Logo Compta Online

Intelligence artificielle en comptabilité et saisie des écritures

25 774 lectures
0 commentaire
Catégorie : Actualité des métiers du chiffre
25 774
0
Article écrit par (1720 articles)
Modifié le
Automatisation saisie comptable

L'intelligence artificielle peut être utilisée pour l'automatisation des tâches telles que la passation des écritures comptables en temps réel, donner un chiffre d'affaires prévisionnel et même analyser des documents comme les contrats ou les emails.

Son implémentation est donc un enjeu majeur, peut-être plus encore avec l'arrivée prochaine de la facturation électronique.

Le 21 avril 2021, la Commission européenne publiait sa proposition de règlement sur les systèmes d'intelligence artificielle.

Appelée « système d'intelligence artificielle » (système d'IA), elle est définie comme « un logiciel qui est développé au moyen d'une ou plusieurs des techniques et approches énumérées à l'annexe I et qui peut, pour un ensemble donné d'objectifs définis par l'homme, générer des résultats tels que des contenus, des prédictions, des recommandations ou des décisions influençant les environnements avec lesquels il interagit ».

L'intelligence artificielle est, toujours selon cette proposition de règlement, « une famille de technologies en évolution rapide susceptible de contribuer à un large éventail de bienfaits économiques et sociétaux touchant l'ensemble des secteurs économiques et des activités sociales ».

C'est dire son importance stratégique pour l'ensemble des acteurs, mais peut-on réellement automatiser 100% de la tenue comptable ?

Des éléments de réponses sont donnés dans une vidéo intitulée « Peut-on remplacer 100% de la tenue comptable par de l'intelligence artificielle ? » dans « INNEO Cabinet comptable des Éditions Francis Lefebvre ».        

 

Automatiser 100% de la tenue comptable au sein des cabinets d'expertise comptable ?

L'intelligence artificielle le permet et les outils commencent à apparaître. La facture est reconnue par le système qui fait immédiatement une proposition pour sa comptabilisation.

Apprenant des réponses de l'utilisateur, en cas d'erreur, le système modifie sa proposition pour les factures identiques suivantes.

C'est le machine learning qui permet aux ordinateurs d'apprendre, même sans être explicitement programmés pour le faire. Les algorithmes sont générés en développant un modèle à partir d'un sous-ensemble de données appelé ensemble d'apprentissages. Le modèle est ensuite testé avec un autre sous-ensemble de données.

En reconnaissant des modèles de données complexes, l'apprentissage automatique permet aux systèmes cognitifs d'apprendre automatiquement. Ils peuvent prendre des décisions intelligentes et s'améliorer grâce aux interactions avec les données et les personnes. 

Auparavant, l'automatisation se basait sur des masques qui permettaient de reconnaître les factures identiques. Avec l'apprentissage machine, le robot va trouver lui-même les informations (date, montant etc.) et procéder à la comptabilisation des factures.

Toute la tenue comptable classique peut déjà être réalisée par les machines. Et avec la facturation électronique et l'ajout d'informations complémentaires comme les données liées au statut et à la date de paiement par exemple, les informations qui peuvent être obtenues sont encore plus nombreuses.

Tous ces éléments permettent d'automatiser totalement la saisie comptable, même dans les situations particulières, lorsqu'une facture apparaît pour la première fois dans le système.

 

Transformer le comptable en gestionnaire de flux informatiques

L'intelligence artificielle est capable de répéter encore et encore les mêmes tâches, à un rythme beaucoup plus élevé que celui des interventions humaines.

Adoptée aussi bien dans les entreprises privées que publiques, l'intelligence artificielle permet de réaliser très rapidement un très grand nombre de tâches, de limiter les saisies manuelles et d'améliorer l'efficacité des entreprises et des cabinets d'expertise comptable.

L'intelligence artificielle permet d'extraire n'importe quelle donnée de n'importe quel document, à l'image d'Argus, déjà utilisé par Deloitte.

Sans entrer dans les débats sur la différence entre intelligence humaine et intelligence artificielle, on sait déjà que l'IA est donc capable de lire les données d'une facture, d'un contrat, d'un email et de les traiter. Elle y trouve ainsi la date de la facture et le montant par exemple.

Le comptable ou le collaborateur de cabinet deviennent alors des gestionnaires de flux. Ils vérifient les travaux réalisés par l'intelligence artificielle et traitent les anomalies qui sont remontées.

À terme, on peut même imaginer qu'ils aident à concevoir et à entretenir robots, algorithmes et autres applications d'automatisation au sein d'une organisation ou pour le cabinet d'expertise comptable et ses clients.

 

Les compétences à acquérir au cours des 10 prochaines années

De nouvelles compétences sont pressenties pour les professionnels du Chiffre, comptables et experts-comptables.

Elles doivent leur permettre d'aller vers des missions à plus forte valeur ajoutée et de faire évoluer le métier de comptable, bientôt confronté à l'intelligence artificielle dans toutes les applications métier de base. Parmi les compétences attendues, on peut citer par exemple :

  • l'esprit critique ;
  • le jugement professionnel et le scepticisme ;
  • la résolution des problèmes ;
  • la compréhension du secteur d'activité du client ;
  • la gestion des données et l'analyse ;
  • etc.

Toutes les tâches répétitives comme la saisie de données, les rapprochements, les lettrages, les vérifications, les inventaires et la classification de documents sont alors laissées à ces systèmes intelligents.

Et ce n'est pas fini. De nouveaux cas d'usage peuvent apparaître et faire évoluer ces systèmes intelligents, et avec eux, les tâches confiées aux comptables ou les missions des experts-comptables.

Plus d'infos

Peut-on remplacer 100 % de la tenue comptable par de l'intelligence artificielle ? » dans « INNEO Cabinet comptable des Éditions Francis Lefebvre ».

Sandra Schmidt

Sandra Schmidt
Rédactrice sur Compta Online, média communautaire 100% digital destiné aux professions du Chiffre depuis 2003.
J'interviens sur Compta Online depuis 2007 et j'ai rejoint l'équipe en 2014. Mes articles abordent la comptabilité, la fiscalité, le droit social, les IFRS, mais aussi l'intelligence artificielle, la blockchain...
Suivez moi sur Linkedin et sur Twitter.


Intelligence artificielle en comptabilité et saisie des écritures


© 2021 Compta Online
Retour en haut