BanStat
Logo Compta Online

Gender assumé : vers l'égalité des femmes dans la profession

1 522 lectures
0 commentaire
Catégorie : Actualité des métiers du chiffre
1 522
0
Article écrit par (326 articles)
Publié le

Comment affirmer sa performance au féminin grâce aux talents ?

Les femmes se sont accaparées des codes des hommes afin de pouvoir réussir une carrière professionnelle et tenter une égalité des salaires. Or, les femmes doivent avoir leurs propres codes et avoir confiance en elles pour prendre leur place dans les entreprises.

Retour sur l'une des conférences des universités d'été 2019 :« La performance au féminin ».

Égalité des carrières dans la profession

Agnès Bricard, présidente de Business & Professional Women France, explique qu'un député lui a posé un jour cette question : « Dans votre profession, l'écart des salaires est le plus important entre les hommes et les femmes car il avoisine les 27%. Au niveau de l'INSEE l'écart avoisine les 23% ».

Au niveau de la carrière, une explication est possible. Pendant les études d'expertise comptable, il y a autant de femmes que d'hommes. Au moment de passer le diplôme d'expertise comptable (DEC), environ 70% des femmes, qui ont à ce moment-là entre 27 et 30 ans, quittent la profession. Pourquoi ? Car c'est un moment de la vie où l'on pense à fonder une famille. Et c'est donc professionnellement compliqué de se lancer dans une carrière de profession libérale.

Agnès Bricard raconte son expérience en expliquant qu'elle s'est retrouvée au niveau du tableau de l'Ordre des inscrits en profession libérale avec 25% de femmes et 75% d'hommes. Par ce vécu, le souhait de la profession est de faciliter la création d'un cabinet aussi bien pour les hommes que pour les femmes qui pense également à leur équilibre vie professionnelle et vie personnelle.

Quels sont aujourd'hui encore les freins du système pour que la carrière d'un homme avance plus vite que la carrière d'une femme ?

Viviane de Beaufort, professeure à l'ESSEC et fondatrice du programme Women ESSEC Empowerment, explique que « selon une étude, 80% des jeunes filles qui arrivent en entretien d'embauche n'ont pas fait d'étude de marché concernant le salaire de l'emploi visé. Du côté des garçons, ils sont 30% dans le même cas. De même en ce qui concerne la question du salaire. Elles sont peu nombreuses à l'évoquer et ce sont principalement les recruteurs qui posent la question en fin d'entretien mais ce n'est plus le moment pour la négociation ».

L'autre frein de carrière révélé est la maternité et le retour du congé maternité.

 

Égalité des salaires dans la profession

Dans la profession, parler de salaire et d'écart de salaire entre les hommes et les femmes est assez récent. Demander d'obtenir autant de vote des femmes alors qu'elles ne sont représentatives qu'à 25%, cela reste compliqué. En ce qui concerne les salaires, c'est la loi qui indique une parité :

« Le décret relatif aux modalités d'application et de calcul de l'Index de l'égalité femmes-hommes est paru au Journal officiel le 09 janvier 2019. L'Index devra être calculé et publié chaque année par toutes les entreprises d'au moins 50 salariés. Elles devront prendre des mesures de correction s'il révèle des disparités salariales entre les femmes et les hommes ».

Si la publication des résultats des nouveaux indicateurs n'est pas effective selon les dates ci-dessous, une sanction jusqu'à 1% de la masse salariale est appliquée :

  • mars 2019 pour les entreprises de plus de 1 000 salariés ;
  • septembre 2019 pour les entreprises comprenant entre 250 et 1 000 salariés ;
  • mars 2020 pour les entreprises comprenant entre 50 et 250 salariés.

Si les inégalités persistent, il y a tout de même une amélioration qui est visible.

 

Gender assumé : ne pas hésiter en tant que femme

Sandrine Cohen Solal, expert-comptable et commissaire aux comptes, explique que « les femmes ont tendance à se sous-estimer et à être très dure avec elles-mêmes ». Elle s'interroge : quels sont les atouts utilisés pour garder confiance en soi et être bien dans sa carrière professionnelle et bien dans sa tête ?

Viviane de Beaufort pense « qu'il faut passer du temps ensemble, prendre du temps dans des réseaux, ce n'est pas une perte de temps professionnel. Faire partie d'un écosystème et prendre le temps de participer est important pour porter une cause et faire avancer les choses. Il faut penser écosystème, alliances stratégiques et influence ».

Agnès Bricard estime qu'un des atouts des femmes c'est sa curiosité et son envie de comprendre en questionnant. Questionner tous les jours cela peut vite devenir embêtant pour les autres, surtout si les questions ne sont pas intéressantes. Mais en cas d'innovation, les questions sont les bienvenues et la stratégie des femmes se révèle être la meilleure : questionner pour comprendre et apprendre.

« Certaines femmes ayant vécu une expérience difficile de se faire une place dans leur carrière professionnelle en deviennent encore plus dures que certains hommes face à des femmes. A partir du moment où les femmes vont devenir plus nombreuses, cette question ne se posera plus et les femmes seront acceptées telles qu'elles sont », précise Viviane de Beaufort.

Un autre atout pour les femmes c'est la place qu'elles se sont faites dans le monde du travail depuis 20 ans. En politique notamment, Marie-Pierre Limoge, première adjointe au Maire de Courbevoie et Vice-présidente du Conseil Départemental des Hauts-de-Seine, explique de par son expérience que les choses étaient encore bien plus difficiles à l'époque. La femme n'avait pas une place aussi importante qu'il est possible de nos jours.

Adeline Rocci

Adeline Rocci
Rédactrice sur Compta Online, média communautaire 100% digital destiné aux professions du Chiffre depuis 2003.
Je suis passionnée par les ressources humaines et la vie en entreprise, thématiques de prédilection que je traite sur mes articles.
Suivez moi sur Linkedin.

Gender assumé : vers l'égalité des femmes dans la profession

Retour en haut