiers et les créateurs d'entreprise : l'expert-comptable « gagne » (en crédibilité notamment) quand ses prévisions sont confirmés par les réalisations.

La négociation n'est-elle pas elle aussi un jeu ? Alors quand le client que l'EC accompagne réussit son pari (!) il gagne aussi... (avec une fois cette conclusion : « je préfère vous avoir à mes côtés qu'en face ! »).

Alors, vous pensez toujours que expert-comptable ce n'est que compta et cerfa ?

N'oubliez pas également que l'expert-comptable est, comme tous les chefs d'entreprise, un commercial et un communicant : sa satisfaction est aussi dans le développement de son cabinet. Il doit donc « gagner » des clients, savoir les convaincre de le choisir, être capable de les séduire... il fait lui aussi du marketing !

Enfin, l'expert-comptable vit au rythme des évolutions technologiques. Il doit s'adapter continuellement et rapidement aux nouveaux outils. S'il est passé de la comptabilité manuelle, au décalque, à la mécanographie, au PC, aux solutions Saas, aux multiples applications pour des services spécifiques il est déjà aujourd'hui entré dans le monde des data, des cryptomonnaies et autres cryptoactifs, du web3 et du metaverse...

Alors, vous pensez toujours que expert-comptable ce n'est que compta et cerfa ?

J'allais oublier, l'expert-comptable est aussi un formateur tant pour ses collaborateurs que pour ses clients. Sa plus grande fierté : former à son tour des expertes et experts comptables.

Chères étudiantes, chers étudiants qui avez pour objectif le DEC, ne lâchez pas, ne doutez pas... Expert-comptable c'est un métier formidable !

Serge Heripel
Serge Heripel sur Twitter Serge Heripel sur LinkedIn

Serge Heripel est expert-comptable retraité et vice-président de l'organisme mixte de gestion agréé France Gestion.


Attractivité, attractivité,... est-ce que j'ai une...


© 2022 Compta Online
Retour en haut