Logo Compta Online

Horizon 2020 : quels changements pour la finance d'entreprise ?

6 859 lectures
0 commentaire
Catégorie : Actualité des métiers du chiffre
6 859
0
Article écrit par (35 articles)
Publié le
Modifié le 06/09/2017

DAF 2020, profils et compétences souhaités

Le cabinet Robert Half a dévoilé en janvier 2017 une étude concernant les compétences requises pour les futurs employés en finance d'entreprise d'ici trois ans : comment ce département va-t-il évoluer dans l'entreprise ?
Quels sont les changements qui tendent à s'amorcer d'ici là ?
Quelles sont les attentes des ressources humaines et des directions financières au sujet des futures recrues ?

Il est important de rappeler que les départements financiers sont désormais impliqués dans les actions innovantes et stratégiques de l'entreprise. On leur demande d'analyser les tendances financières et les innovations mises en place dans le secteur ; les compétences requises sont donc davantage stratégiques et analytiques qu'elles ne l'étaient. Ces employés doivent désormais être capables de planifier les évolutions et nouveautés en matière de finance pour préparer l'entreprise à amorcer le changement au mieux. Cette anticipation est d'ailleurs une priorité selon Bruno Fadda, directeur France de Robert Half : « Planifier les besoins en ressources est un enjeu important pour tout DAF ».

 

Finance : les quatre compétences clés en 2020



Le big data (ou mégadonnées)

En 2020, impossible de passer à côté de ce phénomène qui bouleverse nos vies depuis quelques années déjà. Concrètement, la compétence recherchée en priorité en 2020 est la capacité d'interpréter les quantités importantes de chiffres et informations à notre disposition afin d'établir des insights utiles à l'entreprise.

L'automatisation de l'analyse de données

La suite logique de la compréhension du big data est l'automatisation de l'analyse. L'objectif est de gagner en efficacité et de pouvoir observer et comprendre davantage de données en un temps plus restreint. L'objectif est également de limiter la marge d'erreur de l'analyse de ces mégadonnées.

La gestion des risques

En finance, il est primordial de savoir anticiper. Pour quelle raison ? Pour éviter de prendre des décisions aujourd'hui qui auront un sévère impact négatif demain. Bien que tout ne soit pas prévisible, il est souvent possible de se protéger afin de s'assurer un avenir plus serein. Posséder la capacité de limiter les risques sera un avantage considérable d'ici trois ans, encore plus qu'aujourd'hui !

La connaissance des systèmes d'information (SI)

Dès aujourd'hui il est nécessaire de développer ces compétences dans ce domaine. Les nouvelles technologies sont plus que jamais au coeur de nos entreprises et de plus en plus dans les départements financiers, jusqu'à présent moins impactés par les innovations informatiques.

 

2017 - 2020 : les compétences à développer selon les DRH

200 directeurs des ressources humaines d'entreprises variées ont été interrogés par Robert Half pour connaître leur vision des changements à venir dans les départements financiers.

Selon eux, certaines « soft skills » sont à développer durant les trois prochaines années : le leadership (29%), la flexibilité et l'ouverture au changement (23%), la communication (22%) et la vision stratégique (16%). On remarque que les compétences principales requises reposent sur le rapport aux autres et à l'entreprise : les services financiers ne restent plus un département à part, peu enclin à évoluer ou communiquer ; ils sont désormais au centre des questionnements et des projets stratégiques.

Les professionnels questionnés mentionnent également des « hard skills » à développer : un savoir accru concernant les systèmes d'information (45%) comme nous l'avons vu précédemment, les normes comptables et reportings financiers à connaître (22%), la réglementation et la gestion des risques à maîtriser (17%) et des aptitudes analytiques plus développées (16%). Ce qui l'emporte largement selon les directeurs des ressources humaines est la maîtrise des systèmes d'information : les innovations technologiques ne peuvent plus être laissées au hasard en finance !

 

Horizon 2020 : les exigences des directeurs administratifs et financiers

Le cabinet Robert Half a également interrogé les principaux intéressés : les DAF. Selon eux, voici les les défis qui s'imposent aujourd'hui à nous et qu'il faudra relever en 2020 : saisir les opportunités de développement (25%), gérer efficacement son temps et ses projets (23%), avoir une vision stratégique en temps réel (21%), bien communiquer en interne et en externe (18%), collaborer efficacement entre les départements et partager les savoirs (7%).

Pour eux, il est donc primordial que les futurs employés des services financiers possèdent les compétences et les qualités associées à ces enjeux de demain. Et là, ça coince. 80% des directeurs financiers interrogés anticipent déjà des difficultés pour attirer et fidéliser les professionnels compétents.

Peter Simons - directeur de la recherche financière chez CIMA Global - se veut rassurant : « Il ne s'agit pas toujours d'embaucher de nouveaux talents mais de tirer parti du vivier de collaborateurs présents dans l'entreprise. » Il ne faut en effet pas espérer que les actuels et futurs salariés soient efficaces et performants directement ; il est en revanche nécessaire de les accompagner vers ce changement et les encourager à se former dans le sens indiqué par les enjeux de 2020.

 

Les priorités évoluent : comprendre 2017 pour assurer 2020

En 2017, la priorité première des employés des services financiers est d'être en conformité avec la réglementation et la seconde priorité est de suivre les avancées technologiques. En 2020, ces dernières s'inversent : être à la pointe de la technologie et se tenir à jour sur les dernières innovations est désormais la priorité numéro un.

Pour Christophe Pascaux - directeur de la transformation financière de Robert Half : « La transformation digitale est un enjeu concurrentiel majeur et aussi un défi humain qui mérite un accompagnement exigeant. » Il est donc nécessaire de prévoir dès aujourd'hui des formations adéquates pour les employés en entreprise.

Peter Simons - directeur de la recherche financière de Cima Global - ajoute quant à lui : « La fonction du DAF est en train d'évoluer car les dirigeants et les actionnaires attendent qu'ils aillent plus loin en matière d'avis stratégiques et de prévisions ».

Bien que 40% des directeurs financiers estiment en 2017 être confrontés à des contraintes techniques les empêchant de mener à bien leur digitalisation, il est nécessaire de trouver les clés qui permettront aux services financiers d'amorcer le changement.

Sarah Gillot

Sarah Gillot est Chef de Projet Online Marketing pour Makerist - start-up à Berlin - afin de développer le marché français.

Horizon 2020 : quels changements pour la finance d'entreprise ?

Retour en haut