BanStat
Logo Compta Online

Immobilisations et amortissements : tableaux 2054 et 2055 ou 2033-C

34 990 lectures
0 commentaire
Catégorie : De la saisie au bilan
34 990
0
Article écrit par (1326 articles)
Publié le
Modifié le 25/01/2018
Dossier lu 710 794 fois

Immobilisations et amortissements : la concordance entre les tableaux

Les immobilisations et leurs amortissements sont présentés sur la liasse fiscale dans des tableaux séparés. Dans le cadre du régime réel normal, il s'agit des tableaux 2054 et 2055. Dans le cadre du régime simplifié, il s'agit du tableau 2033-C qui contient alors à la fois les immobilisations et les amortissements.

Chacun de ces tableaux récapitule les comptes 20 et 21 et les amortissements correspondants. C'est une présentation en mouvements, ce qui signifie qu'il s'agit de présenter :

  • le solde au début de l'exercice ;
  • les augmentations ;
  • les diminutions ;
  • le solde à la fin de l'exercice.

 

Le tableau des immobilisations : tableau 2054 ou 2033-C

Le tableau des immobilisations est plus ou moins détaillé selon le régime d'imposition. Il contient plusieurs colonnes qui se lisent de gauche à droite.

Le cadre A contient la valeur des immobilisations en début d'exercice ainsi que les augmentations.

Le cadre B contient les diminutions d'immobilisations et la valeur des immobilisations en fin d'exercice.

Les virements de poste à poste concernent les changements d'affectation au sein de l'actif immobilisé. Le cas le plus fréquent est le passage d'un compte d'immobilisation en cours au compte d'immobilisation définitif, une fois l'immobilisation terminée. On diminue le poste immobilisations en cours et on augmente, le poste d'immobilisation définitif concerné.

La valeur brute des immobilisations en fin d'exercice doit correspondre à la valeur brute déclarée au bilan (tableau 2050 ou 2033-A). L'objectif de ce tableau n'est que de fournir davantage de détails.

Pour obtenir le détail de la valeur brute des immobilisations en début d'exercice, il est possible de se référer au tableau des immobilisations de l'année précédente. La valeur brute à la fin de l'exercice précédent est la valeur brute au début de cet exercice.

 

Les amortissements : tableau 2055 ou 2033-C

Comme pour les immobilisations, il s'agit ici de détailler les mouvements de l'exercice. Le tableau se lit donc de gauche à droite avec une valeur en début d'exercice, des augmentations, des diminutions et une valeur en fin d'exercice.

Le cadre A du tableau 2055 concerne l'amortissement linéaire.

Le cadre B concerne les amortissements dérogatoires. C'est la différence entre l'amortissement comptable et l'amortissement fiscal. Il est constaté en comptabilité dans un compte 145.

Trois éléments peuvent être à l'origine de la différence :

  • l'amortissement dégressif ;
  • l'application d'un amortissement exceptionnel ;
  • les différences entre le droit comptable et le droit fiscal : durée, valeur résiduelle etc...

Le Cadre C concerne les charges réparties sur plusieurs exercices (compte 481).

 

La concordance entre les tableaux des immobilisations et amortissements et le bilan ou le compte de résultat

Les cumuls des tableaux des immobilisations et des tableaux des amortissements doivent correspondre aux cumuls des bilans et compte de résultat. Cela peut sembler évident mais une erreur de paramétrage du logiciel peut provoquer des divergences.

Ces divergences risque alors de provoquer un contrôle fiscal.

2050

2055

AC+CQ

EN

AG+AI+AK

PH

AO

PL

AQ

PO+PU+PY

AS

QC

AU

QG+QK+QO+QT

 

Sandra Schmidt

Sandra Schmidt
Rédactrice sur Compta Online, média communautaire 100% digital destiné aux professions du Chiffre depuis 2003.
J'interviens sur Compta Online depuis 2007 et j'ai rejoint l'équipe en 2014. Mes articles abordent la comptabilité, la fiscalité, le droit social, les IFRS, mais aussi l'intelligence artificielle, la blockchain...
Suivez moi sur Linkedin et sur Twitter.

Immobilisations et amortissements : tableaux 2054 et 2055 ou 2033-C

Retour en haut