BanStat

Experts-comptables : difficultés, management et retour du confinement

1 744 lectures
0 commentaire
Catégorie : Actualité des métiers du chiffre
1 744
0
Article écrit par (359 articles)
Modifié le
Comment les cabinets ont vécu le confinement et préparent le retour ?

Certains cabinets d'expertise comptable ont vécu le confinement et la crise sanitaire de manière plus délicate que d'autres. Entre le télétravail, les clients, la maladie, le chômage partiel, les FAQ et les décrets à tout va, ces dernières semaines n'ont pas été de tout repos pour les experts-comptables.

Retour sur le webinaire très intéressant de l'IFEC sur le confinement et les pratiques managériales en cabinet mené par Christine Costard, associée et directeur général chez BDO France, et Florent Burtin, managing partner chez AFIGEC.

 

Les difficultés rencontrées en lien avec les outils et la digitalisation en place

Pour certains cabinets, le confinement et le télétravail précipité ne s'est pas trop déroulé dans la douleur. Ceci grâce à une digitalisation déjà en place depuis de nombreux mois.

Marie-Christine Lampert, expert-comptable du cabinet L3 Conseils, explique que l'organisation sur le cloud est existante donc le cabinet a été opérationnel très rapidement, même si du matériel a dû être commandé pour les collaborateurs en télétravail.

Fanny Lalanne, DRH de Fidu, précise que, malgré une cyberattaque il y a un an ce qui a précipité leur digitalisation, le cabinet a notamment connu les difficultés lors des échanges avec les clients qui continuent de transmettre des documents. L'accompagnement des collaborateurs juniors a également été compliqué, tout comme les seniors pas très à l'aise avec les outils digitaux.

 

Comment s'est passé le management pendant cette période inédite ?

Selon les cabinets, l'activité n'a pas baissé, bien au contraire. De nombreuses méthodes de management ont dû être adaptées à cette situation. Les managers et les outils utilisés devaient être au rendez-vous pour conserver un lien avec les collaborateurs.

Clémence Langlois, DRH de Fifty Bees, indique que dans son cabinet le chômage partiel n'a pas beaucoup été utilisé sauf pour les fonctions transversales support tel que l'accueil ou les gestionnaires de projets, par exemple. La productivité a, quant à elle, connu une augmentation sur d'autres services avec une surcharge de travail importante.

En ce qui concerne les managers, ils ont dû s'adapter aux horaires de travail des collaborateurs qui étaient morcelés dans la journée. Cela a quelque peu complexifié le management et l'organisation, mais au vu de cette situation exceptionnelle ce changement d'horaire a été toléré. Le cabinet est resté vigilant sur les heures supplémentaires et les pauses obligatoires.

Pour Hélène Cavalle, DRH DBF Audit, le télétravail a connu quelques ralentissements de l'activité car les collaborateurs ne possédaient pas toutes les pièces nécessaires pour avancer sur les dossiers. Les managers possèdent leurs outils de mesure et ils estiment que la situation est mieux que ce qu'ils auraient pu imaginer, même si les indicateurs ne sont pas tous au vert.

Pendant cette période, les managers du cabinet ont tissé des liens plus forts et différents avec les collaborateurs. L'adaptation et la confiance sont les 2 maîtres mots de cette période, précise-t-elle.

Marie-Christine Lampert pense que cette période va laisser des traces et le management dans les cabinets va devoir évoluer.

Concernant les profils juniors, le management a été un peu plus compliqué car ils ont eu besoin d'être rassuré. Hélène Cavaillé précise que les jeunes ne sont pas tous autonomes et pour eux le retour au cabinet est très important et attendu.

 

Et la reprise : revenir à la normale ou continuer le télétravail ?

Pour Fanny Lalanne, les collaborateurs sont pressés de retrouver les collègues mais le cabinet maintient le télétravail sauf pour ceux qui ont des difficultés diverses (pas de bureau, problème d'outils, problème d'autonomie) et les agences restent fermées.

Pour Marie-Christine Lampert, au cabinet ils savent que plus rien ne sera comme avant, il y a une prise de conscience de la manière de vivre et de travailler, ils ont hâte de reprendre une vie avec les amis mais pas forcément de revenir au bureau. Il n'y aura pas de déplacement pour voir les clients mais de nombreux contacts téléphoniques.

Pour Clémence Langlois, le télétravail va perdurer, en priorité pour une raison de sécurité et parce que ce mode de travail a bien fonctionné.

La crainte pour tous est la fatigue des collaborateurs qui arrive après de longues semaines d'adrénaline et une ambiance pesante liée au virus. Un confinement qui a souvent été consacré à de nombreuses tâches professionnelles et personnelles qui se sont cumulées.

Le management et l'écoute reste de rigueur pour l'avenir, après cette période où l'humain était au centre des attentions.

Adeline Rocci

Adeline Rocci
Rédactrice sur Compta Online, média communautaire 100% digital destiné aux professions du Chiffre depuis 2003.
Je suis passionnée par les ressources humaines et la vie en entreprise, thématiques de prédilection que je traite sur mes articles.
Suivez moi sur Linkedin.


Experts-comptables : difficultés, management et retour du confinement


© 2020 Compta Online
Retour en haut